L’annonce était attendue, le Pentagone la faite ce lundi 6 mai 2019. L’avionneur Boeing transformera un lot de 78 chasseurs embarqués F/A-18E/F Super Hornet en tant que Block III, connu à l’export sous la désignation commercial d’Advanced Super Hornet. Ce chantier interviendra entre 2025 et 2033 et permettra une allonge de vie de chaque avion d’environ 15 ans. On ignore cependant la répartition exacte entre monoplaces et biplaces.

En fait le standard Block II n’est ni plus ni moins que la désignation standard par Boeing de l’avion de combat multirôle F/A-18E/F Super Hornet. C’est le même qui est par exemple actuellement proposé à la Suisse ou qui a été vendu à l’Australie. Le Block I désigne les F/A-18 Hornet construits en leur temps par McDonnell-Douglas, constructeur depuis racheté par le géant de Seattle.

Le Block III désigne donc un avion très similaire extérieurement au Block II mais intégrant de nouvelles technologies et une capacité d’interopérabilité accrue avec les Lockheed-Martin F-35C Lightning II de l’US Navy. En fait l’Advanced Super Hornet est vu dans la marine américaine comme un supplétif à ce chasseur de nouvelle génération, sauf en ce qui concerne les missions requérant le recours à de la technologie furtive.
Pour autant Boeing a travaillé en profondeur sur la discrétion renforcée de son Super Hornet en intégrant des matériaux RAM, c’est à dire absorbeur d’ondes radios, dans sa conception. Si le Super Hornet Block III ne sera jamais furtif il s’en rapprochera un peu plus que l’actuel avion.

Sur les 78 avions modifiés tout le reste de la structure et des équipements sera déposée totalement et révisée de A à Z. À peu de choses près ce seront de nouveaux avions qui sortiront des chaînes d’assemblage de Boeing. Des machines dont l’espérance de vie comme Advanced Super Hornet sera rallongée de quinze ans en moyenne, donc sans doute pas loin de vingt dans la réalité des faits.
Dans le même temps l’avionneur de Seattle ne cache pas son intention de vendre son Block III sous la forme d’avions neufs, mais là encore avec un début de production qui devrait attendre 2025 environ. Le constructeur table sur le fait que jamais le F-35C Lightning II ne réussira à combler tous les avions qu’il doit remplacer et que tôt ou tard le Pentagone se tournera vers lui. C’est une idée qui est loin d’être saugrenue.

Forcément le Boeing Advanced Super Hornet devrait devenir un des avions dont on parlera dans les mois et années à venir. D’autant qu’il sera très bientôt proposé à l’export auprès de clients privilégiés.

Photo © US Navy.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Boeing courtise le Canada qui prévoit prochainement l’achat de 88 nouveaux avions de combat. En déclarant une guerre commerciale avec Bombardier Aéronautique, dans le but de fermer le marché américain à l’avion de ligne CSeries, ce sera presque impossible pour Boeing de profiter de ce juteux contrat. En réplique, le Canada a déjà annulé une commande de 18 Super Hornet qui devaient renforcer sa flotte de CF-18 Hornet, le temps de choisir son successeur. Le Canada a finalement opté pour 25 Hornet australiens de seconde main comme mesure transitoire. Qui plus est, avec le partenariat Airbus/Bombardier dans le cadre du programme CSeries (rebaptisé A220), Boeing a dorénavant un solide compétiteur qui voudra sans doute profiter des déboires de son 737Max. L’art de se tirer dans le pied !

    • Initialement le Canada prévoyait acquérir 18 Super Hornet neufs. Ce sont finalement 25 Hornet australiens qui seront vendus au Canada, dont un certain nombre seront canibalisés pour les pièces de rechange.

  2. Merci Marcel.

    Donc, sur les 25 achetés, seulement 18 A et B, seront mis en service.
    Pouvez vous me dire plus précisément, combien de monoplace et de biplace ?
    Merci.

  3. « Si le Super Hornet Block III ne sera jamais furtif… »
    Qui est furtif et qui ne l’est pas? Où est la limite? Dans quelques décennies, est-ce que le F-117 sera encore furtif?
    Bien sûr, c’est une notion relative.

  4. Je voudrais éclaircir quelques points….
    Le block 2 est la désignation des avions construits par Boeing et le block 1 les Hornet !!!???
    Non.
    Les super hornet block 1 avaient le radar
    An/apg 73…des f18 c et d et leur avio était quasi identique,
    mais le block 2 est une refonte totale du cockpit et des systèmes de l’avion !
    Radar an/apg 79 aesa, capteurs actifs et passifs de nouvelle génération, changement des moteurs, des générateurs, systèmes d’armes, L16, et structures renforcées pour plus d’emport…
    On est loin de ce qui est dit dans l’article…
    Pour le block 3 je sais que le NIFC/CA sera pleinement opérationnel grâce à l’intégration de capteurs pouvants détecter les différents spectres d’émissions des avions « furtifs »…
    Ça me fait penser que le 65th aggressor, avec ses F35 sera peut être employé à vérifier tout ça par le bies d’exercices AIR FORCE /NAVY, qui sait ???

  5. J’avais oublié… Les moteurs :414 20% plus puissants que le Rinho… Donc dans les 12t à pleine gamelle… Ils seront aussi plus discrets, plus performants et moins gourmands… Que du bon pour un avion qui devient vraiment la bonne à tout faire de la navy…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom