Il y a quelques heures nous vous annoncions le déploiement par l’Iran de drones de combat de facture indigène sans nous douter que des engins similaires feraient si rapidement la une des médias. Ce jeudi 18 juillet 2019 au matin le navire américain USS Boxer a été obligé d’abattre un avion sans pilote appartenant à la république islamique. L’engin se trouvait à moins de 1000 mètres du porte-aéronefs de l’US Navy. Des doutes subsistent encore actuellement sur la nature exacte de l’appareil télé-piloté.

C’est aux alentours de 10 heures 30 (en heures locales) alors que l’USS Boxer se trouvait dans les eaux internationales à proximité du détroit d’Ormuz que l’incident a eu lieu. Les radaristes du bord ont identifié une cible en rapprochement et ont immédiatement tenté de prendre contact par tous les canaux de communication. Une fois qu’ils ont eu confirmation par les images qu’il s’agissait d’un drone iranien la décision a été prise de descendre l’avion sans pilote.

Selon l’US Navy, et contrairement à ce qu’annonce la Maison Blanche, c’est au canon-mitrailleur Phalanx CIWS de calibre 20mm que le drone iranien a été abattu. Et pour cause c’est le FLIR de ce système de DCA ultra-puissant qui a suivi toute l’approche de l’avion sans pilote. Le pacha de l’USS Boxer n’a que quelques secondes pour prendre sa décision, et c’est alors qu’il se trouve entre 900 et 1000 mètres du navire américain que l’aéronef est descendu par un tir de rafale. Si on en croit les communicants que Pentagone le drone a été pulvérisé.

Ce qui rend son identification très difficile. Il pourrait s’agir d’un Mohajer 4B. Mais selon plusieurs experts internationaux l’engin en question serait un Shahed 129. Cette seconde hypothèse n’a rien de rassurante pour les militaires américains. Ce drone est considéré par la communauté internationale comme le plus perfectionné des appareils iraniens, c’est une machine de reconnaissance moyenne altitude longue endurance. Beaucoup le rapprochent du General Atomics MQ-1B Predator américain. Il semble d’ailleurs que les ingénieurs de Téhéran aient bénéficié d’éléments récupérés sur des machines abattues en Afghanistan et en Irak.

Un des trois canons-mitrailleurs Phalanx CIWS du système de défense de l’USS Boxer.

Quoiqu’il en soit voir dans cette destruction d’un drone iranien une réponse américaine à la perte du MQ-4C Triton le mois dernier serait une vision très raccourcie. Il est indubitable qu’il y aura un avant et un après. Car ici c’est bien un navire de guerre, mais surtout un porte-aéronefs, qui a été mis en danger par un avion sans pilote appartenant à la république islamique.
Plus que jamais la situation dans la région est explosive.

Photos © US Navy.

Publicité

17 COMMENTAIRES

    • C’est ce que je pensais aussi, une manière de provoquer ou pousser à l’erreur ?
      Ou alors étaient-ils simplement un peu trop confiant dans leur appareil ?

  1. Vous avez aussi le droit d apprendre à être polis !
    Autant j aime les USA, en tant que pays, autant le gouvernement US actuel se comporte limite comme les gosses qui font la loi dans la cours de récré !
    Je pense sincèrement que les gesticulations de Trump et le côté guerrier c est pour détourner l attention de son électorat par rapport à toutes les casseroles qu’il a !

  2. Entièrement d’accord avec vous Chris.Américanophile de conviction et de formation , j’e déteste ce président qui se conduit comme un amateur pitoyable dans la gestion de son pays et des affaires du monde, qui n’est même pas au niveau d’un vendeur de brosses à cirage faisant du porte à porte. .N’oublions pas que Sieur Trump est en campagne électorale et il faut s’attendre à tout de la part de cet individu ( insultes, mensonges, calomnies etc etc…)..

  3. Si certain(e)s s’étonnent de la disparition du commentaire du dénommé Martin, c’est normal. Il a été modéré pour des propos pouvant heurter par leur vulgarité. Avoir une opinion oui, l’exposer avec grossièreté sûrement pas, la langue française est suffisamment riche de beaux mots pour se vautrer ainsi dans la fange du vocabulaire.

  4. « Selon l’US Navy, et contrairement à ce qu’annonce la Maison Blanche, c’est au canon-mitrailleur Phalanx CIWS de calibre 20mm que le drone iranien a été abattu. Et pour cause c’est le FLIR de ce système de DCA ultra-puissant qui a suivi toute l’approche de l’avion sans pilote. »
    J’espère que nous avons aussi ce genre de matos sur nos bâtiments ! Les missiles c’est bien mais couteux pour abattre un drone.

  5. Le drone iranien était une cible bien facile à abattre par le Phalanx CIWS du USS Boxer. Celui-ci était visiblement en état d’alerte maximale et il a utilisé la meilleure arme dans ces circonstances.. J’espère que l’escalade entre étatuniens et iraniens s’arrêtera à ce stade. Chaque pays ayant détruit un méchant drone ennemi. Les personnes raisonnables ne désirent pas un conflit ouvert entre ces 2 pays.

  6. Donc le boxer aurait laissé un drone ennemi, probablement armé, s’approcher a moins de 1000m (qui est la NEZ du phalanx)… C’est tres bizarre je trouve, la zone de sécurité d’un bpc est je crois de 40 mn en pleine mer et la ZSR de 5mn… Alors pas de missile, alors que les Américains d’habitude n’hesitent pas…
    Soit ce drone est tres discret….!!!
    Je suis peu être parano mais attendre qu’un tel engin soit a portée du phalanx, qui est la dernière ligne de défense du bâtiment sans raison imperieuse est fortement osée de la part du pacha…

    • Si vous avez bien lu l’article le drone iranien était déjà suivi par le FLIR du système Phalanx, c’est donc logique que ce soit ce dernier qui l’ait shooté !

  7. Ce qui militairement et vu la pression sur zone n’est pas trop logique c’est qu’un engin potentiellement  » hostile  »se soit approché aussi prés d’une grosse unité de l’US Navy…Ce type de gros bâtiment ( en + plate forme aéro) est toujours escorté et il est , normalement, très compliqué de passer entre les mailles du filet pour s’en approcher à 1000ml…Y-a quelque chose qui cloche…

    • Ou peut-être que le Pentagone avait intérêt à laisser ce drone ennemi s’approcher de son navire de guerre, sans doute aussi pour comprendre la détermination de Téhéran.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom