Le succès de la version la plus récente du célèbre AH-64 Apache est incontestable. Le constructeur Boeing a annoncé ce jeudi 16 avril 2020 avoir livré le 500e exemplaire de la nouvelle version AH-64E Guardian dont la production a débuté il y a huit ans. Il faut cependant relativiser cette information car une partie de ces appareils est composée d’anciens AH-64D Longbow Apache transformés à ce nouveau standard. Il a été vendu aux forces de l’US Army autant qu’à l’export.

À l’origine le programme avait été lancé en 2004 par l’US Department of Defense afin de rajeunir la flotte d’AH-64D Longbow Apache et de la maintenir au niveau au moins jusqu’en 2025. Le temps que Boeing mette en place un protocole de modernisation et le cahier des charges avait évolué. Désormais les futurs appareils, un temps appelés AH-64D Block III, devaient pouvoir demeurer en service jusqu’en 2035-2040. L’usinage a débuté en 2012.
Et le marché de l’AH-64E Guardian a encore de beaux jours devant lui.

Parmi les améliorations on compte une avionique modernisée, autour d’un poste de pilotage tout-écran et un nouveau système de transmission des données tactiques. La motorisation a elle-aussi été revue et corrigée grâce aux General Electric T700-GE-701D en lieu et places des T700-GE-701 d’origine. Avec elles l’AH-64E Guardian gagne environ 15% de puissance.
Niveau armement il peut désormais de série emporter les roquettes guidées APKWS et les missiles air-air AIM-92 Stinger.

On pourrait penser que ce 500e exemplaires livré est une fin en soit. Il n’en est rien. Au départ déjà il faut savoir que 634 Apache en dotation dans les forces américaines doivent être modifiés à ce standard. Sans compter le fait que l’an dernier l’US Army a passé commande pour un lot de cinquante-six machines construites de zéro, des AH-64E Guardian flambant neufs en fait. Cela fait donc que l’armée américaine espère aligner à terme au moins 690 de ces hélicoptères.

En outre des contrats similaires ont été réalisés à l’export.
L’Inde par exemple a décidé d’en commander autant pour sa force aérienne que pour son armée. L’Indian Air Force a commandé vingt-deux exemplaires tandis que l’Indian Army se contentera pour l’instant de seulement six supplémentaires. Ils permettront le remplacement d’hélicoptères de facture française et soviétiques datant souvent de plusieurs dizaines d’années. L’armée indonésienne de son côté aligne huit AH-64E Guardian commandés en 2014 et dont le dernier a été livré l’an dernier. L’Arabie-Saoudite, la Corée du Sud, les Émirats Arabes Unis, le Qatar, ou encore Taïwan ont également fait le choix de cet appareil. Le plus récent client est le Maroc. Des pays comme la Colombie, l’Irak ou encore la Roumanie n’ont jamais caché s’y intéresser tandis qu’une modernisation à ce standard a été proposé au ministère britannique de la défense. Les Apache AH.1 de la British Army pourraient alors être modifiés par Boeing et Leonardo.

Le Boeing AH-64E Guardian a donc encore de beaux jours devant lui. Et ce 500e exemplaires assemblé n’est qu’une étape parmi tant d’autres. C’est aussi un chiffre très symbolique.

Photo © US Department of Defense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. J’aimerais connaître la différence entre une roquette guidée et un missile. Pour moi, il existait 3 grandes catégorie d’armement :
    – bombe : guidée ou non, mais sans propulsion interne
    – roquette : non guidée mais avec propulsion interne
    – missile : guidée et avec propulsion interne.

    Or, on parle de plus en plus de roquettes guidées. C’est juste une différence de puissance ? De portée ? De prix ? Sorte de mini missile moins cher ?

    • Les roquettes APKWS sont en fait à la base des roquettes Hydra de 70mm tout à fait classiques. Mais à l’instar de bombes lisses qui peuvent être modifiés en munitions guidées elles disposent d’un autodirecteur laser qui leur permet ainsi de gagner en précision. J’espère que mon explication vous sera assez limpide Moddus.

  2. Tout à fait, c’est juste une modification d’une munition qui existe déjà, pas une munition totalement nouvelle. Du coup effectivement je comprend mieux le principe.

    Merci pour l’explication !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom