C’est un des fantasmes les plus réguliers de la part des aérophiles européens, et notamment français. Et pour le coup il pourrait bien déboucher sur quelque chose de réalisable sous la forme de ce que les parlementaires appellent actuellement le FCTM. Il s’agirait donc d’un avion-cargo européen moins volumineux que l’A400M Atlas et permettant de prendre le relais de machines d’anciennes générations. Ce serait aussi pour Airbus DS l’occasion de se repositionner vis à vis de son concurrent américain Lockheed-Martin.

FCTM, kézako cette grosse bête ? Sous cette initiale se cache donc le Futur Cargo Tactique Médian. C’est un projet initié par l’Armée de l’Air et retenu par deux députés français (l’un de la majorité et le second de l’opposition) dans le cadre de la base industrielle et technologique de défense. Bien que simple sur le papier l’idée est loin de l’être dans la réalité industrielle de l’aéronautique européenne des années 2020.
Comme vous l’aurez compris il s’agit donc de produire un avion militaire moins imposant que l’A400M mais plus volumineux que le C-295, tel celui vu ci-dessus sous couleurs espagnoles. Ça tombe bien car ces deux avions sont construits chez Airbus DS, et le second est même un de ses best-sellers. Pour autant un troisième modèle serait t-il forcément un succès ? Rien n’est moins sûr.

Car en face de ce futur avion, que nombre de passionnés européens ont déjà baptisé Airbus DS A200M, il y aura le mastodonte du secteur ! L’ultra polyvalent C-130J/J-30 Super Hercules américain. Parce qu’il ne faut pas croire que Lockheed-Martin va laisser faire les Européens sans réagir, juste à se tourner les pouces. Si ses analystes détectent le moindre risque que le FCTM puisse faire de l’ombre au Super Hercules l’avionneur américain fera tout pour le dézinguer. C’est de bonne guerre.

Reste ensuite à savoir pour qui le produire ? Est-ce uniquement pour la France ? Là autant le dire le programme a déjà du souci à se faire. Peu de chances qu’Airbus DS ne lance un programme juste pour les beaux yeux de Paris et pour sa flotte de Casa CN-235 et de Lockheed C-130H/H-30 Hercules vieillissants. Il reste donc trois pays européens au moins à convaincre : l’Allemagne, l’Espagne, et le Royaume-Uni.

L’Ejercito del Aire et la Royal Air Force pourraient éventuellement se montrer intéressés car ce futur avion serait parfaitement raccord avec leurs doctrines respectives de projection aéroportée mais ce sera une autre paire de manches avec la Luftwaffe. Cette dernière n’a pour l’instant pas besoin d’un tel avion, ses Transall C.160D étant bien moins délabrés que nos C.160R français. Ils ont moins opéré aux quatre coins du globe durant les 50 dernières années. Elle peut donc encore les conserver au moins douze à quinze ans, en attendant d’avoir sa pleine dotation en A400M Atlas.
L’Allemagne ne serait donc pas un client de lancement. Tout nous ramène à l’Armée de l’Air.

Les parlementaires Benjamin Griveaux et Jean-Louis Thiériot placent même les espoirs du FCTM dans un plan de relance industrielle à l’échelle européenne. Ce qui aurait la pertinence d’engager nos alliés… espagnols. Rappelons que nos voisins et amis britanniques ont claqué la porte de l’UE. Ce plan de relance ne les concerne donc pas. Et que les Allemands ne semblent vraiment pas enclins dessus, pour l’instant.

Honnêtement un concurrent européen du Super Hercules ça aurait vraiment de la gueule. Mais il faut faire attention à ce qu’il ne tue pas non plus les A400M et C-295 par la même occasion.
Affaire donc à suivre.

Photo © Ejercito del Aire.

Publicité

30 COMMENTAIRES

  1. A l’epoque ou le Brésil devait nous acheter des rafales ,il était sous entendu que dans les offsets consentis il y avait du kc390 d’embraer Pour l’armée de l’air française et puis tout cela est tombé à l’eau. Le transall est une formidable cellule,mais jamais employée à fond à cause des moteurs aujourd’hui on nous propose de refaire le transall,alors dans ce cas il faut diminuer notre commande de a400 parce que nous allons vers un excès de transport stratégique pour le dernier km en opérations la version chinook est quand plus qu intéressante pour le fret comme pour la troupe tout en conservant et augmentant les casa

  2. Avant de commencer a dessiner des plans ou même les imaginer, il faudrait une politique protectionniste en Europe et tous les matériels non européens achetés par Des pays OTANofiles devraient être sanctionnés pour leur choix par des taxes énormes qui pourraient subventionner les futurs propres projets européens.
    Imposer 8% du PIB de chacuns des pays étoilés sur le drapeau Européens pour générer une force qui devra un jour s’imposer ou pas!!!

    • Bonjour juste pour mémoire vous êtes sur un site aéronautique et non un site politicien. Donc vos opinions concernant les pays membres de l’OTAN ne nous regardent pas. Merci à l’avenir de rester dans les clous concernant vos commentaires.
      Bonne journée Leon.

      • Les deux sont évidemment liés. Difficile de parler de défense sans parler de politique, puisque ce sont eux qui votent les budgets. Ne parle-t-on pas de politique de défense, ou de politique industrielle. Les deux questions sont liées dans le cas présent.

  3. Le Futur Cargo Tactique Médian serait peut-être aussi à la bonne taille pour une version maritime destinée a remplacer les Atlantic II. Cela permettrait un potentiel de machine à commander plus grand.

  4. Très bon article Arnaud. Très intéressant, vrai question . Un A 200 M pour qui, combien et à quel prix ??? Je ne pense pas qu’Airbus DS ne veuille s’investir de nouveau sur le terrain très glissant de la production de nouveaux avions militaires. Chat échaudé…….. De plus, il faudra l’aval des actionnaires pour une telle opération . C’est loin d’être gagné vu la situation actuelle d’Airbus.

  5. Je suis d’accord avec vous Cambo Two. Le KC 390 est surement un très bon avion, sauf que pour le moment, il n’est pas « combat proven » . Que se passera-t-il dans la chaleur torride du Sahel, avec le sable et tous les inconvénients du désert. On ne le sait pas …A part le Brésil et le Portugal qui devrait en avoir 5 , pas d’autres acheteurs pour le moment….. De plus ce n’est pas dans l’air du temps, puisque que l’on souhaite favoriser la production européenne dans le cadre du plan de relance.
    Exit les Chinook pour le moment( pourtant indispensable au Sahel,( guéguerre entre l’Armée de l’Air et l’Alat pour savoir qui les détiendra !!!!), enfin , bon c’est la France.
    Un A 200 M va demander encore 10 ans de développement, trop long pour remplacer les CN 235 et les les C130 H et H30.
    Donc, comme l’explique Arnaud , hormis le Super Hercules C130 J, il reste quoi ?????

    • Déjà, comme solution d’attente, on pourrait commander des Casa 295, car, pour l’instant nous ne possédons que des 235, qui sont quand même un peu « justes »
      Mais, pour l’avenir, il serait intéressant, de sortit un avion type A200M, car, comme je l’écris un peu plus bas, le super Hercules, même nettement modernisé par rapport au C130, reste un avion dont la conception remonte à la fin des années 50, ce qui commence à sérieusement à dater aujourd’hui, notamment en ce qui concerne la largeur de la soute, les capacités de décollage ou d’atterrissage, d’autant plus, que si sa capacité en matière de volume à été augmentée, sa charge utile ne semble pas dépasser les 20 tonnes, ce qui est loin d’être un exploit pour un quadrimoteur de cette taille !!

    • Perso j’aimerais bien connaître les grosses lacunes d’un C-130J-30 Super Hercules, mêmes les petites d’ailleurs. Si vous pouviez les expliquer je serais très preneur.

      • Il y en a pas mal :
        Tout d’abord, alors qu’il ne transporte que 4 ou 5 t de plus en pratique, il lui faut 4 turboprops au lieux de 2, ce qui signifie, non seulement plus de consommation, mais aussi un entretien plus long et plus coûteux…
        Ensuite, il y a la largeur de de la soute (3,13 m contre 3,15m au C160, ce qui n’est pas énorme, mais ça devrait plutôt être le contraire…)
        Ensuite, il fallait déjà une distance nettement supérieure à l’ancien C130, pour pouvoir atterrir ou décoller, donc, cela devrait être encore pire pour la version rallongée….
        Alors, si il est vrai que le super Hercules, est une version considérablement modernisée ( vitesse et autonomie nettement supérieures à l’ancienne version, équipage de 2 personnes seulement etc…., il n’empêche que le C130 est un avion de transport qui commence sérieusement à dater, et qui continue à se vendre car, il n’a pas aujourd’hui, devéritable concurrent

      • La première lacune, c’est sa portance au sol. le Transall possède un train quadricycle ce qui lui permet d’avoir une portance plus faible au sol qu’un Hercules avec son train bicycle, ensuite la distance d’arrêt est plus courte avec un Transall et enfin un Hercules ne peut pas faire un atterrissage « Sarajevo » , il est trop lourd. Ne pensez pas que je n’aime pas le Hercules, c’est une formidable machine, mais le Transall, malgré son age peut encore lui en remontrer
        Bien amicalement

        • D’accord avec vous. Sauf que la ligne d’assemblage des C 160 est arrêtée depuis 1983. La ligne des C130 continue. On fait quoi ??????

  6. Bonsoir,
    Il me semble que le Transall a de meilleures capacités ‘tout terrain’…
    Bon, fallait bien que je trouve quelque chose pour défendre notre baroudeur!

  7. Réponse à Erwan Brettons : la remise en route de la chaîne des Transall en 1981 ( pour 28 appareils) a couté aussi cher que………………l’achat de 60 Hercules. Chercher l’erreur…

    Je comprends que l’on veuille faire travailler nos usines……….mais pas à n’importe quel prix.
    Après tout pourquoi ne pas produire des C 130 J sous licence à Toulouse ???? Les Belges ont bien produit des F16, les Suisses des F18 sous licence.

    Moi, je ne regarde qu’une chose. Les chiffres, l’argent du contribuable, les délais. Du pragmatisme avant tout.

    On peut tout fabriquer en France, mais à quel prix. Donc un Super Transall, un A 200 M, c’est au minimum 10 à 15 ans de recherche, développement, essais, certification etc etc….

    Trop long, trop cher. Les C130 H et H 30 sont très fatigués. On fabrique sous licence à Toulouse et il y aura des clients ( Allemands, Français, Belges, Anglais, Roumanie, Bulgarie etc )

    Mais on ne remonte pas des usines à gaz SVP

    • @ Cabrera
      Oui, mais avec un A200M, on jouerait la carte de l’avenir, car je suis persuadé qu’avec un véritable concurrent du C13,, cet avion pourrait trouver preneur dans le monde entier:
      Il devrait avoir pas mal d’avantages sur ce dernier :
      Tout d’bord, il serait sûrement possible de récupérer, 2 des moteurs de l’A400M, vu qu’individuellement, il sont nettement plus puissants que ceux montés sur le C160 ( mais aussi, probablement plus lourds)
      Nos techniciens pourraient en profiter pour réaliser une soute nettement plus large, aux alentour de 3,50m par exemple, c’est à dire comparable à celle de l’I76, avec une charge utile aux alentour de 20t…
      Sa vitesse et son autonomie devrait être comparable au super Hercules, avec un prix approchant…
      Si ces caractéristiques pouvaient être réunies, cela devrait pouvoir intéresser pas mal de monde, et pas seulement en Europe.
      Alors, les esprits chagrins diront qu’on a déjà échoué avec l’ A400m, mais il s’agissait d’un gabarit de gros porteur pour lequel nous n’avions aucune expérience, contrairement à celui-ci qui resterait tout de même proche du Transall.
      Quand au KC390 d’Embraer, il s’agit aussi d’une idée intéressante, mais ses deux turbos-réacteurs , s’ils procurent des performances élevées à cet avion, ont l’inconvénient de ne pas très bien convenir dans les régions du Sahel, ou nous intervenons actuellement, , car, à cause de leur conception, ils ont tendance à « manger du sable »

  8. Ça sent l’usine à gaz à plein nez ce projet. On va se retrouver avec un avion final deux fois plus cher qu’un super hercule que nos gouvernements seront obligés d’acheter car ils y auront investi trop d’argent pour faire marche arrière.

  9. Le C130 est incontestablement un best-seller utilisé par de nombreuses forces aériennes. Lancer un nouvel avion de transport intermédiaire maintenant semble être un pari particulièrement risqué. Lockheed peut voir venir puisqu’il domine le marché et qu’il n’y a pas de concurrence, par contre si cela arrivait il a probablement dans ses cartons le remplaçant du C130. La deuxième voie est l’innovation et la France a souvent fait sensation dans ce domaine. Pourquoi ne pas réfléchir sur un drone de transport tactique pour des crises localisées qui seront de plus en plus nombreuses dans le monde. Le drone Avenger a une charge utile de 8 tonnes et n’a pas de concurrence actuellement.

  10. Le Royaume Uni a quitté l’Europe, mais fabrique toujours les ailes des avions Airbus. Donc quelque part ils seraient quand même impliqués, n’est ce pas ?

  11. Il y a d’un côté l’es élucubrations de quelques députés et de de l’autre les ressources financières très contenues du mindef pour l’aérien ,sont en cours les programmes mrtt ,rafale A400,hil 160, falcon 8x , hauwkeye plus plusieurs autres petits programmes comme Asmp ng plusieurs programmes en perspective dont des sommes substantielles ont été débloquées male europen scaf et remplaçant atl2 par conséquent par expérience j’en suis persuadé,il n’y a pas les ressources financières pour un à 200.

  12. Ça serait bien de mettre Leonardo sur le coup avec Airbus. Le C27J a le même age que la famille CN235 / C295. Un seul avion européen ça aurait déja plus de gueule.
    Enfin, j ai du mal à comprendre qu’aux US on fait voler des designs des années 50 modernisés et que nous on refait des avions tous les 40 ans à partir de zéro. Mais aussi qu’on ait laissé un trou entre le CN235/C295 et l’A400M lorsqu’on les a imaginé. Si c est juste pour faire du fret longue distance, n aurait dû t on pas faire un avion type C17 à la place de l A400M… puis effectivement cet A200M.

  13. Je suis d’accord avec vous Castel.

    Mais il va falloir mettre les Européens autour d’une table et que tout le monde soit d’accord sur ce projet. Ca va être compliqué.
    L’Allemagne, il ne faut pas trop compter dessus. Ils ne font pas d’Opex et vont acheter des Chinook ou des Super Stallion CH 53. Donc le problème est réglé pour eux.
    A part les Anglais et les Espagnols, que reste t-il ?? la Roumanie, la Pologne, la Bulgarie, la Belgique.

    Votre thèse se défend, Sauf qu’Airbus a un passage à vide comme tous les constructeurs. De plus les actionnaires, les banques, échaudés par l’A 400 M, vont certainement y réfléchir à deux fois. Je ne remets pas en cause la formidable technologie de l’À 400 M. Mais quand j’’investis 100 , je ne veux pas que cela me coûte 200. Or tout le problème est là..

    Si on arrive à faire un tour de table , et que tout le monde veut bien jouer le jeu, cela est peut-être possible. J’en doute fort..
    Bien sur les moteurs existent, nos ingénieurs sont tout à fait capables de concevoir un avion mieux que le Transall et le C 130. A quel prix ?

    L’Armée de l’Air voyant qu’on lui ferme la porte des Chinook et encore plus des V 22 Osprey, essaye de passer par la fenêtre en demandant un nouvel avion de transport. C’est normal. Ce sont eux les hommes de terrain.

    On a trop attendu pour tout. Aujourd’hui c’est comme dans une famille où il faut changer 3 voitures qui pont 250000 bornes !!!! Pas d’argent, situation économique catastrophique, besoins urgents.

    Il faut poser la question à nos dirigeants d’il y a 20 ou 30 ans pour connaître la réponse.

  14. Donc on prend un kc390 Embraer ré motorisé avec des bi moteurs A400m la largeur de soute est parfaite, on travaille les relations politiques par contre pas facile avec le Brésil en ce moment.

  15. Oui, mais il ne paraît pas trop souhaitable de faire du business avec le Brésil en ce moment.
    De plus nous avons besoin de faire travailler nos industriels français et européens en priorité.

    Mais il y a tellement de matériel à changer, à terminer les programmes en cours, que ce futur Airbus A 200 me semble bien compromis. Relisez mon commentaire du 28 juillet dernier.
    Je vois mal Airbus s’engager de nouveau sur un nouvel avion militaire, pas plus que les autres actuellement, vu la situation catastrophique de l’aéronautique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom