L’histoire aéronautique est en marche à NAS Jacksonville en Floride. Ce lundi 27 juillet 2020 la base aéronavale américaine a reçu un nouvel avion : un Boeing F/A-18E Super Hornet. Rien de nouveau allez-vous vous dire en lisant ces lignes sauf que le chasseur monoplace portait les marquages des Blue Angels, la patrouille de représentation de l’US Navy. Sa transformation opérationnelle sur ce nouveau modèle d’avion est donc désormais lancée.

C’est le commandant Eric Doyle, à gauche de l’image, qui a livré l’avion. Il est directeur technique des Blue Angels. Il discute ici avec le leader de la patrouille.

Depuis novembre 1986 cette formation n’avait plus reçu de nouveau modèle. Il s’agissait alors du McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet. Autant dire que les Blue Angels avaient réellement besoin d’une nouvelle monture.
C’est donc le Boeing F/A-18E/F Super Hornet qui fut choisi, et dont le premier exemplaire vient d’être livré à la patrouille acrobatique. Logique allez-vous penser ? Oui et non en fait.

Car avant de décider d’acquérir cet avion l’état-major de l’US Navy s’est entretenu avec les pilotes et mécaniciens de l’unité. Certains officiers et amiraux américains poussaient pour que les Blue Angels soient la première formation acrobatique au monde à évoluer sur avions furtifs. Ils pensaient évidemment au Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Le refus ne fut pas aussi catégorique qu’on pourrait le penser. Il fut manifeste mais surtout argumenté.
Pour les responsables des Blue Angels le recours à ce nouvel avion mal connu voir inconnu des pilotes aurait nécessité une trop grande période d’acclimatation et d’entraînement aux équipes. Ce que ne représente pas le Super Hornet, très commun dans les unités de l’US Navy. C’est donc logiquement ce dernier qui a été sélectionné même si les pilotes de la patrouille acrobatique reconnaissent que le Lightning II sera tôt ou tard leur monture.

D’ici au début de la saison 2021 les Blue Angels devront avoir reçu tous leurs Boeing F/A-18E Super Hornet, et avoir peaufiné leur spectacle. Il est à noter que le numéro 7 sera un biplace F/A-18F.
L’arrivée de ce nouveau modèle d’avion a été salué par le Pentagone. Désormais en effet il ouvre la voie à un plus large recrutement de pilotes provenant d’unités évoluant sur EA-18G Growler, les fonctionnalités entre les deux avions étant très proches. Pour autant aucune chance à priori de voir un de ces avions de guerre électronique sous la fameuse livrée jaune et bleue.

Pas besoin de water salute il pleuvait à ce moment sur NAS Jacksonville. Par contre une belle haie d’honneur pour ce premier Super Hornet.

Vivement donc la saison 2021 que l’on puisse voir ces nouveaux avions à l’œuvre. À n’en pas douter ça va donner quelques shows mais également des photos et vidéos assez sensationnelles.

Photos © US Navy.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Les Blue Angels sur avions furtifs ?
    Les spectateurs ne pourront jamais admirer leurs acrobaties, ils n’entendront que le bruit des moteurs et observer les gaz d’ échappement en condensation dans le ciel !
    Quelle idée saugrenue hi hi hi.

    • Ne croyez pas ça. Aux États-Unis il y a une vraie culture aéronautique parmi les spectateurs des meetings aériens. Et le Super Hornet est tout de même notablement plus imposant que le Hornet. Après bien sûr les néophytes ne feront pas la différence.

  2. Ouah ! Un masque aux couleurs des « Blue angels » trop la classe ! j’en voudrais bien un.
    Bon je pourrai déjà commencer par celui de la PAF… 😉

    • Alors sans vouloir vous donner de faux espoirs, il semble que le masque officiel Blue Angels soit bientôt disponible sur le site de la boutique officielle. Par contre pour m’avoir acheté un t-shirt il y a quelques mois je peux vous dire que les frais de port sont abominables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom