Voilà qui ne va pas plaire du tout aux états-majors chinois et russes. Les avionneur Boeing et Mitsubishi sont arrivés à un accord concernant le programme de modernisation de 98 chasseurs de supériorité aérienne F-15J Eagle. Baptisé JSI, pour Japanese Super Interceptor, celui-ci doit permettre de maintenir ces biréacteurs en service au minimum jusqu’à la fin de cette décennie et de leur octroyer un niveau équivalent aux actuels avions produits par Chengdu, Shenyang, ou encore Sukhoi. Les premiers exemplaires modernisés sont attendus en unité d’ici deux ans.

On le sait la Kōkū Jieitai est une des forces aériennes les plus souvent mises en alerte pour des faits de défense aérienne. Chinois et Russes aiment taquiner leurs voisins japonais, et en sont souvent quittes pour une interception dans les règles de l’art. C’est la raison pour laquelle son aviation de chasse est particulièrement mise en avant, et en premier lieu sa flotte de biréacteurs Mitsubishi F-15J Eagle.

C’est la raison pour laquelle elle décida avec l’avionneur d’engager en octobre dernier la modernisation de 98 avions sous le vocable de Japanese Super Interceptor. On attendait alors un affinement des données pour le printemps 2020. Mais ça c’était avant. Avant bien sûr la crise pandémique du Covid19.
Et c’est donc en cette fin juillet 2020 que Boeing et Mitsubishi ont enfin rendu leur copie. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’on n’est pas déçu !

Radar AESA à antenne active AN/APG-82V1, contremesures électroniques actives et passives AN/ALQ-239, ou encore liaisons radios encryptées de nouvelle génération. Si tout cela ne vous semble pas totalement novateur c’est normal. Boeing et Mitsubishi ont en grande partie calqué leur Japanese Super Interceptor sur le programme F-15EX récemment commandé par l’US Air Force. Après tout le Japon est un des plus proches alliés des États-Unis, ça a donc une certaine logique. En outre certains aspects du programme laisseraient à supposer que les futurs F-15J JSI soient aptes à des missions de pénétration longue distance. Une question encore à creuser cependant.
Particularité intéressante : le Japon étant régulièrement pisté par des avions chinois de guerre électronique Boeing a recommandé un nouveau type de GPS conçu pour rejeter les risques de spoofing. Ainsi les hackers chinois auront beaucoup plus de mal à infiltrer les données de positionnement des chasseurs japonais.

Du coup on est pressé de voir ce que donneront les premiers avions modernisés face aux chasses chinoises et russes. Pas sûr que ces dernières apprécient les premières rencontres. Les pilotes japonais sont réputés être parmi les meilleurs de la planète à ce petit jeu.

Photo © Keypublishing.

 

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Savez-vous si quelque chose est prévu au niveau de la cellule? Avec un taux de sortie comme celui des avions japonais, le capital de leur F15 doit déjà être fameusement entamé non?

    Merci pour cet article. et pour tout les autres 😉

  2. La JASDF est une experte des Scrambles comme l’OTAN l’était avec les alertes ZULUS, le F-15 est un intercepteur puissant complètement adapté à cette mission, modernisé il sera assurément dans le coup pour longtemps même s’il n’est pas réputé pour sa furtivité mais ce n’est pas le plus important quand on fait de l’interception au contraire……longue vie au F-15!!

  3. On parle beaucoup de la longévité des F16, franchement le F15 n’est pas mal placé aussi sur le podium des cellules à long durée de vie, combien de temps qu’il est en service?

  4. En termes de longévité de cellule d’avions, aucun pays ne rivalise avec la Russie pour la durée du Mig 21. Il faut bien le reconnaître, cet avion est absolument super.
    Sa version Bison vient d’abattre un F16 pakistanais. Allez comprendre

    • Alors en effet le MiG-21 Fishbed est un avion remarquable mais il n’a jamais été russe. Il est soviétique. La nuance est énorme à une époque où la Russie tente de réécrire l’histoire aéronautique. Car à ce compte là il faudrait dire que l’Antonov An-12 est ukrainien alors que lui aussi est soviétique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom