C’est le fruit d’une expérience remontant à 2006 dans l’évacuation sanitaire à long rayon d’action. Depuis cette année l’Armée de l’Air et de l’Espace met en ligne le nouveau kit MEROPE permettant à un avion-cargo A400M Atlas d’assurer le transfert de quatre patients lourdement médicalisés. Conçu pour opérer en zone de guerre c’est en métropole avec la pandémie de Covid19 qu’il démontre toutes ses capacités. Actuellement il permet des transferts de malades d’une région à une autre.

Le concept d’emploi de ce kit MEROPE (pour «module de réanimation pour les opérations») est avant tout de permettre de transférer vers un hôpital militaire français un ou plusieurs soldats blessés au combat, à concurrence de quatre.
Quatre blessés seulement à bord d’un avion aussi énorme que l’Airbus DS A400M Atlas cela peut surprendre. Pour autant il faut savoir que ce kit MEROPE est un véritable poste médical avancé aéroporté avec une vingtaine de soignants. Médecins et personnels paramédicaux accompagnent ainsi leurs patients depuis la zone de guerre jusqu’au tarmac de la base aérienne ou de l’aéroport d’arrivée. Et durant tout le vol ils sont médicalisés au plus haut point : oxygénation et monitoring permanents, possibilité de réanimation médicale en plein vol, soins à bord. Tout est fait pour permettre de maintenir le ou les blessés dans la situation de santé la plus optimale possible.
Dans le même temps il faut pouvoir accueillir les soignants en toutes sécurités, notamment lors des critiques phases de décollages et d’atterrissages.

Si actuellement des combattants français mettent leur vie en péril au quotidien sur les théâtres d’opérations irako-syriens et sahéliens c’est le Covid19 en France qui occupe les A400M Atlas dotés du kit MEROPE.

Pas de soldat blessé mais en lieu et place des patients atteints du coronavirus planétaire. Majoritairement plongés dans un coma profond ces patients sont évacués d’une région vers une autre. Entre fin juin et début juillet cela a été dix patients en trois rotations entre Guadeloupe, Martinique, et Guyane. La preuve que le kit MEROPE fonctionne même en outre-mer. Plus près de nous ce jeudi 29 octobre 2020 quatre patients du centre hospitalier universitaire d’Avignon ont été transféré vers celui de Brest grâce à un Atlas ainsi réaménagé.
Et ce mercredi 4 novembre 2020 un autre vol a été programmé afin de conduire par les airs quatre autres malades entre Lyon et Nantes. L’Armée de l’Air et de l’Espace se met ainsi au service du ministère de la Santé et de nos concitoyens atteints par cette saloperie de Covid19.

Le kit MEROPE est un pur produit français. On peut même dire qu’il est 100% militaire. Il découle directement du fameux kit MORPHEE pensé initialement pour le Boeing C-135FR et aujourd’hui adapté à l’Airbus DS A330 MRTT Phénix. Il a été conçu par une équipe mixte du Centre d’Expertise Aérienne Militaire et du Service de Santé des Armées. Ingénieurs, techniciens, et soignants ont donc créé ce kit en le pensant directement pour l’A400M Atlas autant que pour les personnels et les patients. Le résultat semble parfaitement probant.
Avec ce petit focus nous espérons que vous comprendrez mieux pourquoi c’est avec le quadrimoteur à turbopropulseurs de facture européenne qu’en France nous transférons de plus en plus les patients Covid19.

Photos © ministère des Armées.

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ces précisions car j’avais vu passer l’info du transfert depuis Avignon de 4 malades et je me demandais si c’était un vol direct vers Brest pour seulement 4 patients. Depuis je crois qu’ils ont transféré 2 nouveaux malades depuis Avignon. Dans ce cas je ne sais pas s’ils ont fait escale pour 2 autres ?
    Un joli démenti pour les riverains de l’aéroport de Château Blanc/Avignon qui voulaient le faire fermer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom