C’est l’avionneur italien lui-même qui a fait l’annonce ce jeudi 11 novembre 2020 en fin d’après-midi. L’avion de transport tactique C-27J Spartan II est actuellement en phase de modernisation avec le standard NG, pour Next Generation. Les essais en vol sont menés depuis le site industriel de Caselle dans la banlieue de Turin. L’avion doit être livré l’année prochaine à un client dont l’identité n’a pas été révélé par le constructeur.

Ce rajeunissement de l’avion-vedette de Leonardo semblait être une obligation si le C-27J Spartan II voulait pouvoir être sûr de se maintenir compétitif face aux dernières versions du C-295 d’Airbus Defense & Space. Le lifting d’ailleurs a été fait en profondeur : avionique, équipements intérieurs, train d’atterrissage, et voilures sont les principaux points rénovés sur ce C-27J Spartan II Next Generation.

La part la plus visible au premier coup d’œil est forcément liée à l’extérieur de l’avion. C’est avant tout la généralisation de la perche de ravitaillement en vol jusque là optionnelle. Il s’agit également de l’apparition des winglets, ces ailerons marginaux installés en extrémités de voilures et permettant de gagner en trainée et en stabilité, notamment lors des vols tactiques et des phases d’atterrissages et de décollages.
Le train d’atterrissage a lui aussi été revu et corrigée afin d’augmenter la capacité de l’avion-cargo à opérer depuis des pistes sommairement préparées. Un réglage en vol de la pression des pneus, un système qui existait déjà en URSS durant la guerre froide sur les avions d’Antonov et d’Ilyushin, est désormais possible sur ce C-27J de nouvelle génération.

Les autres innovations sont invisibles. Ou plutôt elles sont internes à l’avion. Le cockpit d’abord a été largement repensé pour faire plus massivement encore appel aux écrans LCD et à l’assistance numérique. Les LED ont fait leur apparition en remplacement d’autres équipements lumineux. L’avionique est pourtant le cœur du chantier.
Système anti-collision TCAS 7.1, système d’avertissement et d’alarme à l’impact à assistance vidéo TAWS de nouvelle génération couplé à un ILS embarqué 2.0, communication encryptée radio-satellitaire, identification IFF Mode 5, radar météo couplé à un système de localisation et de recherches-sauvetages à long rayon d’action, et contrôle numérique de la charge de transport dans la cabine.
Une option existe aussi pour un FLIR installé sous le nez de l’avion.

Le cockpit du nouveau C-27J NG.

Leonardo n’a cependant pas voulu communiquer sur l’identité du pays à l’origine de la première commande de C-27J NG. Tout au plus l’avionneur italien s’est limité à expliquer qu’il s’agissait du premier exemplaire d’une commande de plusieurs machines.
En tous cas quand on voit ce nouvel avion on se dit que le vieux G.222 semble bien lointain.

Photos © Leonardo.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom