Le célèbre groupe canadien spécialisé dans la lutte contre les feux de forêts n’en finit pas d’évoluer. En début de semaine Conair a fait savoir qu’il rachetait onze avions de transport régional Bombardier Dash 8 Q400 ayant précédemment appartenu à la compagnie aérienne britannique Flybe. Ces avions permettront de remplacer les «vieux» Convair CV580 et Lockheed L-188 Electra utilisés jusque là pour ce type de missions. Ils seront directement transformés localement par l’entreprise qui les mettra ensuite à disposition de ses clients américains et canadiens.

Pour nous autres Français le nom de Conair ramène forcément à la Sécurité Civile, au travers des avions bombardiers d’eau Tracker et Dash 8. Pourtant cette entreprise canadienne n’a pas conçu ces avions, elle les a adapté à la guerre contre le feu leur donnant ainsi un nouveau but à atteindre. En Amérique du nord Conair a une image très différente.
Il ne s’agit pas uniquement d’un industriel de l’aéronautique mais aussi d’un acteur de la lutte contre les feux de forêts qui chaque année ravagent le Canada et les États-Unis. Conair possède sa propre flotte aérienne et la met à disposition des états ou de collectivités territoriales.

Et parmi sa flotte dix avions à turbopropulseurs sont aujourd’hui considérés comme vieillissants. Il s’agit des neuf bimoteurs Convair CV580 et de l’unique quadrimoteur Lockheed L-188 Electra. En dehors des trois quadriréacteurs Avro RJ85AT ce sont les plus gros porteurs de Conair. Leur remplacement était donc devenu une nécessité pour l’entreprise si elle souhaitait se maintenir à flot. La solution a été trouvé au Royaume-Uni.
En effet le 5 mars 2020 la compagnie britannique Flybe spécialisée dans les vols courts-courriers et régionaux mettait la clef sous la porte. Sa cinquantaine de Bombardier Dash 8 Q400 et ses neuf Embraer ERJ175 se sont donc retrouvés à l’abandon, et rapidement proposés à la vente. Si ces derniers ont vite trouvé preneur il en a été différemment des avions de facture canadienne. La crise du Covid19 n’a pas arrangé les choses.
Moyennant une forte ristourne Conair a donc décidé à la mi-janvier de racheter onze de ces Dash 8 afin de les transformer en bombardiers d’eau. À la différence des avions en service en France au sein de la Sécurité Civile ces avions ne pourront pas être transformés pour réaliser des missions de transport de personnels ou de fret. Ils seront strictement destinés à l’attaque du feu, un chantier finalement plus rapide et moins onéreux.

Avion bombardier d’eau Lockheed L-188 Electra aux couleurs de Conair.

Conair doit entreprendre les premiers travaux sur ces avions dès la fin de ce mois de janvier 2021. Le premier avion doit être livré en avril et le dernier à l’horizon de l’été 2023. C’est le quadrimoteur L-188 Electra qui laissera en premier la place et ensuite les bimoteurs CV580 suivant leur ancienneté et leur usure. La disparition de ces deux modèles d’avions marquera un changement d’époque et verra plus d’uniformisation dans la flotte de Conair. Dommage pour les passionnés d’aviation.

Photos © Conair.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. J’espère que Buffalo Airways va récupérer le L-188 Electra. Étant donné qu’ils possèdent une belle flotte d’Electra, autant pour le cargo et la lutte contre les incendies.

  2. Voici leur flotte actuelle. :
    Trois DOUGLAS DC-3. :
    Deux C-46 CURTISS COMMANDO ;
    Quatre LOCKHEED L-188 ELECTRA
    Quatre KING AIR 100
    Deux KING AIR 90
    Deux BEECHCRAFT BARON
    Deux TWIN COMMANDER 690C
    Un NAVAL N3N (Collection perso du patron)
    Un NOORDUYN NORSEMAN (Collection perso du patron)
    Un CESSNA A185E (Collection perso du patron)
    Un CESSNA 310
    Quatre CL-215 (Canadaire)
    Huit AIR TRACTOR AT802 FIREBOSS (Propriété du gouvernement, opérés par Buffalo.)
    Un FLEET CANUCK (Collection perso du patron)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom