Un peu moins de six ans après son premier vol l’avion a enfin été acheté par son pays producteur. Ce vendredi 15 janvier 2021 l’état-major des forces aériennes ukrainiennes a annoncé avoir passé commande pour trois exemplaires du biréacteur Antonov An-178. Une acquisition qui intervient un an et demi après celle de treize exemplaires par le ministère de l’intérieur ukrainien. Pour mémoire cet An-178 dérive de l’avion de ligne court-courrier An-158.

Ces trois avions seront livrés à partir du premier semestre 2023 et permettront de remplacer les cinq plus anciens Antonov An-26 d’origine soviétique encore en dotation. D’une capacité légèrement supérieure à ce dernier l’Antonov An-178 sera le premier véritable avion de transport tactique moderne à rejoindre les rangs de l’aviation ukrainienne depuis la livraison de l’unique An-70 de présérie.

Les trois Antonov An-178 sous cocarde ukrainienne permettront également de renforcer la confiance des futurs acquéreurs sur cette machine. En effet il est bien connu qu’un avion ou un hélicoptère militaire est difficile à vendre s’il ne sert pas dans son pays d’origine. Pour autant en juin 2019 le gouvernement ukrainien, via son ministère de l’intérieur, avait déjà passé commande treize avions de ce type. Au moins trois seront utilisés comme avions bombardiers d’eau au sein du service des urgences étatiques en renfort des quatre Antonov An-32P.

Cette commande de trois avions peut sembler faible mais elle s’inscrit dans la volonté ukrainienne de se recentrer sur du matériel plus récent en plus petit nombre. En cela l’An-178 devrait permettre de gagner en efficacité. Les trois appareils seront adaptés aussi bien au transport de fret sur palettes, qu’aux opérations de largages de troupes aéroportées, ou encore aux évacuation de blessés et malades médicalisés. Ce dernier point est un enseignement de la crise sanitaire mondiale.

À l’export l’avion a été approché par des pays comme l’Arabie-Saoudite, l’Irak, le Pérou ou encore le Vietnam. Gageons que cette commande militaire ukrainienne viendra débloquer le compteur des ventes à l’étranger.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité