Ankara continue de payer ses provocations et son rapprochement avec Moscou. Le Pentagone a en effet confirmé que la Turquie demeurait exclue du programme de développement et d’acquisition du chasseur furtif américain dernier cri. À priori donc aucun Lockheed-Martin F-35A Lightning II ne volera sous cocarde turque. En tous cas pas dans les prochaines années.

C’est à la fois un coup très dur diplomatiquement pour la Turquie qui demeure au ban des nations de l’OTAN mais également très difficile sur un plan aéronautique et militaire. Il faut dire qu’Ankara avait parié beaucoup, sous l’administration Obama, sur son acceptation au sein du club du Lockheed-Martin F-35 Lightning II. L’entreprise Turkish Aerospace Industries devait en effet assurer une partie de la sous-traitance du programme tandis que la force aérienne turque en aurait fait son avion de pénétration numéro 1.

Avec l’arrivée au pouvoir du Président des États-Unis Joe Biden son homologue turc, l’autocrate Reccep Erdogan, espérait voir les sanctions ordonnées par Donald Trump et notamment l’exclusion du programme F-35 Lightning II abandonnées. Il n’en sera rien.
Biden estime que l’acquisition par la Turquie de systèmes de DCA de facture russe de type S-400 est toujours aussi grave pour une nation supposée atlantiste. Et donc il refuse de voir des chasseurs furtifs de facture américaines tombées entre les mains d’un allié d’une puissance ennemie. Rien n’interdirait à la Turquie de laisser inspecter tout ou partie de sa flotte de F-35 Lightning II, permettant ainsi à la Russie de rattraper son retard industriel dans ce domaine.

On se souvient que récemment Erdogan avait menacé l’Amérique trumpienne d’acheter des Sukhoi Su-57 Felon. Ce qui n’avait eu aucun effet, et surtout pas celui de faire revenir la Turquie dans le giron de Lockheed-Martin. Le chasseur russe supposé furtif étant largement considéré par la communauté aéronautique internationale comme inférieur au F-35A Lightning II il ne s’agira pas d’une grosse avancée pour la Turquie. Et l’achat d’un chasseur russe pourrait de facto exclure ce pays de l’alliance Atlantique.

La Turquie comptait rééquilibrer la donne avec la Grèce en revenant dans le programme F-35 Lightning II. Erdogan n’aura donc rien pour l’instant à opposer aux futurs Rafale grecs. D’autant qu’il est également question que l’administration Biden octroie le chasseur furtif à Athènes.

Photo © Lockheed-Martin.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. En même temps, l’US Air Force elle même réduit ses commandes de F35 quasiment de moitié pour revenir à des F-16 améliorés.. Qui en passant seront bien moins bon que des Rafale F4. Ceci est un fait.
    Mais cela dit toujours meilleurs que des f-35, car bien plus nombreux et capables de saturation élevée à cout équivalent..
    Je serai américain je vendrait le plus possible de f-35 à mes ennemis, en les laissant passer tout le temps qu’il veulent à essayer de copier sa technologie !!
    Conclusion, le temps dissipe enfin les rideaux de fumée.. Qui tentaient de dissimiler cet énorme ratage.

    • Toujours aussi rigolos les fanatiques du bashing anti-Lightning II. Pour vous tous les raccourcis, même les plus mensongers, sont bons pour faire passer votre haine bête et disciplinée de l’avion américain.

  2. Il n’y a pas de haine envers les USA qui ont produit de superbes chasseurs efficaces comme le F16 ou le F-18. MAis le F35, en plus d’être le programme le plus coûteux au monde révèle des failles les plus basiques :
    https://www.science-et-vie.com/archives/f-35-l-avion-devenu-son-propre-ennemi-21256
    https://blogs.mediapart.fr/emilie-durand/blog/080218/jsf-35-un-fiasco-pour-les-usa-et-un-danger-pour-leurope
    https://www.franceculture.fr/emissions/superfail/lavion-f-35-un-echec-volant
    On ne fait pas de l’american bashing, il s’agit de voir la réalité en Face. Lors des essais comparatifs pour un nouveau chasseur en Finlande, sur 4 engins F35 envoyés un seul a pus réaliser l’ensemble des épreuves. LEs autres étant soit en panne, soit même pas arrivés sur place !!!!

    • C’est formidable ! Vous n’avez pas un seul lien en relation avec l’aéronautique. Science-et-vie est un média de vulgarisation scientifique, Médiapart est un journal d’investigation politique, et France-culture un média culturel. Wahou… et sinon vous n’êtes pas du tout dans le bashing. Vous n’êtes pas non plus alors dans l’honnêteté intellectuelle Pierre.

  3. Difficile de trouver des avis réfléchi sur cet avion ! Toujours les mêmes railleries exagérées… Les gens mélangent les règles d’utilisation en temps de paix avec celles de la guerre. Qui peut imaginer qu’en cas de conflit majeur , cet avion serait interdit de vol en cas d’orage ! Les restrictions en temps de paix ne tiennent qu’en temps de paix…

  4. Vu que certaines personnes ont décidé de jouer la carte de la guérilla de commentaires sur cet article des modérations ont eu lieu. Donc si certain(e)s sont étonné(e)s de ne pas voir leur commentaire publié, c’est normal. Nous ne sommes pas sur un forum de discussion mais un site ouvrant aux commentaires. Dans un souci de clarté et d’équilibre j’ai pris la décision de modérer plusieurs d’entre-eux.
    Si certain(e)s s’en trouvent déçu(e)s j’en suis navré mais c’est comme ça. Tout le temps que nous passons à modérer c’est un temps non utilisé pour la rédaction des fiches et des articles.

  5. Je ne suis pas un fan du F 35, pour autant je ne pense pas qu’il soit aussi mauvais que certains veuillent le dire.
    Tout d’abord je pense que son cout est trop élevé par rapport aux caractéristiques de combat annoncées
    Ensuite je suis très septique concernant la furtivité, qui pour le F35 comme pour d’autre, n’est réelle que dans la limite de l’avancée technologique de l’adversaire potentiel. Sur 20 ou 30 ans de la durée de vie, elle sera, pour moi, rapidement inexistante.
    Enfin je pense que son efficacité n’est complète que dans le cadre d’un système intégré avec AWACS et armement de dernière génération.
    D’après mes informations (peut être erronées) il n’est pas envisagé que l’OTAN fournisse à la Turquie, dans la situation actuelle, l’environnement indispensable pour une utilisation optimum de ces F35.

    Dernier point très subjectif qui explique mon désamour, j’aime les avions avec une belle ligne. et pour moi ce n’est pas le cas de cet avion

    • Visiblement ce sont les antis, puisqu’ils sont les plus nombreux ou tout au moins les plus actifs. Et c’est là le problème de la dérive aujourd’hui des commentateurs du site mais aussi d’autres sites : il faut forcément donner un avis, et si possible le plus négativement possible. À se demander si ces gens sont encore des passionnés d’aviation ou simplement des passionnés de polémiques et de détestation !

  6. Vi que tout le monde donne sont point de vue, je vais aussi donner le mien.
    Le F35, vaste sujet.
    Pour commencer un truc que je comprends pas, c est un mono réacteur. La survivabilité en est pour moi très amoindrie vu le rôle qui lui est dévolue.
    Ça ligne, pour moi, très banale voir limite pas très belle (c est subjectif).
    Les capacités, de se que l on peux lire à droite à gauche, dans l immédiat, c est pas top top. Ça serait même décevant. Mais attention, quand tous les problèmes seront réglés, je pense que ce sera une formidable machine.
    Donc, je ne suis ni pour ni contre cette appareil, je regarde juste le feuilleton F35 comme on regarderait « les vacances de l amour »
    Chris

    • Pourquoi mono? La question a déjà été posée au début du F-35, c’est à cause de la version B, STOVL.
      D’ailleurs, c’est cette version qui entraîne beaucoup de concessions et compromis sur les versions A et C

  7. Bonjour.

    Chaque fois qu’il y a un article sur le F-35 sur le site, on lit les mêmes réflexions des uns et des autres contre cet avion.

    A propos de l’avion : Alors oui, le F-35 est cher mais les acheteurs potentiels le savent très bien et depuis longtemps. Et oui il est « moche » comme pouvait l’être le F-117 à son époque mais personne ne niera l’efficacité de ce dernier juste pour son aspect visuel, et que dire du Warthog 🙂 Quant à l’efficacité du Lightning II, Israël effectue mes missions de combat avec depuis deux ans et leurs militaires, d’habitude assez exigeants, semblent parfaitement satisfaits de leur avion.

    A propos de la Turquie : Erodogan connaissait les règles de l’OTAN concernant l’achat de matériel Russe et il les a enfreint e connaissance de cause. Maintenant, il subit le retour de bâton qu’il a lui même lancé. Il a joué, il a perdu, Les russes ne pourront pas optimiser l’efficacité de leur dernier missile sol-air tranquillement avec la coopération des F-35 turcs.

    Enfin, je tenais à redire un grand merci à Arnaud, Marcel, Gaëtan et les autres pour ce site et la masse d’informations qu’in nous apporte chaque semaine.

    Bravo les gars (et les filles s’il y en a), continuez comme ça 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom