Désormais l’Armée de l’Air et de l’Espace entre dans le club assez restreint des forces aériennes utilisatrices de missiles BVR. Depuis ce début mars 2021 la France a officialisé l’entrée en service opérationnel du missile air-air longue portée MBDA Meteor. Ce sont les Dassault Aviation Rafale F3R qui vont désormais pouvoir emporter cette arme en plus de leurs missiles MICA. Il s’agit d’un missile de conception européenne destiné aux chasseurs de génération 4.5.

Pendant très longtemps seule l’US Navy avec feu son chasseur à géométrie variable Grumman F-14 Tomcat utilisa des missiles air-air à longue portée. Il s’agissait alors du mythique AIM-54 Phoenix. Puis apparurent les missiles dits BVR (pour Beyond-Visual Range) dont le représentant européen est le MBDA Meteor. Celui-ci avait été pensé en fait afin de servir en priorité sur trois modèles d’avions de combat : les chasseurs Dassault Aviation Rafale, Eurofighter EF-2000 Typhoon, et Saab JAS 39 Gripen.

En décembre 2018 la Royal Air Force annonçait que le MBDA Meteor était désormais opérationnel sur Eurofighter Typhoon FGR.4. En mars 2021 l’Armée de l’Air et de l’Espace l’a rejointe avec ses Rafale F3R.
Couplé à quatre missiles air-air MICA, deux en versions électromagnétiques et deux en versions infrarouges, le Meteor sera également emporté en double sous les chasseurs omnirôles français. C’est en tout cas ce que laisse à supposer la seule photo officielle dévoilée par nos militaires. Concernant les capacités réelles du Meteor elles sont de l’ordre d’une grosse centaine de kilomètres et leur tir est assujetti à l’emploi du radar RBE2-AESA, c’est à dire le cœur même du Rafale F3R.

Première photo officielle du couple Rafale F3R Meteor.

Désormais donc les éventuels adversaires de la France sont prévenus :  son espace aérien est protégé avec une nouvelle arme. Car dans son domaine le MBDA Meteor est un véritable game changer. Les pilotes de Rafale F3R de l’Armée de l’Air et de l’Espace peuvent donc désormais frapper vite et loin des cibles plus éloignées de leurs avions.
Une occasion sans doute de découvrir dans quelques mois le biréacteur français lors d’une missions de police du ciel à l’étranger, dans les pays baltes par exemple. Les clients étrangers du Rafale ne s’en sont pas fait prier pour le commander : Grecs et Qataris ont décidé de l’acquérir tandis que les Égyptiens le négocient encore.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. Juste une question, les moteurs M88-9 seraient possible sur le Rafale F4 ? se serait une autre excellente nouvelle en attendant le SCAF …

    • Le standard F4 ne prévoit pas d’agrandissement des entrées d’air, nécessaires pour apporter plus d’air aux moteurs poussant à 9T max chacun.
      Mais il me semble qu’il y ait une version du M88 qui pousse plus que 7.5T en jouant sur la T° dans la chambre de combustion tout en gardant le même débit d’air en entrée mais qui nécessite des aubes de turbine qui doivent supporter cette élévation de T°

  2. Première mission avec les METEOR au Levant, il y a quelques jours. Un excellent missile qui inove grâce à sa propulsion par statoréacteur avec fusée de départ.
    Le R77 Russe a ouvert ce principe, mais MBDA innove sur la palette de capacité : vol à grande vitesse avec énergie terminale maximale ou vol à vitesse moindre pour atteindre des cibles plus lointaine mais haute valeur : Tanker, AWACS.
    On en avait besoin même si le MICA est une bonne arme.

  3. Bonjour, je ne comprends pas le début de l’article: « Désormais l’Armée de l’Air et de l’Espace entre dans le club assez restreint des forces aériennes utilisatrices de missiles Fox-3. Depuis ce début mars 2021 la France a officialisé l’entrée en service opérationnel du missile air-air longue portée MBDA Meteor. »
    Mon petit cerveau interprète ces deux phares comme signifiant que le meteor est le premier missile fox3 employé en France. Le Mica EM étant un missile fox3 et Arnaud ayant connaissance de ce petit détail, j’ai un soucis de compréhension.

    • En fait le MICA EM n’est pas un vrai Fox-3, il n’en a pas la portée. Votre « petit cerveau » peut ainsi se rassurer cher Guig2000.

  4. Game changer certes, mais à condition d’être commandé en nombre suffisant. La quantité est aussi importante que la qualité pour être crédible.

  5. IL est à noter que pour exploiter pleinement les capacités du Meteor, l’avion porteur doit posséder un radar qui voit plus loin que l’allonge du missile, pour l’instant, seul le Rafale est dans ce cas

    • Bonjour,
      Sans doute avant que le F-15EX, emporte un missile hypersonique en plus de ses 24 missiles AMRAAM et Sidewinder.

Comments are closed.