On lit souvent dans les médias que l’OTAN possède de plus en plus de bases aériennes autour du territoire russe ; et c’est vrai ! Pour autant Moscou continue de disposer d’implantations aériennes au plus près de l’alliance Atlantique, à l’image de Besovets dans le sud de la Carélie. Des chasseurs de supériorité aérienne Sukhoi Su-35 Flanker-E y sont déployés afin de défendre la zone, à quelques dizaines de kilomètres seulement des frontières de l’Union Européenne. Les avions peuvent être déployer en délestage sur l’ancienne base soviétique de Loukhi-3.

Depuis l’ère soviétique la Carélie est une zone stratégique pour la Russie, encore plus depuis l’entrée des trois états baltes à la fois dans l’alliance Atlantique et dans l’Union Européenne. Désormais cette région participe activement à la défense russe face à ce que les médias y appellent l’agression de l’OTAN. Et dans ce rôle les chasseurs biréacteurs Sukhoi Su-35 Flanker-E assurent les missions haut la main.

Une photo qui rappelle la taille réelle du Sukhoi Su-35 Flanker-E.

Sans nul doute le meilleur chasseur russe actuel le Su-35 Flanker-E représente une menace jamais sous-estimée par les forces de l’OTAN. Manœuvrable, bien armé, doté d’un radar et d’une avionique dernier cri c’est véritablement un adversaire à la hauteur des meilleurs chasseurs occidentaux. Et ce n’est pas un hasard si la Russie a attendu cette fin avril pour confirmer la présence de huit de ces chasseurs sur la base de Besovets. En effet l’alliance Atlantique réalise actuellement le transfert d’unités aériennes dans le cadre de Baltic Air Policing. Les nouveaux chasseurs de l’alliance pourraient donc bien avoir maille à partir avec ces avions de combat.

Pour autant les avions habituellement déployés dans la partie sud de la Carélie s’aventurent assez rarement aux abords de l’espace aérien de l’OTAN. Au maximum titillent t-ils les frontières avec la Finlande, se faisant au passage approcher par les McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet de l’lmavoimat. Flanker-E et Hornet dans le même espace aérien, ça doit valoir le coup d’œil.

Un avion aux lignes toujours aussi agressives et élégantes.

Pour la petite histoire, s’il leur arrive d’aller poser leurs trains sur le terrain de Louckhi-3 dans le nord carélien le nid de ces supers chasseurs russes est en fait un aéroport, ou plutôt sa partie militaire. Besovets est en effet une base aérienne implantée à l’intérieur même de l’aéroport international de Petrozavodsk.

Photos © ministère russe de la défense.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Il semble que se soit le dernier lot d’équipement de SU 35 pour la base de Besovets qui à ainsi 2 escadrilles complètes ( 159 régiment de chasse ou 159 GvIAP ). L’autre nid est à l’opposé base de Dzomgi sur le fleuve amour, face à Sakhaline ( 2 escadrilles du 23 GvIAP ).

  2. Bonjour,
    Pour les clichés, je confirme, Arnaud a ses entrées chez Poutine !
    Le copyright en fin d’article est un leurre hi hi hi

Comments are closed.