Il se sera donc passé pile-poil trois ans entre la livraison du premier et celle du douxième avions améliorés. En cette fin mai 2021 l’avionneur brésilien Embraer a remis à la Força Aérea Brasileira le dernier P-95BM Patrulha. Désormais ces avions sont bien plus optimisés pour la surveillance maritime et la lutte contre les risques environnementaux que pour la pure patrouille maritime. Ces bimoteurs vont permettre d’attendre la conception et la commande d’un jet de remplacement, sans doute à partir d’un avion d’affaire.

Le premier Embraer P-95BM Patrulha avait été livré le 21 mai 2018 et le douzième l’a été le 28 mai 2021. Le programme a pris plusieurs mois de retard en raison de la crise sanitaire du Covid-19. Initialement le douzième avion modernisé au standard P-95BM devait arrivé en unité à l’automne dernier. Le Brésil ayant été un des pays les plus touchés par la pandémie, on peut largement comprendre ce retard industriel.

Si l’armement de ces avions a globalement disparu, à l’exception de la capacité d’emport de roquettes en paniers sous les ailes, le P-95BM a vu son avionique revue et corrigée. Un FLIR rétractable couplé à une caméra thermique ont été installé sur l’avion, permettant ainsi la surveillance diurne et nocturne. Sur le côté gauche de l’avion une vitre bombée permettant l’emploi d’appareils photos a été installée.
Les turbopropulseurs ont eux aussi été totalement déposés et remplacés.
Ces «nouveaux» P-95BM Patrulha sont en fait dix anciens P-95B et deux P-95A. Ces deux derniers serviront notamment à l’entraînement et la transformation opérationnelles des jeunes pilotes.

Embraer P-95BM, ici en dotation.

Pour autant ce chantier est un pis-aller pour les aviateurs brésiliens qui depuis longtemps demandent à Embraer de développer un avion de surveillance maritime à partir d’un de ses jets d’affaire. Les Emb-505 Phenom 300 et Emb-550 Praetor 500 sont souvent avancés comme pistes de travail. Pour autant rien ne semble venir de la part de l’avionneur national.
Il se pourrait alors que tôt ou tard la Força Aérea Brasileira décide de franchir le pas et d’acheter un avion à l’export. Bombardier ou Dassault Aviation seraient alors des avionneurs logiques.

Quoiqu’il en soit les douze avions portés au standard P-95BM devront demeurer en service au moins jusqu’en 2027-2028. Au final il est fort probable qu’en 2030 ils soient encore en dotation.

Photos © Força Aérea Brasileira

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Heureusement que les ayatollahs de l’orthographe veillent. Bon après ça leur permet surtout d’exister et de faire bêtement des réflexions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom