Plus de 150 aéronefs sont présents cette année, après un Aviadarts 2020 annulé pour cause de crise sanitaire. Et la partie opérationnelle de l’édition 2021 a été lancée ce vendredi 28 mai 2021. Pendant toute une semaine les équipages des principaux aéronefs d’armes en service en Russie vont s’exercer aux manœuvres de tirs air-air et air-sol. C’est souvent une opportunité de voir ce dont cette force aérienne est réellement capable.

Increvable Tu-95 Bear, omniprésent dans ce genre d’exercices.

En fait les équipages sont arrivés sur la base aérienne de Dubrovitchi dans l’oblast de Riazan en fin de semaine dernière. Et durant les sept derniers jours ils se sont entraînés à évoluer ensembles, afin de préparer au mieux ce que leurs généraux appellent la phase finale d’Aviadarts 2021 : le travail en coopération. Équipages de bombardiers Tupolev Tu-22M Backfire et Tu-95 Bear opèreront avec leurs collègues pilotes de chasse sur Mikoyan MiG-29 Fulcrum, Sukhoi Su-27 Flanker, Su-30 Flanker-C, ou encore Su-35 Flanker-E. Les avions d’attaque au sol Sukhoi Su-24 Fencer, Su-25 Frogfoot, ou encore Su-34 Fullback sont bien sûr eux aussi alignés durant l’exercice. Des AWACS Beriev A-50 Mainstay, des ravitailleurs en vol Ilyushin Il-78 Midas, et une myriade d’avions de transport militaire sont bien évidemment aussi de la partie.
Des avions-écoles Yakovlev Yak-130 Mitten sont convoqués également comme plastrons volants.

Le Sukhoi Su-35S Flanker-E, sans doute un des chasseurs les plus impressionnants de nos jours.

La particularité d’Aviadarts 2021, comme les éditions précédentes, est d’ajouter la dimension sol avec la présence massive d’hélicoptères Kamov Ka-52 Hokum-B, Mil Mi-8/Mi-17 Hip, Mi-24/Mi-25 Hind, Mi-26 Halo, et Mi-28 Havoc.
Autant le dire tout de suite : pour les fans d’aviation russe et soviétique comme moi Aviadarts c’est Noël en plein printemps.

Remarquer l’avion-cargo Ilyushin Il-76 Candid qui se pose en arrière plan de ce Mil Mi-26 Halo.

Les exercices vont s’enchaîner à un rythme d’enfer durant les sept prochains jours. Simulations de bombardement tactique et stratégique, d’interception d’aéronefs hostiles, combats aériens, reconnaissance tactique, appui tactique au sol. De jour comme de nuit ces avions et hélicoptères décolleront, s’entraîneront, et reviendront se poser.
Évidemment une fois l’exercice terminé nous aurons l’occasion d’y revenir.
En il est à noter que le chasseur furtif Sukhoi Su-57 Felon n’étant pas en service opérationnel sa présence n’est pas annoncé à Aviadarts 2021.

Photos © ministère russe de la défense.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. « Pour les fans d’aviation russe et soviétique comme moi Aviadarts c’est Noël en plein printemps. »
    Excellent ! ^^ C’est vrai que nos voisins russes font parfois des choses auxquelles on n’aurait pas pensé ! Ca les rend intéressants !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom