Ce n’est pour l’instant encore qu’un simple exercice de style de la DARPA, l’agence américaine pour les projets de recherche avancée dans le domaine de la défense. Le programme LongShot a été révélé il y a quelques jours et prévoit de penser un système de défense aérienne reposant sur plusieurs drones lancés depuis le ciel et portant chacun au moins deux missiles air-air. Très ambitieux il pourrait préfigurer ce que sera la défense aérienne des grandes puissances à l’horizon 2035-2040. Peut-être de quoi revoir toutes les copies concernant les avions de combat actuellement en développement, y compris le SCAF européen.

Alors oui une fois encore avec la DARPA (ou Defense Advanced Research Projects Agency) on est pas bien loin de la science-fiction. Comme souvent avec elle, d’ailleurs. Mais là clairement ce LongShot est assez avancé dans sa définition pour qu’elle communique dessus.
Même si aucun avionneur n’est pour l’instant annoncé les noms de plusieurs constructeurs circulent déjà. Les trois géants américains évidemment seraient de la partie : Boeing, Lockheed-Martin, et Northrop-Grumman. Mais pas uniquement, on parle aussi de General Atomics et Kratos tous deux spécialisés dans les drones militaires.

Depuis l’annonce de l’existence de ce programme LongShot beaucoup (comme moi) ne peuvent s’empêcher de voir là la patte de Lockheed-Martin qui trouverait ainsi une possibilité d’avancer encore un peu plus le rayon d’action de son missile air-air AIM-260 JATM, le successeur désigné de l’AIM-120 AMRAAM. Mais le LongShot pourrait aussi servir au profit du LREW (pour Long-Range Engagement Weapon) actuellement en développement chez Raytheon.

Mais au fait c’est quoi exactement ce LongShot ?
En fait c’est un drone subsonique voire légèrement supersonique, disposant vraisemblablement d’une furtivité assez marquée, pouvant être lancé en plein vol par un chasseur voire par un bombardier. Son autonomie est pour l’instant annoncée à 20 minutes. Une fois en l’air le drone LongShot pourra approcher d’aéronefs hostiles et tirer ses missiles air-air tout en laissant les avions amis hors de portée des risques hostiles. Une sorte d’essaim de défense qui surprotégerait les forces alliées. Comme dit plus haut pour l’instant c’est de la pure SF. Pour l’instant seulement. Reste à savoir si ces drones seront télépilotés ou bien s’il disposeront d’un intelligence artificielle à leur bord leur permettant ainsi de mieux réagir en temps réel. Personnellement j’opterais pour cette seconde possibilité.

La seule « vue d’artiste » connue du LongShot.

Dans l’état actuel de son «développement» la DARPA a demandé au Pentagone une enveloppe budgétaire de 21 millions de dollars US. Pas de quoi encore construire un démonstrateur technologique mais largement de quoi préparer le LongShot à sortir de la planche à dessins ou plutôt des supers ordinateurs de ses ingénieurs.
Pour l’instant LongShot n’est destiné qu’à la seule défense aérienne mais on pourrait parfaitement envisager que la DARPA veuille le décliner également vers les missions air-sol.
Voilà donc un programme à suivre.

Illustration © DARPA.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Le drone Longshot est une bonne idée pour les pilotes qui pourront tirer sur leur cible tout en restant hors de portée de celle-ci. Le nombre de projets de la DARPA est vraiment impressionnant et doit mettre une pression terrible sur la Chine ou la Russie au niveau financement, pour suivre les USA dans la course aux armements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom