Cette décision ne remet nullement en question la volonté indienne d’acquérir d’ici quelques mois l’hélicoptère européen. Pour autant afin de palier au plus vite à la fatigue croissante de sa flotte d’Alouette III, localement appelés Chetak, l’Indian Navy a déclaré vouloir louer vingt-quatre hélicoptères. Même si Airbus Helicopters n’est pas seul en lice sur ce marché les autres hélicoptéristes semblent n’y faire que de la figuration. Cette location permettrait ainsi de peaufiner avec la France les contours du programme NUH.

Pour mémoire Français et Indiens négocient depuis le début de l’année un contrat concernant l’Indian Navy et axé autour de la fourniture de cent onze appareils de série dans le cadre du programme NUH, pour Naval Utility Helicopters. Outre sa quarantaine de HAL Chetak encore en dotation le futur hélicoptère devra remplacer la quinzaine de Kamov Ka-27/Ka-28 Helix achetés du temps de l’URSS. Et les négociations avancent bien puisqu’il est désormais question d’un transfert de technologie entre Airbus Helicopters et HAL autour de l’AS565MBe, la deuxième génération du fameux Panther initié par Eurocopter.

Avec cent onze machines en dotation l’Indian Navy sera alors le principal utilisateur de cet hélicoptère naval, devant des pays comme le Brésil, la France, ou encore le Mexique.
Selon plusieurs médias indiens la signature du contrat est attendu entre la fin de cette année et le tout début de l’année prochaine.

Problème majeur dans l’équation, l’Inde se dit dans l’urgence de remplacer les trente Chetak les plus anciens encore en dotation. Deux de ces hélicoptères sont d’authentiques Alouette III françaises livrés par Sud Aviation en 1965 et modernisés au début des années 1990. La solution trouvée par l’Indian Navy est assez logique : la location-vente de vingt-quatre AS565MBe Panther neufs.
Ces hélicoptères seraient livrés en urgence et loués jusqu’à la signature du contrat franco-indien. Ensuite de quoi ils seraient simplement achetés, moyennant une ristourne liée à leur niveau d’usure.

La démarche peut surprendre mais elle en dit long sur l’état réelle des Alouette III de la marine indienne. Elle confirme surtout que cette dernière ne fait aucune confiance à la version navale du HAL Dhruv de facture indigène. Il se murmure même en Inde que les futurs Panther pourraient remplacer ces hélicoptères finalement très récents.
Des Dhruv qui seraient ensuite sans doute reversé à l’Indian Army ou aux Indian Coast Guard.

Concernant la location avec option d’achat de ces vingt-quatre Airbus Helicopters AS565MBe Panther l’Indian Navy veut aller très vite. Un signature du contrat pourrait intervenir avant la fin du printemps pour la livraison des premières machines dans le courant de l’été. Toutes seraient alors assemblées par l’hélicoptériste européen.

Photo © Airbus Helicopters

Publicité

12 COMMENTAIRES

    • Ça c’est leur problème. Si les gens de chez Airbus Helicopters sont incapables de satisfaire un tel client je ne saurais que trop conseillé aux Indiens d’aller voir chez Sikorsky…

        • Oui ça tout le monde sait que Lockheed-Martin est la maison-mère de Sikorsky. Nous l’avons couvert sur le site. 🙂

        • Ah bon un AS565MBe ça prend plus de temps à construire qu’une Logan ? Heureusement que vous êtes là Closter. Mais sinon peut-être que l’Indian Navy devrait vous embaucher, vous avez l’air mieux au courant que leurs experts… 🙂

  1. Ce que je vais dire sera peut etre exagéré, mais la France a de grandes ambitions, (vente d’armements, avancés technologique : espace, portes avions) mais ne se donne pas les moyens de les réaliser.

    • Pourquoi tu dis ça? Le Panther est quand même la filiation directe de l’Aerospatiale Dauphin. C’est français monsieur. Et quand on regarde le catalogue d’Airbus Helicopter (1er vendeur d’hélic au monde il me semble), la grande majorité sont des appareils issus de conception française (AS, SA et SO). Si cela ne s’appelle pas se donner les moyens, je ne sais pas ce que c’est.

      • ce que je veux dire, c’est que la France veut maintenir une capacité de projection dans les mers quasi permanente, mais avec un seul porte avions, je vois mal comment c’est possible, surtout lorsqu’il est en maintenance.

  2. D’après mes informations, le marché du pétrole est au ralenti en ce moment, AH à de la dispo en prod pour un tel contrat.
    Je pense que les sous traitant auront un peu plus de difficulté mais y arriveront.

  3. Voilà une voilure tournante qui a vraiment une superbe ligne, c’est une de mes préférées avec le gentil géant vert américain. L’inde doit vraiment prendre au sérieux ses voisins pour remettre à niveau ses matériels avec autant d’entrain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom