L’appareil est très attendu par la Rikujō Jieitai. Ce jeudi 24 juin 2021 le ministère japonais de la défense a fait savoir que les phases finales de développement de l’hélicoptère de transport et d’assaut Subaru UH-2 étaient maintenant terminées. Ces hélicoptères doivent à terme remplacer les Fuji UH-1J Iroquois en dotation depuis la fin des années 1970. À terme ce sont donc cent cinquante exemplaires de la machine qui sont attendus dans les rangs de l’armée nippone.

Pour mémoire le Subaru UH-2 est une machine codéveloppée avec l’aide du constructeur américain Bell Helicopter. Il s’agit d’une version japonaise du célèbre Bell 412, la version 412EPX. C’est cet hélicoptère qui avait remporté le marché visant au remplacement des monoturbines Fuji UH-1J Iroquois construits localement entre 1979 et 1988 à partir d’éléments américains du mythique Huey.
L’hélicoptériste américain avait également proposé son biturbine nouvelle génération UH-1Y Venom, finalement refusé par les Japonais.

La crise pandémique du Covid-19 a bien évidemment ralenti cette période de tests et de développements du Subaru UH-2. Elle était prévue pour prendre fin à l’horizon de Noël 2020. Elle a donc prit six mois de retard.

Les tests en vol et en statique ont démontré aux experts japonais de l’ATLA, l’Acquisition Technology & Logistics Agency, que les équipes de Subaru avaient su adapter le Bell 412EPX aux besoins militaires locaux. L’appareil est désormais apte à l’emploi de jumelles de vision nocturne, aux opérations autant de recherches et sauvetages (hors zone de combat) qu’à celles d’évacuation sanitaire. La sélection des armes de bord, les gundoors, a été l’objet d’âpres recherches technologiques. Il en a été de même des équipements de défense et de contremesures face aux risques des tirs ennemis.
La capacité de transformation de la cabine a été particulièrement approfondie. Le Subaru UH-2 sera suffisamment polyvalent pour permettre de passer d’un modèle tactique à un modèle plus classique, permettant de remplir des missions de liaisons par de transport de hautes personnalités.

Les premiers exemplaires sont attendus en service en 2023, et la pleine dotation prévue pour 2040. Si cent cinquante machines sont toujours annoncées par le Japon il faut savoir qu’actuellement seuls trente-quatre exemplaires sont réellement en commande.
Six exemplaires doivent être assemblés cette année et treize autres en 2022. Le rythme industriel est espéré à terme à vingt hélicoptères par an.
Selon l’accord en Bell et Subaru l’UH-2 ne pourra pas être exporté sans l’accord de l’hélicoptériste américain.

Photo © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom