Un nouveau venu sur le marché des hélicoptères de transport d’assaut c’est forcément important, quand en plus ça concerne un des principaux industriels du domaine cela devient une information essentielle. Ce mardi 14 septembre 2021 le constructeur européen Airbus Helicopters a dévoilé son H175M. Cet hélicoptère dérive donc de l’appareil civil H175 et vise le remplacement de machines d’anciennes générations. Focus sur ce qui pourrait devenir un succès militaire dans les années à venir.

En fait ce nouvel Airbus Helicopters H175M était attendu depuis quelques semaines, l’hélicoptère devant concourir au Royaume Uni au remplacement des Westland Puma HC.2. Il arrive sur un marché où il vient un peu gêner ses concurrents habituels : AgustaWestland avec son AW.169M et Bell avec son tout nouveau Model 525 Relentless. Sauf que ce dernier n’existe encore qu’en version civile.

Plus compact que le Puma ce nouveau H175M semble également adapté à la succession de machines américaines comme les biturbines Bell 212 / UH-1N Twin Huey. L’espérance de vie sur le marché d’un tel hélicoptère étant d’environ vingt à vingt-cinq ans l’Airbus Helicopters H175M se posera tôt ou tard en successeur désigné des plus anciens Sikorsky UH-60 Blackhawk d’export.
Sauf que pour l’instant cet hélicoptère n’existe que sous la forme de l’exemplaire de présérie immatriculé F-WMXB. Afin de permettre une meilleure commercialisation internationale il faudrait qu’un des trois pays phares des programmes militaires du groupe Airbus en achète. Quid donc de l’Allemagne, de l’Espagne, ou de la France dans ce cas ?

En attendant donc Airbus Helicopters parie avant tout sur le Royaume-Uni, un marché qui n’est pas forcément acquis à Agusta-Westland. La France ne semble pas être un El Dorado pour ce H175M étant donné l’orientation prise vers le H160M, également connu sous son patronyme de Guépard. Il reste donc l’Allemagne et l’Espagne. Et ce second pays semble être une piste intéressante. L’Ejercito del Aire devra dans les prochaines années remplacer ses Sikorsky S-76 Eagle d’entraînement avancé et de recherches-sauvetages en mer par un hélicoptère d’un standard équivalent au NHIndustries NH-90TTH Caïman appelé localement Lobo. NH-90 et H175M pourraient bien devenir très complémentaires dans le catalogue d’Airbus Helicopters, sans doute même autant que NH-90 et H160M.

En se militarisant le H175 n’a rien perdu de son élégance.

Quoiqu’il en soit l’arrivée de ce nouveau venu sur un marche aussi hyper compétitif que celui des hélicoptères de transport d’assaut et de recherches-sauvetages est évidemment un mini-évènement. Et Airbus Helicopters l’a bien compris, mettant en scène grâce au génie de son photographe numéro 1 Anthony Pecchi ce qui pourrait être l’avenir du H175M.
On remarquera que pour l’instant l’hélicoptère manque un peu d’armement et de systèmes d’autoprotection. Cela viendra sans doute d’ici quelques mois.

Photos © Airbus Helicopters.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Alors je trouve la gamme AIrbus Helicopter quand même assez compliqué à comprendre … c’est un peu le jeu des 7 erreurs en H160 /H175 et H145 / H135 … Du coup en lisant vite fait j’ai cru qu’on avait à faire au H160 … Pourquoi ces différentes machine sont elles aussi proche vus de l’extérieur et ne se distinguent l’une de l’autre que par la présence ou non de fenestrons et d’autres détails … Je vais aller me renseigner sur cela,…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom