L’Algérie s’isole de plus en plus sur la scène internationale, se renfermant sur elle-même. Quelques jours après avoir annoncé fermer son espace aérien à tous aéronefs marocains l’aviation civile algérienne prend une décision similaire concernant les avions français. Cependant les intérêts économiques entre Alger et Paris étant très forts, elle n’impose ces restrictions qu’aux seuls aéronefs militaires. En privant la force Barkhane de ses cieux le gouvernement algérien joue le jeu des groupes terroristes djihadistes qui sévissent à ses frontières.

Les principaux aéronefs militaires français qui survolent habituellement l’Algérie sont des appareils de chasse et de soutien logistique. Dans le premier cas il s’agit de monoplaces Dassault Aviation Mirage 2000C/Mirage 2000-5F et de biplaces Mirage 2000D. Dans le second cas ce sont majoritairement des Airbus DS A400M Atlas et des Lockheed C-130H/H-30 Hercules de transport tactique ou encore des Airbus DS A330 MRTT Phénix et des Boeing C-135FR de ravitaillement en vol. Dans de très rares cas il s’agit d’appareils de reconnaissance et de surveillance électronique, pilotés ou non.

Pour autant la décision prise unilatéralement ce dimanche 3 octobre 2021 par le pouvoir algérien n’aura qu’un très faible impact sur les opérations militaires françaises en Afrique. L’état-major de la force Barkhane dispose de routes aériennes ne passant pas au travers de l’espace aérien algérien. Les transits vers ou au départ de la France peuvent largement survolé d’autres pays, amis de la France. C’est donc un coup d’épée dans l’eau de la part d’un régime politique et militaire algérien aux aboies depuis plusieurs mois maintenant.

À l’origine de cette fermeture d’espace aérien se trouve une décision de Paris de renvoyer plusieurs centaines de ressortissants algériens entrés sur le territoire français de manière illégale, et faisant l’objet d’arrêtés d’expulsions. On trouve aussi quelques dizaines de délinquants de droit commun, expulsés après l’exécution de leur peine d’emprisonnement dans une maison d’arrêt française.
De manière totalement lâche le pouvoir algérien refuse de rapatrier ses propres ressortissants, notamment dans le cas des repris de justice. Les diplomates algériens préfèrent donc botter en touche plutôt que d’assumer leur rôle.
En réponse la France a drastiquement réduit le nombre de visas d’affaire et de tourisme octroyés à des ressortissants algériens. Seuls les visas étudiants pour des jeunes inscrits dans des universités ou des grandes écoles françaises ne sont pas concernés.

Les Mirage 2000D représentent une partie non négligeable des avions militaires français désormais privés d’espace aérien algérien.

On remarquera par contre que le pouvoir algérien s’est abstenu de fermer son espace aérien aux appareils civils, et notamment aux avions de ligne. Aux vues de l’importance de la diaspora algérienne en France mais aussi du fait que nombre de nos concitoyens ont des origines et souvent encore de la famille en Algérie une telle décision serait très mal vécue de part et d’autres de la Méditerranée.
La décision de fermeture d’espace aérien aux avions militaires est donc clairement une rétorsion autant diplomatique que politique. Dans ce second cas le pouvoir algérien apporte désormais un soutien indirect mais fort aux groupes terroristes islamistes qui rançonnent et assassinent les populations sahariennes et sahéliennes en fermant son ciel à la force Barkhane.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

18 COMMENTAIRES

  1. Cette interdiction va imposée des adaptations sur les capacités d’emport des avions de transport notamment vu les élongations supplémentaires. Il est clair que l’Algérie est un pays au bord du gouffre. Un pays sans aucune vision, avec des dirigeants corrumpus, dépendant à 90% des hydrocarbures, et qui a des relations exécrables avec ces voisins. C’est pathétique. Depuis leur indépendance, ils n’ont jamais décollé. Sans les hydrocarbures, ils seraient comme le Mali…

  2. L’ALGÉRIE n’a aucune leçon a recevoir concernant la lutte contre le terrorisme ne faite pas des raccourcis rajeux lorsqu’il s’agit dune décision d’un état souverain indépendant.

    La FRANCE a le droit de prendre des décisions souveraines.
    L’ALGÉRIE aussi a le droit de prendre des décisions souveraines.

    Ne mélangez pas tout, avec l’ALGÉRIE et la FRANCE malheureusement il y aura toujours une relation en dents de scie.
    La colonisation et la guerre d’Algérie a fait des millions de morts…

    • Pourtant KM l’Algérie en interdisant son espace aérien à Barkhane se pose clairement en allié des terroristes islamistes. C’est un fait souligné par de nombreux médias, notamment aux États-Unis, en Grande Bretagne et en Israël. L’Algérie se discrédite de jour en jour sur la scène internationale.

      • Justement , ,étant donnés les liens privilégiés de la France avec les USA , la GB , Israël ainsi que le Maroc et au vu des tensions existantes et du fait que ce sont ces mêmes protagonistes qui sont à l’origine du chaos en Libye et en Syrie , je pense que l’Algérie est en droit de se méfier ,

        • Votre précédent commentaire a été modéré car insultant vis-à-vis du Maroc et de ses habitants. Si vous persistez dans ce sens Moussa vous serez systématiquement modéré.
          Cordialement.

  3. La France a été le premier pays européen à répondre à la demande d’aide émise par l’Algérie le 11 août en déployant deux avions de lutte anti-incendie. Impressionnant de voir à quel point la relation s’est détériorée en si peu de temps. Il sera intéressant de voir si la France sera aussi réactive la prochaine fois…

    • Oui le Maroc est un pays qui prend ses responsabilités et ne fait aucune concession vis-à-vis du terrorisme djihadiste. La force Barkhane peut tout à fait survoler son territoire en toutes sécurité.

      • Étrangement, on voit en ce moment-même sur FlightRadar24 un A330 MRTT de l’Armée de l’Air à destination du Mali qui contourne largement l’Algérie ET le Maroc, avant de tourner vers l’Est au niveau de la Mauritanie.

        Pourquoi évite-t-il ainsi l’espace aérien marocain, ce qui lui fait faire un grand détour ?

        • Bizarre, l’armée de l’air a-t-elle fait un communiqué sur les raisons ? Je ne vois pas le Maroc refuser le passage au français.

        • C’est une raison de sécurité Anis, c’est lié à l’instabilité du front Polisario. Le Maroc pour le reste autorise le survol de son territoire à ses alliés comme les États-Unis ou la France.

  4. Merci Arnaud d’avoir retirer le commentaire insultant envers le Maroc, nous autres marocains on a de haine envers personne, notre passé est derrière nous (l’histoire ), et on évite d’insulter l’avenir .

  5. Arnaud ! Vous voyez , l’actualité me donne déjà raison quand je disais que l’Histoire nous rattrape . Les avions militaires français ne passent pas au dessus du Sahara Occidental ! C’était pas la peine de censurer !
    Bientôt vous saurez pour le reste .
    Mais chez vous la vérité devient insulte . Quel gâchis !

    • Le Sahara occidental est évité car c’est une région instable, une fois qu’elle sera pacifiée les avions pourront la survoler. Pour info même les vols commerciaux l’évitent.
      On remarquera que le troll Moussa digère assez mal d’avoir été modéré à plusieurs reprises pour des propos insultants envers le Maroc, la France, et tout ceux qui ne pensent pas comme lui.

    • Analyse politique et âne ? Je remarque que nos trolls pro-algériens sont presque aussi agressifs et vulgaires que nos trolls pro-russes. Sont-ce les mêmes ? Ici à priori du coup l’âne ce serait vous Moh.
      Vous comprendrez que désormais vous serez modéré sans aucune hésitation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom