La Colombie cherche à racheter six F-16MLU appartenant au Danemark.

Sur le marché de seconde main le General Dynamics F-16 Fighting Falcon demeure un des chasseurs les plus recherchés. La Fuerza Aérea Colombiana a reconnu officiellement avoir lancé des pourparlers avec la Flyvevabnet autour de l’acquisition de six avions de ce genre. Il s’agit avant tout de permettre à la chasse colombienne de demeurer un minimum efficace face à ses voisins sud-américains. L’état catastrophique de ses finances ne permettent pas à la Colombie d’espérer mieux que des avions de seconde main.

Il ne faut pourtant pas se méprendre sur les General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon danois. Même s’ils ont régulièrement été remis à jours, à l’instar des avions belges ou portugais, ils restent des avions anciens accusant tous environ quarante ans de service actif. Pourtant ils peuvent permettre de venir renforcer la petite vingtaine d’I.A.I. Kfir C.10 assurant les missions de défense aérienne, et notamment d’interception.

Les Colombiens négocient donc l’achat de cinq monoplaces de chasse et d’un biplace de chasse et de transformation opérationnelle. Particularité notable très intéressante pour eux les F-16MLU danois sont tous gréés pour l’emport des missiles air-air AIM-9 Sidewinder à courte portée et AIM-120 AMRAAM à moyenne portée.
En fait depuis le début des années 1980 la Colombie fait les yeux doux à ce chasseur, d’abord sous la forme d’avions neufs puis depuis les années 2000 sous celle d’appareils d’occasion. La fameuse fragilité de l’économie locale mêlée à une corruption endémique ont toujours empêché les Américains de réaliser une telle vente. La confiance des successives administrations fédérales avait à Washington ses limites. Le F-16 en était une démonstration flagrante.

Comme d’autres en Europe occidentale le Danemark est en train de remplacer ses F-16 par des Lockheed-Martin F-35A Lightning II de 5e génération. Ce qui explique que de plus en plus de pays, mais également des contractors, commencent à s’intéresser à ces avions qui disposent souvent encore d’un fort bon potentiel d’heures de vols. La Norvège est passée par là, aujourd’hui c’est au tour du Danemark, et demain peut-être cela sera celui de la Belgique ou des Pays-Bas. Les clients européens du chasseur furtif américain ne manquent pas de nos jours.

Ces deux F-16MLU danois voleront t-ils un jour en Amérique du sud ?

Il reste cependant une inconnue, au-delà de la fiabilité d’un paiement colombien : l’accord ou le refus de l’administration Biden. Le F-16 demeure un chasseur américain, avec des armes et composants américains. Sans le feu vert de Washington cette vente ne se fera jamais.
Affaire donc à suivre.

Photos © ministère danois de la défense.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. Pendant un temps ( et oui autres temps, autres mœurs ! ) les USA ont aidés le gvt colombien et son armée à lutter contre les FARC qualifiés de dangereux communistes et surtout d’exportations de drogues vers leur pays, comme quoi …

      1. En effet il faut d’ailleurs voir que les administrations successives américaines ont toujours refusé de vendre aux Colombiens des McDonnell-Douglas AH-64 Apache. Malgré les demandes incessantes de ceux-ci.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Casa 2.111

Affichant sa neutralité durant la Seconde Guerre mondiale l’Espagne franquiste se mit à l’abri des Alliés tout en entretenant d’excellentes relations diplomatiques avec ses anciens

Lire la suite...