Airbus Helicopters et Turkish Aerospace Industrie pourraient bien être les grands vainqueurs de ce marché. La Fuerza Aérea Salvadoreña a annoncé se donner cinq ans pour en finir avec sa flotte actuelle de Bell UH-1M Huey II destiné à l’assaut et à l’appui tactique rapproché. Dans le même temps elle espère pouvoir acquérir un petit lot d’hélicoptères de combat neufs. Cette modernisation a déjà commencé grâce à ses nouveaux MD-530F Cayuse Warrior de facture américaine.

Au cœur de celui qui ressemble de plus en plus à un plan quinquennal se trouve donc la petite flotte de quatorze Bell UH-1M Huey II. Ceux-ci sont en fait des UH-1H Iroquois livrés dans les années 1980 à partir des surplus de l’US Army et modernisés difficilement entre 1996 et 2001. Dans ce pays d’Amérique centrale ils font tout : du transport d’assaut bien entendu, des recherches et sauvetages, de l’évacuation sanitaire, mais aussi de l’appui tactique (voir photo en couverture d’article) ou du soutien aux opérations spéciales. Le tout avec un des taux de disponibilités parmi les plus faibles de la planète, faute de pièces détachées en nombre suffisant.

Une première solution a été trouvé au début des années 2010 avec l’acquisition de quatre Bell 412EP destinés au transport d’assaut, au transport de hautes personnalités, et aux évacuations sanitaires mais cela ne suffit pas. C’est pourquoi l’administration Biden a donné il y a quelques jours son feu vert pour l’acquisition de deux Bell 412EPi plus modernes. Pour autant les États-Unis refusent toujours de vendre ou de céder au Salvador des Sikorsky UH-60 Blackhawk neufs ou de seconde main.

C’est pourquoi cette petite force aérienne a décidé de se tourner vers l’Europe et la Turquie. San Salvador entretient de bonnes relations diplomatiques avec Berlin et Paris mais aussi avec Ankara, et cela pourrait bien lui servir. Désormais le nom de l’Airbus Helicopters H145 / H145M est clairement avancé pour remplacer une partie des UH-1M Huey II salvadoriens. Un hélicoptère qui remplit déjà en fait ce rôle dans l’US Army sous la forme de l’UH-72 Lakota ou bien dans la Heersflieger.
Turkish Aerospace Industries pourrait cependant lui griller la politesse puisque la branche hélicoptériste du constructeur turc a présenté en décembre dernier son tout nouveau T625 Gökbey de forte influence européenne. L’appareil pourrait bien remplir la même mission que le H145 / H145M, à deux détails près : il n’est toujours pas opérationnel et il n’a toujours pas été exporté.

En fait si les Salvadoriens, et notamment leur président Nayib Bukele-Ortez, ont visité les usines de Turkish Aerospace Industries c’est surtout pour se faire une idée à propos de l’hélicoptère de combat T129 ATAK. Ils n’ont pas caché leur intérêt pour celui-ci, bien plus accessible financièrement parlant que les productions d’Airbus Helicopters, Bell Helicopter, ou Boeing. Le Salvador entend acquérir six hélicoptères de combat, notamment pour ses missions antiterroristes, et l’hélicoptère turc représenterait une machine idéale car bon marché, rustique, mais disposant d’armements et d’équipement de dernier cri.

La presse salvadorienne et anglosaxonne parle donc désormais clairement d’une forte possibilité de commande auprès d’Airbus Helicopters et de TAI pour un total de douze ou treize machines. Quant aux Bell UH-1M Huey II ils finiront sans doute à la casse, aux vues de leur état général.
Affaire donc à suivre.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • À priori pour l’instant aucune. On sait juste que l’administration américaine a refusé la vente de tels hélicoptères, même des UH-60L de seconde main.

      • Étrange. Le Mexique en a, la Colombie également. Vendre des hélicoptères d’attaque, mais pas de manœuvre, c’est déconcertant.

        • Sauf que les USA n’ont pas vendu au Salvador d’hélicoptères d’attaque. Les Cayuse Warrior sont des appareils d’appui tactique et de reconnaissance armée, et je rappelle que la « commande » a été fortement tronquée par l’administration Biden.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom