Ils sont cinquante sur un total de cent-deux avions encore en dotations dans les rangs de la Força Aérea Brasileira. En cette fin février 2022 l’aviation militaire brésilienne a réceptionné ses derniers Embraer EMB 312 Tucano portés au standard T-27M. Ces avions disposent d’une cellule révisée en profondeur, d’un poste de pilotage revu et corrigé, et d’une peinture toute fraîche. Il est question désormais d’une seconde phase de modernisations, pour les avions les plus récents.

Le « nouvel » Embraer T-27M Tucano.

L’avionneur Embraer a donc respecté les délais impartis par le contrat de mai 2018. Les cinquante Embraer T-27A ont été transformés en T-27M en un peu moins de quatre années. Le constructeur avait spécialement créé un atelier de modernisation des avions au sein de l’école d’aviation de la Força Aérea Brasileira. Les cinquante avions les plus anciens encore en dotation y ont donc été totalement déposé à zéro et reconstruits. Le poste de pilotage intègre désormais glass-cockpit et deux sièges éjectables de type zéro-zéro, ce qui signifie qu’ils sont utilisables au sol même si l’avion est à l’arrêt. Les turbopropulseurs PT6A-25C produits par Pratt & Whitney Canada ont été eux aussi totalement révisés, leurs pièces usées étant remplacées avant rupture.
Enfin les cinquante Embraer T-27M Tucano ont reçu une nouvelle livrée.

Ca camouflage trois tons orange, noir, et blanc a remplacé l’orange et blanc jusque là usuel. Il est d’ailleurs toujours d’actualité sur les avions non modernisés au standard T-27M. Surtout ce camouflage rajeuni a intégré un nouveau schéma jusque là inédit au Brésil : le pixel. Le résultat est pour le moins assez intéressant.

Le vol en formation, l’existence même des avions d’entraînement comme le T-27M Tucano.

Surtout désormais Embraer peut proposer ce standard à l’export pour différents clients qui évoluent encore sur des EMB 312 Tucano de nouvelle génération. L’Angola, l’Argentine, la Colombie, et l’Égypte ont déjà été approchés par l’industriel brésilien. La Força Aérea Brasileira réfléchit désormais à transformer l’intégralité de sa flotte de Tucano, à condition bien entendu que les crédits alloués soient là.
Affaire donc à suivre.

Photos © Força Aérea Brasileira

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom