C’est un chiffre à donner le tournis. L’US Department of Defense a engagé un processus de modernisation de six-cent huit exemplaires de General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon en service dans l’US Air Force. C’est l’avionneur Lockheed-Martin qui sera maître d’œuvre du chantier qui doit permettre de porter les chasseurs au fameux standard actuel F-16V Viper. Même les avions de la patrouille de démonstration des Thunderbirds seront concernés.

Pour autant le Pentagone se refuse à communiquer tout chiffre concernant le budget alloué à cette modernisation en profondeur. On sait que vingt-deux points différents seront améliorés tandis que les cellules des avions seront rajeunis à zéro. L’US Air Force insiste sur le fait que «seuls» les F-16C/D Block 40/42 et Block 50/52 seront modernisés. C’est à dire environ 90% de la flotte des Fighting Falcon en service dans l’aviation américaine.

Le passage au standard F-16V ou F-16 Block 70/72 va permettre à l’avion de chasse de se doter d’un radar à antenne active AN/APG-83 en lieu et place de l’actuel AN/APG-68. Une chaîne de communication encryptée de nouvelle génération, une banque de données et un ordinateur de gestion des missions derniers cris, ainsi qu’un ensemble de guerre électronique inédit seront ajouté. Le poste de pilotage intègrera des améliorations tels le tout-écran ainsi qu’une ergonomie revue et corrigée.
Si ce chantier des six-cent huit avions de l’US Air Force n’en porte pas encore le nom il s’agit bel et bien d’un programme de modernisation à mi-vie.

Initialement pensé pour l’export, avec des clients comme la Bulgarie, le Maroc, ou Taïwan le standard F-16V Block 70/72 gagne donc désormais en maturité. Son acquisition par l’US Air Force devrait débloquer des marchés futurs et permettre à Lockheed-Martin de s’implanter un peu plus.
Les réservoirs conformes, ou CFT, seront généralisés sur les chasseurs modernisés permettant ainsi d’augmenter sensiblement le rayon d’action des appareils. Il en sera de même du radar à ouverture synthétique AN/ASQ-236 emporté en nacelle à furtivité accrue.

Aux États-Unis il est désormais annoncé que les chasseurs modernisés au standard F-16C Block 70/72 resteront opérationnels au moins jusqu’en 2060 voire 2065.

Photo © US Air Force.

Publicité

16 COMMENTAIRES

  1. Légendes sont immortelles! Étant d’origine turc, je suis (forcément) fan du F-16. Jamais je n’aurai imaginé que le standard Viper aurait été admis en nombre par l’Usaf. Persuadé que le f35 l’aurait totalement remplacé.
    Merci pour l’info. Et bravo pour le site!!! Longue vie.

  2. Cela montre que de nos jours l’électronique et plus généralement les systèmes embarqués importent plus que la cellule, pour peut que celle-ci soit suffisamment bien pensé pour être évolutive.

  3. Ce n’est absolument pas pour tomber dans le F-35 bashing mais justement l’arrivée du F-35 n’était pas prévue pour remplacer le F-16 ? A priori ce n’est plus ce qui est prévu car ces deux avions vont se côtoyer pendant encore 40 ans. Le F-35 va donc remplacer les F-16 dans beaucoup de pays, Norvège, Pays-Bas, Belgique, Danemark, mais pas aux USA.

    • il manque la fin de la phrase suivante : L’US Air Force insiste sur le fait que «seuls» les F-16C/D Block 40/42 et Block 50/52 …. Sont concernés…

      • Il vous manque la phrase encore suivante: « C’est à dire environ 《90%》 de la flotte des Fighting Falcon en service dans l’aviation américaine. » Ça fait pas mal d’avions pour seulement deux standard concernés… donc le F-35 ne remplacera pas le F-16.
        C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes.

    • C’est exactement la réflexion que je me suis fait.

      Après, on peut se dire que c’est peut-être la guerre en Ukraine qui a changé la donne : si les USA ne modifie pas le nombre prévu de F35 commandé, et conserve l’ensemble de leurs F16 à côté, ça va donner une sacrée flotte de combat !

      Sans compter évidemment les F15 de nouvelles générations. Mais ont-ils assez de pilotes pour tous ces avions ?

  4. les f16 américains sont plus récent que ceux des européens . vu ce qu il se passe actuellement en ukraine , moderniser 600 F16 fait sens. plus on a d avions , moins on risque de tomber a cours en cas de combat de haute intensité. les F16 Viper sont du même niveau qu un Gripen NG . Alors 600 Vipers , chaud devant.

  5. Il y aussi la question des coût d’exploitation et de maintenance. Sur ce terrain, le F-16 se révèle très économique, plus que que son successeur désigné. Le couple F-16V + F-35 fait sens je trouve. (Comme le couple Rafale + F-35, possible en Grèce).
    En tout cas, le F-16V fera une machine performante et fiable.

  6. Arnaud,
    Impressionnant ce chiffre de 600 ; à l’image de ce pays « continent » !
    A propos de renovation a mi-vie, a-t-on quelques infos concernent le Mirage 2000 ? Où en es-t-on du calendrier des operations ?

  7. Je ne savais pas que les anciens F16 pouvaient etre modernises en F16V.
    J’avais toujours eu l’impression que le F16V ne pouvait etre q’un avion neuf du a une cellule modifiee.

    Je ne savais pas non plus que l’USAF avait encore tant de F16.

    Mais alors ces modernisations des F16/F18SH/F22 et le F15 SE n’est ce pas une remise en cause du « tout F35 »? Je ne dit pas que ces modernisations n’auraient pas eu lieu dans une certaine mesure mais refaire des F15 neuf + moderniser 600 F16 pour moi c’est en partie une reaction a la deterioration internationale (pas seulement l’Ukraine mais aussi une crainte liee a la Chine et a une possible attaque de Taiwan) et en partie une reflexion sur le cout du F35, donc moins de F35, on fait durer l’ancien, en attendant les NGAD et FAXX?

    • Honnêtement non. Le MiG-21 Fishbed est un chasseur pur alors même que le F-16 Fighting Falcon est un des premiers si ce n’est le premier véritable chasseur multi-rôle. L’un n’est absolument pas l’équivalent de l’autre. Même pas sur un rapport « coût bénéfice » puisque le chasseur soviétique a toujours été réputé très gourmand en carburant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom