Les négociations ont été menées dans le plus grand secret afin que rien ne transpire entre Paris et Rome. Ce jeudi 31 mars 2022 le ministère des Armées a signé un contrat d’un montant non révélé afin d’acquérir quatre avions de guerre électronique Leornardo EC-27J Jedi, dérivés des célèbres C-27J Spartan II. Leur mission à partir de 2025 sera de seconder les Vecteurs Aéroportés de Désignation, d’Observation et de Reconnaissance basés sur le Beechcraft Super King Air 350. Avec ces nouveaux avions la France entrera dans une nouvelle dimension du renseignement aéroporté.

La plus grosse crainte de la France était qu’Airbus Defence & Space viennent mettre son nez dans le contrat et ne propose, à la va-vite, un avion qui en fait n’existe pas. Le Leonardo EC-27J Jedi (acronyme de Jamming and Electronic Defence Instrumentation) est actuellement la seule plateforme de guerre électronique disponible sur le marché européen. C’est la raison pour laquelle la France a fait ce choix surprenant. Les décideurs d’Airbus DS doivent s’en mordre les doigts, ils auraient eu du flaire de concevoir un machine similaire sur base de CN-235 ou de C-295, l’Armée de l’Air et de l’Espace aurait sans doute fait ce choix.
Pour autant voir dans l’EC-27J Jedi un pis-aller serait une grave erreur, l’avion est aujourd’hui considéré par beaucoup comme une version miniaturisée du fameux Lockheed EC-130H Compass Call en dotation au sein de l’US Air Force.

Beaucoup avaient souligné, notamment avec la récente guerre menée par la Russie en Ukraine, que les actuels deux Super King Air 350 Vador allaient vite devenir trop légers. Sur le papier ils succèdent pourtant partiellement aux Transall C.160G Gabriel en fin de vie, en attendant l’arrivée de jets ultramodernes développés par Dassault Aviation. Avec les quatre avions acquis en Italie la France va de ce fait disposer d’une structure encore plus forte et accéder ainsi à une capacité supérieure à celle de la guerre froide quand volait feus les Douglas DC-8 Sarigue / Sarigue NG.

On sait désormais que le premier Leornardo EC-27J Jedi sera livré le 4 mai 2025, soit dans presque pile-poil trois ans. D’ici là les personnels de l’Armée de l’Air et de l’Espace devront se former sur cette machine de nouvelle génération.
C’est un très joli coup pour Leonardo.

Photo © Leonardo

NDLR : Comme beaucoup l’avaient compris ce petit article était notre participation à la tradition du poisson d’avril. Désolé pour celles et ceux qui l’ont pris au 1er degré.
Promis on… recommencera.

Publicité

27 COMMENTAIRES

  1. J’y ai cru jusqu’à ce que je regarde la date. Et franchement balèze le poisson d’avril. Autant celui d’AeroBuzz sur les A380 transformés en avions-cargos il était gros autant celui-là il est crédible.
    Bon après des Jedi pour appuyer des Vador et une livraison le 4 mai c’était juste énorme!!!!!!!!!!!!!

    Merci pour ce beau poisson d’avril.

  2. alternative:
    – un c-130 tout neuf avec des capteurs, boule optronique et systèmes intégrés thales, hensoldt, rohde et schwartz, la certification devrait se faire rapidement.

  3. Logiquement, il faudrait les baser avec les C-130J d’Orléans afin avec des moteurs et une planche de bord identiques, d’avoir une maintenance optimisée.

  4. Bonjour Arnaud,
    Ne serait-ce pas un poisson d’avril?
    Je vois mal la France acheter à Léonardo alors que nous avons Dassault, Airbus ou ATR.
    Et merci encore pour ce que vous faites

  5. Merci Arnaud pour ce très bon article, très clair.

    La France se réveillerai-elle ?

    À t-on enfin compris que les tergiversations, les discussions à n’en plus finir, la construction d’usines à gaz, ne débouchent sur rien et sont une perte de temps considérable.

    Nous avons un gouvernement réaliste, pragmatique, comme le font les Anglais. Ils ne vont pas chercher midi à quatorze heures…….

    Alors même si Airbus n’est pas content, il fallait proposer la même chose.

    Et puis Leonardo c’est européen.. Où est le problème ?

    Nos vieux Gabriel sont usés. Il ne s’agit plus de discuter, mais d’agir.

    L’ours Russe, lui ne discute pas, ne dort pas. Il attaque vite et fort.

    Bravo à nos décideurs. Il faut tirer les leçons de la guerre en Ukraine, et vite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom