Il semble bien que Dassault Aviation ait trouvé la solution pour s’assurer de damer le pion à Boeing dans le cadre du contrat de remplacement des Mikoyan MiG-29K Fulcrum-D indiens. L’avionneur français qui escompte vendre cinquante-sept Dassault Aviation Rafale Marine F4 à l’Indian Navy pourrait commencer par quatre… F3-R de seconde main. Une manière comme une autre d’asseoir la puissance française dans la région et de s’assurer le contrat finale sous quelques mois. Il reste qu’une telle action amputerait en partie les moyens de notre Marine Nationale, d’un tout petit peu moins de 10% de sa flotte de chasseurs embarqués.

Pour mémoire l’Indian Navy a toujours annoncé vouloir commander deux lots de chasseurs embarqués, un premier de vingt-six machines et un second de trente-et-unes. Elle s’assurerait ainsi de détenir une flotte suffisante pour armer son INS Vikrant. Ce porte-avions de fabrication indigène doit entrer en service à l’été 2022 et ne pourra encore faire voler que les Mikoyan MiG-29K Fulcrum-D vieillissants. Pourtant ce n’est pas faute que l’Inde ait décidé depuis plusieurs années de les remplacer.

Mais entre la crise pandémique du Covid-19 et les retards inhérents à ce genre de procédure son choix entre le Boeing F/A-18E/F Super Hornet et le Dassault Aviation Rafale M n’a pour l’instant pas encore été annoncé. Pourtant tout porte à croire que l’avion américain soit désormais hors course et que par conséquent le jet français soit bel et bien vainqueur, et même par K.O. !
En fait l’Indian Navy a révélé il y a peu que le F/A-18E/F Super Hornet était trop imposant pour les ascenseurs de l’INS Vikrant. L’aspect compact, ses détracteurs diraient plus petits, du Rafale Marine pourrait donc bien être l’argument ultime pour le vendre.

Et Dassault Aviation tout comme l’Élysée ont un dernier atout en manche : la vente d’avions de seconde main. Pas question cependant de vendre une douzaine de Rafale Marine comme elle en a vendu des Rafale B/C à la Grèce ou plus récemment à la Croatie. Il est ici question de quatre avions prélevés sur les stocks de la Marine Nationale et qui seraient expédiés en Inde afin de pouvoir être en service dès l’été. Le principal chantier de Dassault Aviation sera alors de leur ôter les équipements propres à l’emport et au tir du missile nucléaire ASMP-A.
Sur un total de quarante-deux Rafale Marine F3-R la vente de quatre machines devrait être assez facilement amortie par la Marine Nationale. D’autant que le Ministère des Armées les remplacera par des avions neufs comme il l’a fait pour les précédents contrats d’exportations d’occasions.

À terme c’est à dire une fois le gros contrat signé, celui des cinquante-sept avions de série, ces quatre Rafale Marine F3-R seraient transformés au standard F4 comme les avions en dotation en France. Les autres avions seraient construits de zéro à ce standard.
Le premier contrat, pour les quatre avions de seconde main, devrait être très prochainement signé lors d’une visite d’état de monsieur Narendra Modi, premier ministre de l’Inde.
Une fois encore le Rafale démontre qu’il est le dessus du panier. Pour relativiser rappelons que les avions embarqués sur porte-avions sont un marché de niche et que l’avion français n’a pas beaucoup de concurrence réelle.

Photo © Marine Nationale.

Publicité

31 COMMENTAIRES

    • Dites-vous bien Michel que si les Français et les Indiens s’orientent vers ce contrat c’est que oui le Rafale Marine est adapté à l’INS Vikrant. Ne croyez pas que les amiraux de l’Indian Navy ou les commerciaux de Dassault Aviation s’y connaissent moins que vous en la matière. Ils s’y connaissent bien mieux que n’importe qui d’entre nous !
      Donc oui les Rafale Marine pourront voler depuis ce porte-avions indien.

      • En effet, je crois que les indiens ont un peu planché sur ce point ;-).
        A ce propos, est-ce que des fuites ou des infos officielles ont été publiées au sujet des résultats des tests réalisés sur le tremplin d’essai de l’Indian Navy par les deux concurrents,ts? Merci pour votre travail.

      • Il n’y a pas de quoi s’énerver Arnaud! C’est vrai que au premier abords, cela peut paraitre étonnant, Dassault n’avait certainement pas vraiment prévu à la conception de faire décoller le Rafale sur tremplin.
        @Michel: Les Indiens ont fait faire une campagne d’essais aux Rafales et F18 pour cela.

        4 Rafales pour la Marine ça fait beaucoup! Car 10% de la flotte complète cela fait quel pourcentage de la flotte opérationnelle?

        • Arnaud s’énerve tout le temps quand on a des interrogations sur tel ou tel sujet. Et quand ose émettre un doute ou une opinion différentes, je te dis pas…

        • En même temps Pierre Alain vous ne commentez que pour critiquer, toujours de manière archi négative, parfois même à la limite de l’attaque gratuite et vous osez espérer que je vais laisser passer vos messages de petit hater de base ? Mais vous rêvez mon pauvre vieux !

        • Je ne me suis pas énervé Guig2000 simplement je trouve ça lourd les commentaires de gens qui semblent mieux savoir que les gens qui prennent les décisions. Que chacun sache rester à sa place, et prenne les informations pour ce qu’elles sont. Ce Michel n’a en rien nuancé son propos et nous l’a délivré comme tel, remettant en question l’expertise des Indiens et des Français. Désolé mais c’est lourd.
          On a vraiment l’impression de faire des articles pour que des gens comme lui puissent exister au travers de commentaires forcément négatifs. La bienveillance et les gens comme lui ça semble faire deux.

    • Test sur tremplin, au sol, il y a quelques mois. Les résultats ont été mis sous le boisseau et sont sinon confidentiels, au moins discrets.
      Les fans du super Hornet (par ailleurs un un bon avion arguaient de son avantage significatif par sa seule puissance moteur, en oubliant l’excellence portance des Delta.
      Donc c’est la taille, mais sûrement aussi la capacité d’emport qui est prise en compte.

      • Sur c news ? Pourquoi BFM ils sont meilleurs ??? On parle de politique ou d’avions ?
        Le dernier avion de Dassault pour l’aéronavale qui s’est vendu était le SuperEtandar, donc belle performance pour l’industrie française de l’armement.

        • Il me semble que les Super Etendard exportés n’ont jamais été utilisés sur porte-avions, ça aurait pu être le cas du Brésil avec le Foch

    • Dans des articles du site sur le même sujet, j’avais fait une estimation des performances des 2 avions, Rafale et Super Hornet., avec bien sûr des hypothèses simplificatrices.
      Pour résumer, le SH a une meilleure poussée mais une masse à vide plus importante aussi donc pour décoller, les 2 avions font à peu près jeu égal mais étant plus léger, le Rafale va plus loin car il consomme moins

  1. Des Rafale M sous couleurs indiennes ça va etre super joli à voir, et puis en exercice avec les notres ce sera vraiment une belle interaction.

  2. Au début de la compétition entre F/A-18E/F et le Rafale, on disait que l’avion américain avait un avantage avec ses extrémités d’ailes mobiles pour l’accès au ascenseurs. Finalement il est toujours trop grand..

  3.  » Le principal chantier de Dassault Aviation sera alors de leur ôter les équipements propres à l’emport et au tir du missile nucléaire ASMP-A. »
    Ce sont des versions n qui seront prélevés est-ce légale et conforme au tnp ?

    • ça vas être difficile de prélevés des rafale N vu que les rafale N …. n’existe pas =D. c’était un projet de la fin des année 90 pour faire un rafale naval bi-place. il a était annulé et les rafale M ont la capacité nucléaire.
      Il n’y a pas de problème de non prolifération si la capacité nucléaire est déposé. sinon ,on aurais le même problème dans toutes les exportations de rafale.

        • Bah si, au moins un Rafale B d’occasion (donc nucléaire capable sous cocarde FR) a été livré à la Grèce
          Ce n’est pas parce que c’était vrai pour le M2000N que c’est vrai pour le Rafale

  4. Tout ça c’est très bien. S’il y a un beau contrat derrière, tant mieux.

    Mais attention, si nous vendons tous les bijoux de la couronne, que reste-t-il dans nos armées ?

    Il faut que Dassault augmente vraiment les cadences, et que l’état passe rapidement des commandes.

    Il y a ceux de l’AAE à remplacer, plus maintenant ceux de la Marine.

    Bien sûr cela va « rajeunir » les parcs Rafales, mais, il ne faut pas que ces avions arrivent en 2025,2026. Surt vu le contexte actuel………..

  5. @Guig2000:
    La campagne de test du F18 est prévue pour le mois de mai.
    @Dimitri:
    Les photos du Rafale lors de ces essais laissaient peu de place au doute.

  6. @Arnaud.
    D’abord merci pour votre site .
    Dans cet article vous écrivez : »la vente d’avions de seconde main. Pas question cependant de vendre une douzaine de Rafale Marine comme elle en a vendu des Rafale B/C à la Grèce ou plus récemment à la Croatie. Il est ici question de quatre avions prélevés sur les stocks de la Marine Nationale »
    Je dois vous avouer que je ne saisi pas la différence entre les deux. La marine a un stock de rafale qu’elle n’utilise pas?
    Dans les deux cas la marine sera amputée d’avions.

    • La marine nationale possède environ 43 ou 44 Rafales M. Quand le CDG part en mission il emporte avec lui au strict maximum environ 30 Rafales M mais le plus souvent c’est autour de 20. Les autres sont à terre soit en maintenance plus ou moins longue, ou participent à la permanence opérationnelle depuis la terre ferme comme les Rafales C ou Mirage 2000.

  7. Encore une bonne nouvelle, pour notre Rafale national!
    Dommage que ce soit , au passage, d’abord un prélèvement sur nos RAFALE M.
    Mais ca prouve évidemment, la qualité de cet appareil, j’avais suivi de prêt cette « affaire » et je ne suis pas trop surpris du dénouement!
    L’Inde va également repasser des contrats de Rafale pour son armée de l'(air, à coup sûr.
    Encore une preuve de plus, que le marché Indien est un marché hyper ouvert, et merci aux décideurs politiques Indiens de leur confiance en notre aéronautique!
    En conclusion, un petit pincement au coeur pour le F18, qui n’en demeurre pas moins un excellent chasseur embarqué…

  8. Ou en est l’evaluation du F18 ?
    Même qsi les Indiens achètent 3 ou 4 Rafales d’occasions est ce que cela veut dire que le marché est remporté ?
    En effet, force est de constater que la flotte Indienne est déjà très hétéroclite, est ce que cela les gênerait d’avoir 3 ou 4 rafales et le reste en F18 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom