L’Ejercito del Aire officialise sa commande de vingt chasseurs Typhoon Tranche 4.

Il aura fallu six mois au ministère espagnol de la défense pour valider cette commande. Lors du salon ILA 2022 de Berlin l’Ejercito del Aire a passé commande pour vingt avions de combat multi-rôles Typhoon Tranche 4 auprès d’Airbus Defense & Space. À partir de 2026 ces avions doivent permettre de remplacer les McDonnell-Douglas F/A-18A+ Hornet déployés en permanence dans l’archipel des Canaries. Le contrat est annoncé à 2.04 milliards d’euros.

Les pilotes espagnols présents dans l’archipel de l’Atlantique nord se prépare donc d’ici quatre ans à un saut qualitatif total. Passer du F/A-18A+ Hornet au Typhoon Tranche 4 c’est un bond dans l’inconnu, c’est franchir en quelques temps seulement une frontière entre le début des années 1980 et le milieu des années 2020. Car les Typhoon Tranche 4 sont des avions ô combien contemporains, certains diraient ultramodernes. Ils sont la réponse d’Airbus DS et de Leonardo au Dassault Aviation Rafale F4 français.

Les vingt avions en question ont donc été commandé à Airbus DS qui assurera l’assemblage des exemplaires en question. Il fournira aussi les équipements de simulation et l’assistance technique auprès de l’Ala 46, l’unité qui les mettra en œuvre d’ici trois ans et demi à quatre ans. Ces Typhoon Tranche 4 seront répartis en seize monoplaces et quatre biplaces de transformation opérationnelle. Ce programme d’acquisition est connu sous le nom de Halcon auprès du ministère espagnol de la défense.

Celui qu’on appelle encore l’Eurofighter EF-2000 Typhoon est entré en service dans l’Ejercito del Aire en 2003. À terme donc elle alignera un peu plus de 90 chasseurs de ce type. Même si le rôle premier de l’Ala 46 est la défense aérienne et l’interception d’avions hostiles la Tranche 4 du Typhoon permet des missions beaucoup plus variées comme l’assaut antinavire, l’appui tactique rapprochée avec munitions de précision, ou encore la reconnaissance tactique armée. Le cœur de son avionique est constituée par le radar à antenne active Captor-E produit par le consortium Euroradar.
Pour mémoire l’EF-2000 Typhoon est appelé C.16 dans la nomenclature espagnole.

Photo © Airbus Defence & Space


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 réponses

  1. Il a l’air vachement bien sur le papier, est il au niveau du rafale f3r ou plus encore ?
    Est ce une erreur de le considérer aussi comme un avion en partie français du fait que c’est un Airbus ?

    1. Si vous relisez l’article vous verrez que le Typhoon Tranche 4 à été conçu en partie en réponse au Rafale F4. Il est donc plus proche de celui-ci que du Rafale F3R.

  2. Bonjour,

    Sachant que l’Espagne met déjà en œuvre cet avion, en quoi l’achat de 4 biplaces de transformation opérationnelle est-il opportun ?
    N’en ont-ils déjà pas, et ne serait-il pas mieux de n’acheter que des monoplaces de combat ?

    Merci

    1. Oui monsieur ou madame Taclet en Atlantique nord. Vous les placez oû sinon : en Méditerranée, en Manche, dans l’Adriatique ?

      1. oui mais au large de la Mauritanie, la latitude est n peu basse pour parler d’Atlantique Nord, à part pour les géographes qui n’ont jamais mis les pieds sur un bateau. Vis à vis des marins l’expression choque

        1. Alors ça tombe bien qu’on ne soit pas un site sur la navigation maritime. Tout ce qui est au nord de l’équateur est l’Atlantique nord et au sud l’Atlantique sud. C’est logique.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...