Les spectateurs des meetings aériens britanniques sont particulièrement chanceux cette année. Parmi toutes les formations aériennes qu’ils pourront admirer et (re)découvrir figure les Black Eagles de la Republic Of Korea Air Force. Une formation de haut niveau rarement vue sous nos latitude et qui s’est spécialement déplacé avec ses neuf jets KAI T-50 Golden Eagle. Un transit entre la Corée du sud et le Royaume-Uni qui ne s’est pas fait sans encombre.

En effet s’il n’y a «que» 9000 kilomètres entre les deux pays, il a fallu en compter environ 2000 de plus pour que les neuf avions de présentation officielle de la Republic Of Korea Air Force ne rejoigne l’archipel britannique. Surtout n’ayant aucune capacité de ravitaillement en vol il aurait été diplomatiquement parlant très difficile que la Corée du sud obtienne les autorisations nécessaires aux escales techniques des T-50 Golden Eagles. N’est pas l’Armée de l’Air et de l’Espace et la Patrouille de France qui veut. Les militaires sud-coréens ont alors fait ce que n’importe qui d’autre aurait fait à leur place : ils ont chargé leurs jets dans des avions cargos. Sauf qu’une difficulté supplémentaire est apparue.

Et celle ci est de taille puisqu’il s’agit de la guerre menée par la fédération de Russie contre la souveraineté de l’Ukraine. Outre le fait que le survol de ce pays est devenu impossible la location d’avions gros-porteurs Antonov An-124 Condor civils ukrainien l’est également. Or quand la décision de faire venir les Black Eagles fut prise l’an dernier le recours à un de ces quadriréacteur avait clairement été évoqué. Il fallait donc trouver une solution d’urgence. Et c’est la ROKAF elle-même qui l’a trouvée. Elle a affecté trois Lockheed C-130 Hercules à la mission : un C-130H classique et deux C-130H-30 à fuselage rallongé.

Hercules rallongé sud-coréen sur le sol britannique.

Les neuf KAI T-50 Golden Eagle ont donc été démonté et soigneusement embarqué à bord des trois avions de transport tactique. Ils ont ainsi pu rejoindre, non sans escale là aussi, la Grande Bretagne et plus particulièrement leur nid temporaire de MoD Boscombe Down.
C’est en effet sur la célèbre base d’essais du sud-ouest anglais que les avions sud-coréens vont être basés pour les prochaines semaines, c’est de là que depuis ce mardi 5 juillet 2022 au matin ils s’entraînent. Plusieurs dates leurs sont d’ores et déjà réservés pour se produire devant de nombreux curieux et passionnés dont la Mecque des meetings aériens : le Royal International Air Tattoo. Les Black Eagles sont également attendus au Farnborough International Air Show et au Southport Air Show.

Les pilotes des Black Eagles découvrent le ciel britannique.

Les Black Eagles sont les invités officiels de la Royal Air Force. À n’en pas douter les voir évoluer au plus près des Red Arrows et de la Patrouille de France sera forcément un grand moment qui pourrait même faire l’objet, qui sait, d’une photo de la semaine.

Photos © Republic Of Korea Air Force.

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi la location des antonov n’est pas possible ? (je suppose que sauf le mriya qui a été détruit par ses … russes, les autre 7 an-124 ont dut être mis a l’abri en occident).

    • Bonjour madame ou monsieur je vous invite à cliquer sur le lien interne (en gros là où c’est écrit en orange) au niveau du texte sur l’Alpha Jet. Il vous amènera vers un article parlant de la liaison transatlantique de la Patrouille de France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom