Jusque là la Vzdušné Síly boudait les avions sans pilote ; l’agression de la Russie contre l’Ukraine toute proche a visiblement changé la donne. Ce lundi 8 août 2022 l’avionneur Israel Aerospace Industries a révélé que des négociations étaient en cours avec le gouvernement tchèque autour de la fourniture de drones Heron TP. C’est donc une confirmation de la volonté de Prague de moderniser en profondeur sa petite force aérienne, après le récent choix du Lockheed-Martin F-35A Lightning II comme futur avion de combat. Et clairement le pays ne s’oriente plus que vers des matériels volants aux stricts standards de l’alliance Atlantique.

Israéliens et Tchèques insistent par ailleurs sur le fait que quelques points d’achoppement existent encore sur le contrat. Les clients réclament notamment une partie de transfert de technologie vers leur industrie aéronautique locale. Reste à savoir jusqu’où Tel-Aviv et IAI sont prêts à aller pour vendre leur Heron TP, aussi connu sous son nom hébreu d’Eitan.
Pour autant les négociations semblent vraiment aller dans le bon sens puisque les Tchèques ont rejeté tous les autres drones MALE disponibles sur le marché au profit de cette machine israélienne.
Pour mémoire le Heron TP dérive du célèbre Heron et dispose d’une panoplie d’équipements particulièrement vaste. De ce fait cet avion sans pilote peut réaliser des missions de reconnaissance et d’espionnage aéroporté dans un éventail assez large. Il a déjà été commandé par l’Allemagne, la Grèce, et l’Inde.

C’est en fait un véritablement virage à 180° pour les stratèges tchèques qui jusque là privilégiaient la reconnaissance tactique aéroportée via des avions comme l’Aero L-159A ALCA et le Let L-410FG. La barbarie dont font preuves les forces russes en Ukraine ont clairement été un élément déclencheur de ce revirement en profondeur. Pour autant il n’est pas encore question que la République Tchèque se dote de drones MALE ayant une capacité offensive. Le débat lancé entre les parlementaires de Prague est loin d’être clos et demeure très animé, comme il le fut en France il n’y a pas si longtemps.
Les Heron TP fournis ne le seront donc pas avec armement ni équipement permettant l’emport et le tir de munitions.

Conçus pour la cartographie aérienne les deux Let L-410FG tchèques assurent également des vols de reconnaissance tactique.

Aucun chiffre n’a été pour l’instant donné concernant ce contrat mais on parle donc de trois Heron TP et de deux équipements de pilotage à distance dont un modulable et adaptable à un camion à châssis hors-route. Les deux parties espèrent avoir conclu l’affaire avant la fin de l’année civile pour une première livraison dans le courant de l’année 2024.
Affaire donc à suivre.

Photos © Heyl Ha’Avir et ministère tchèque de la défense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

    • Bah non l’ONU reconnaît Tel Aviv comme capitale, il en est de même de la France de toutes les puissances européennes.
      Jérusalem n’est en rien un siège de pouvoir exécutif.
      Fin du HS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom