Šiauliai est devenu le nid des JAS 39 Gripen de Baltic Air Policing.

Certes la base lituanienne accueille également huit McDonnell-Douglas F/A-18A Hornet de l’Ejercito del Aire mais ces avions espagnols sont devenus marginaux face aux appareils hongrois et tchèques. En effet depuis le 1er août dernier la base aérienne lituanienne de Šiauliai ressemble à un hall d’exposition de l’avionneur suédois Saab. On y trouve en effet actuellement neuf JAS 39C Gripen venus de ces deux pays d’Europe centrale. Et il n’est pas rare que ces avions réalisent des missions conjointes, permettant aux pilotes des deux pays d’enrichir leurs expériences communes.

Les pilotes hongrois et tchèques volent donc sur le même type de chasseur de génération 4.5. Pour autant la comparaison ne s’arrête pas là. En effet la Hongrie s’est récemment encore un peu plus rapproché de la Tchéquie en commandant douze avions d’entraînement de nouvelle génération L-39NG auprès de l’avionneur Aero. Elle utilise d’ailleurs des avions légers Zlin Z-143 et Z-242 conçus en Tchécoslovaquie mais dont les grandes visites techniques sont réalisées en Tchéquie.

En dehors des prises d’alerte de défense aérienne au-dessus des trois états balte les Saab JAS 39C Gripen, cinq avions tchèques et quatre hongrois, participent à divers manœuvres aériennes et exercices internationaux. Une manière comme une autre à la fois de rentabiliser les déploiements de Baltic Air Policing tout en assurant des heures de vol et donc de présence dans le ciel. Les avions de l’alliance Atlantique opérant avec les transpondeurs allumés les forces russes connaissent ainsi les périodes de présence au-dessus des territoires estoniens, lettons, et lituaniens.
À tout moment les chasseurs espagnols, hongrois, ou tchèques peuvent rompre les formations d’exercice et aller identifier voire intercepter tout aéronef considéré comme hostile.

Quatre JAS 39C Gripen en missions pour l’OTAN, deux hongrois et deux tchèques.

Même si le Saab JAS 39C Gripen peut sembler léger face à des Sukhoi Su-27 Flanker ou Su-35 Flanker-E russes il faut savoir que ces avions sont servis par des pilotes de grande qualité. Les cursus de formation hongrois et tchèques ayant été validés par l’OTAN les femmes et les hommes dans les postes de pilotage sont largement de niveau pour se frotter à la chasse russe. Pour autant il est inutile de fantasmer de futurs dogfights entre chasseurs hongrois et tchèques d’un côté et russes de l’autre : ça n’arrivera pas, il s’agirait alors d’un casus belli. C’est en effet là toute la dichotomie de Baltic Air Policing : montrer les crocs pour rappeler la souveraineté des trois états baltes mais ne surtout pas engager un conflit pour elles.

Photos © Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...