La chasse croate « intercepte » un avion de l’Armée de l’Air et de l’Espace.

L’avion français a été approché par deux appareils croate. Ce lundi 12 juin 2023 le contrôle aérien de Zadar a repéré une piste radar inconnue venant de pénétrer son espace aérien souverain. Immédiatement deux Mikoyan-Gurevich MiG-21 Fishbed ont décollé afin de rejoindre leur cible. Là ils se sont retrouvés nez à nez avec un quadriréacteur de ravitaillement en vol porteur des marques de nationalité de la République Française. L’avion a été accompagné jusqu’à une zone plus sécurisée.

Vous l’aurez forcément compris il s’agissait là d’un exercice de défense aérienne et c’est l’Armée de l’Air et de l’Espace qui jouait le rôle de l’intrus. Les chasseurs de la Hrvatsko Ratno Zrakoplovstvo défendaient donc.
L’avion «hostile» était incarné par un Boeing C-135FR appartenant à l’Escadron de Ravitaillement en Vol 4/31 Sologne. Pour autant il n’était pas spécialement venu de son nid de la Base Aérienne 125 d’Istres dans le sud de la France. En fait depuis le début du mois de juin cet avion est stationné en Croatie dans le cadre d’une mission de soutien aux opérations de réassurance au profit de nos alliés méditerranéens.

Autant dire que l’avion français a permis aux pilotes croates de la 191. Eskadrile Lovačkih de de peaufiner leurs méthodes d’interception sur un aéronef type avion de ligne. En terme de dimensions, de masses, mais aussi de vitesse de croisière le ravitailleur en vol français permet de parfaitement simuler un Airbus ou un Boeing commercial, voire un Ilyushin.
Une fois «l’interception» terminée la phase d’exercice franco-croate devait permettre aux pilotes de MiG-21 Fishbed de s’exercer à voler en formation avec un avion de ce type. Des procédures qui pourraient leur être assez utiles quand dans quelques temps ils seront transformés sur Dassault Aviation Rafale F3-R. Rappelons que la Croatie a été le deuxième client export européen du chasseur omnirôle français.

Déjà le mardi 6 juin 2023 c’était le ministre croate de la défense, monsieur Mario Banožić, qui avait rendu visite aux militaires français afin de se faire présenter l’avion. On remarquera que les deux types d’aéronefs engagés dans cet exercice sont des machines d’ancienne génération qui sont toutes deux sur la phase descendante de leur carrière opérationnelle. Pour autant l’exercice a été reconnu comme une réussite par la Croatie et la France.

Photos © ministère croate de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...