Les Mil Mi-17V-5 fournis par les USA au cœur de la contre-offensive ukrainienne.

Leur livrée à dominante beige ne laisse aucun doute sur leur provenance : l’Afghanistan ! Plusieurs hélicoptères biturbines Mil Mi-17V-5 Hip-H sont actuellement employés dans l’est de l’Ukraine afin d’appuyer les combat de la très attendue contre-offensive ukrainienne. Leur présence signe l’échec à la fois de la chasse et de la DCA russes, toutes deux incapables de leur interdire de survoler le champ de bataille. Pour mémoire onze de ces hélicoptères avaient été offerts à l’Ukraine par les États-Unis en juin 2022.

Un peu moins de deux ans après leur évacuation d’Afghanistan, afin d’éviter qu’ils ne tombent entre les mains des fanatiques talibans, ces hélicoptères ont réellement retrouvé une raison d’être. Ils font la guerre ! Ça tombe bien c’est pour cela qu’ils ont été conçus et construits en Russie et achetés par les États-Unis. Ironie de l’Histoire c’est contre les armées et les mercenaires payés par cette même Russie qu’ils combattent aujourd’hui.

Ce dimanche 11 juin 2023 les Mi-17V-5 Hip-H ukrainiens ont fait parler d’eux. Réalisant aussi bien des missions de déposes de commandos que d’appui aérien rapproché ils ont aidé à la reprise par les forces de Kyïv de deux localités jusque là sous occupation militaire russe. Proches de Donetsk, donc dans la très stratégique région du Donbass, les villages de Blagodatné et de Neskoutchné ont été libérés après d’âpres combat notamment face au groupe terroriste Wagner à la solde du Kremlin. Les hélicoptères ex-afghans ont notamment tiré des roquettes air-sol S-8 de calibre 80 millimètres, des armes héritées de l’époque soviétique, connues pour leur haut pouvoir explosif. Et donc destructif.

Ces armes sont employées depuis les hélicoptères aussi bien pour l’attaque de cibles faiblement fortifiées autant que pour la destruction de véhicules, y compris des blindés. Dans ces cas là les roquettes S-8 sont tirées par salves courtes.

Les paniers à roquettes sont désormais constitutifs de l’arsenal habituel des Mil Mi-17V-5 Hip-H ukrainiens.

Il est intéressant de voir que les plaques de blindages rajoutées par les forces américaines du temps de la fourniture à l’Afghanistan servent désormais de support pour les couleurs nationales ukrainiennes. On ne peut pas dire que Kyïv ait adopté la mode des livrées à basse visibilité pour ses Mil Mi-17V-5 Hip-H. Loin de là d’ailleurs.
Il faut signaler que de son côté le Kremlin ne reconnait aucune perte de territoires alors même que celles ci ont été confirmées par des journalistes internationaux, notamment britanniques et français.

Photos © ministère ukrainien de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

6 Responses

  1. Vu que les protagonistes utilisent en partie le même équipement, le port de couleur et vivement recommandé pour éviter les tir « amis ». Les hélicos doivent disposer d’un IFF, mais les troupes au sol avec leurs manpad, n’ont certainement pas de récepteur.

  2. Très beau revers à l’armée russe et un petit confort tactique pour l’armée ukrainienne, que ces versions à jour du rustique mi-8. Comme vous le dites, fabriquées par la Russie pour un tout autre utilisateur au départ, mais la « compensation » des dommages de guerre commence déjà par le théâtre d’opérations.

    A ajouter aux an-124 russes saisis transférés à l’Ukraine, qui compensent bien les uns et les autres les aéronefs détruits sur les aérodromes au début de la guerre.

    A voir si au fur et à mesure que le stock se réduit, si les plus vieillissants mi-8 ne pourraient pas être remplacés par des Huey, puisque des sea king ont déjà été fournis (officiellement pour du SAR), et que le cap F16/F18 a été franchi…

  3. Attention à ne pas se voir trop beau trop tôt. Les défenses russes sont imposantes avec une série d’obstacles antichar, des milliers de mines, des centaines de vieux T54-55 enterrés avec juste la tourelle qui dépasse pour servir de bunker et l’artillerie en soutien derrière sans oublier les munitions rodeuses qui sont toujours là. L’armée ukrainienne teste les défenses pour faire bouger les défenses russes et savoir où percer. Personne ne sait quand et où le gros des troupes entrera en action et pour aller dans quelle direction (Melitopol, Donetsk, Marioupol… ?) mais dans certaines zones les ukrainiens ont subi de lourdes pertes avec la perte de 4 chars léopard 2, 2 Amx 10RC, et une vingtaine de VCI Bradley et Marder en quelques jours (source ORYX). Du matériel perdu donc pour toujours et les alliés ne pourront pas le fournir 10 fois. Reste à savoir si les défenses russes lâcheront en première ou si c’est l’offensive ukrainienne qui prendra un stop car trop de perte humaines et matériels pour le peu d’avancée sur le terrain. Wait and see.

    1. Vous remarquerez Dimitri que mon article ne concerne que les hélicoptères ukrainiens, je ne me hasarderais pas sur la partie terrestre de ce conflit. D’abord parce que je n’ai pas les données dessus et ensuite parce que très honnêtement je n’ai jamais été fan de tanks et de pièces d’artilleries.

      1. Quand vous,vous mentionné quelque chose qui concerne des choses terrestres ça va mais quand les autres en parle ces tabous il faut être claire à se sujet car c’est vous qui avez commencé à en parler et concernant les F-16 des rumeurs circulent déjà sur leur destruction et ces sources sont français et britannique donc pour les MI-8 ça ne devrait pas être difficile pour les Russes de les abattre

        1. Faudra que vous nous expliquiez comment des F-16 Fighting Falcon qui n’ont pas encore été livrés par les Alliés ont déjà pu être détruits par les Russes ? Car là c’est un mystère me concernant. Ensuite il n’y a pas de tabou je ne faisais que répondre à Dimitri que l’article concernait l’emploi des Mi-17V-5 par l’Ukraine et non des véhicules terrestres.
          Êtes-vous sûr Ibrahima de toujours comprendre ce que vous lisez ?

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...