Petit à petit l’AW.169M Lion pousse l’Alouette III vers la sortie.

Ça a été l’été de tous les possibles pour le nouvel hélicoptère de la Luftstreitkräfte. Quelques mois après la livraison de son premier exemplaire l’aviation autrichienne ne tarie désormais plus d’éloges au profit de l’AgustaWestland AW.169M Lion tant celui-ci fait preuve de polyvalence. S’il n’est officiellement pas encore en service ce biturbine a profité des derniers mois pour valider plusieurs profils de missions qui seront les siens dans les mois et années à venir. De ce fait les Aérospatiale SA.316B Alouette III et dans une moindre mesure les Agusta-Bell AB-212 Twin Huey sont plus que jamais sur la sellette.

AW.169M Lion posé « au fond » d’un lac asséché.

Quatre exemplaires sont désormais en Autriche et volent sous la fameuse cocarde rouge à triangle inversé blanc. L’hélicoptériste italien a fait de ce pays son client privilégié pour ce modèle d’hélicoptère clairement missionné afin de concurrencer l’Airbus Helicopters H145M. Et clairement les pilotes et ingénieurs autrichiens ont répondu présents tant les trois premiers appareils ont été intensément employé dans l’optique de la future entrée en service opérationnelle. Celle-ci est toujours annoncée pour l’année prochaine, dès lors que la Luftstreitkräfte alignera un minimum de six hélicoptères. Achetés avant tout comme successeur des mythiques Alouette III de facture française ces biturbines italiens sont un concentré de savoir-faire et de technologie.

Entre début juin et début septembre 2023 les trois premiers exemplaires ont enchainé les vols dans toutes les conditions possibles, souvent très chaudes et dégradées. L’Autriche n’est en effet pas épargnée par l’effondrement climatique, ses zones alpines souffrant particulièrement de températures plus élevées que les anciennes normales et qui de ce fait détruisent les glaciers et fragilisent les roches. Et justement la Luftstreitkräfte a pris conscience de ces bouleversements en réalisant des exercices dans les lits de ruisseaux et rivières à sec malgré l’altitude. Les AgustaWestland AW.169M Lion s’y sont posés et en ont redécollé. Ce qui aujourd’hui n’est encore qu’une manœuvre d’entraînement sera bientôt le quotidien de ces hélicoptères.

Les pilotes autrichiens ont également vérifié que leurs nouvelles montures étaient capables de voler au plus près des montagnes et de réaliser des statiques le long de parois rocheuses de plus centaines de mètres de hauteur. Et là encore les AW.169M Lion ont donné pleine satisfaction. C’est essentiel car l’une des missions premières de ces biturbines sera la recherche et le sauvetage d’alpinistes et de randonneurs en difficultés dans les massifs autrichiens. En attendant ce sont toujours les AB-212 et Alouette III qui prennent l’alerte dans ce type de missions. Pour combien de temps encore ?

Voler au plus près des montagnes, un rôle essentiel pour un hélico en Autriche.

Les prévisions les plus optimistes donnent un retrait du service par Vienne de l’hélicoptère français en fin d’année prochaine et les plus optimistes juste avant l’été 2024. Ce sera alors tout un pan de l’histoire aéronautique autrichienne qui s’en ira. Un chapitre se refermera, un autre s’ouvrira : celui de l’AW.169M Lion.

Photos © Bundesheer.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié