Lorsque l’on prononce le nom des Blue Angels les gens imaginent forcément des jets fendant l’air dans des formations serrées, et c’est bien normal. Pourtant en parallèle il y a toujours eu un avion d’accompagnement, peint aux mêmes couleurs que les avions de présentations. À la toute fin des années 1960 et au début des années 1970 la patrouille de l’US Navy employa dans ce rôle un Lockheed C-121J Constellation. Après lui ce fut le règne du Lockheed C-130 Hercules, autrement dit de Fat Albert.

L’avion dans sa livrée d’origine.

À la fin de la saison 1968 la patrouille des Blue Angels, qui volait alors encore sur Grumman F-11A Tiger, annonça qu’elle allait changer de monture. La saison 1969 serait donc celle de l’apparition du McDonnell F-4J Phantom II, un avion bien plus gros mais aussi nettement plus bruyant.
Ses dirigeants en profitèrent pour réclamer à l’état-major de l’US Navy un nouvel avion de soutien logistique. Le vieux Douglas C-54S Skymaster en service depuis 1956, à l’époque d’ailleurs il était nommé R5D-5, commençait à vraiment avoir l’air vieillot. Les Blue Angels rêvaient au C-130 Hercules mais l’US Navy n’en possédait pas de disponible.

Une solution fut trouvé au travers d’un Lockheed VC-121J Super Constellation de transport d’état-major qui volait alors au sein des forces de l’US Navy déployés en Europe. Baptisé du nom de la ville de Memphis et livré à l’origine comme R7V-1Z il avait été un temps employé pour le compte de l’US Secretary of Navy comme avion officiel de déplacements.
À la différence de son prédécesseur le Constellation débuta sa carrière en conservant la livrée typique de l’aéronavale américaine. Il la conserva durant toute la saison 1969. Si bien que lors des meetings aériens et des salons aéronautiques il demeurait bien souvent à l’écart.

La perfection des lignes et l’élégance d’un avion mythique.

Si les profonds sièges en cuir étaient incontestablement très confortables ce VC-121J n’était pas un avion adapté aux besoins des Blue Angels. Après bien des discussions avec le Navy Yard il fut décidé que l’avion serait transformé en classique C-121J de transport tactique. Pour la petite histoire les sièges en cuir furent conservés pour les pilotes et mécanos mais l’aménagement fut revu afin de permettre à l’avion de pouvoir embarquer du fret.
Quand la saison 1970 débuta l’avion refit surface, cette fois repeint en bleu et jaune et rehaussé du chiffre 8 sur l’empennage. Les chiffres 1 à 7 inclus étaient eux réservés aux F-4J Phantom II.

Comme bon nombre de Constellation celui-ci fut affublé du surnom Connie, qui devint même son indicatif radio dans l’US Navy. Ses lignes élégantes et sa nouvelle livrée en firent une véritable vedette lors des représentations des Blue Angels. À Washington DC le 4 juillet 1971 il vola même la vedette aux Phantom II quand les médias s’intéressèrent à lui. Plusieurs journalistes argumentèrent sur le fait qu’un tel avion, aussi vieux, n’avait pas sa place dans la prestigieuse patrouille de l’aéronavale. Sans le savoir les médias allaient dans le sens de la direction des Blue Angels qui avait réussi à récupérer depuis quelques semaines un tanker Lockheed KC-130F Hercules pour divers essais.

Une image qui fleure bon le vintage.

Pourtant Connie continuait d’accueillir le transit des Blue Angels, malgré son incapacité à emporter à bord des pièces de taille conséquente comme les réacteurs de rechange des F-4J Phantom II. Cependant au cours de la saison 1973 il fut décidé que l’avion ne serait pas reprit pour la saison suivante. Désormais les Blue Angels évolueraient sur C-130B Hercules. Aujourd’hui sur C-130J Super Hercules ils volent donc depuis 1969 sur des avions de transport conçus dans les bureaux d’étude de Lockheed.

Photos © US Navy Museum.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Quel magnifique avion que ce Super Constellation. J’espère qu’il a été conservé avec cette livrée dans un musée aéronautique? Quand vous parlez du Skymaster en disant « A l’époque d’ailleurs il était nommé R5D-5 » est-ce un petit clin d’oeil à R2D2?

    • La Patrouille de France n’a pas un tel avion. Récemment pour sa tournée américaine elle avait utilisé un Airbus DS A400M mais sinon quand elle se produit en France ou encore Europe un avion de soutien Casa CN-235 peut être employé. Dans tous les cas de figure cet avion n’appartient pas à la PAF et est détaché pour un temps bien spécifique. Il en est de même pour les Frecce Tricolore ou les Red Arrows.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom