Le G550CAEW Eitam omniprésent dans la guerre contre les terroristes du Hamas.

À priori on attendrait plutôt les AH-64D Saraph ou les F-16I Sufa, voire même les F-35I Adir. Pourtant près de deux semaines après la vague d’attentats qui a endeuillé Israël l’avion phare de sa riposte contre Gaza et son groupe terroriste islamiste nommé Hamas n’emporte en fait aucune munition. Pure aéronef de reconnaissance et de surveillance le G550CAEW Eitam est aussi la preuve que Tsahal préfère faire appel à Heyl Ha’Avir plutôt qu’au Shin Bet. Cet avion opère notamment pour le compte de l’AMAN, les services du renseignement militaire israélien.

Un avion à l’allure inimitable.

Sur le papier le Shin Bet est l’équivalent israélien de notre DGSI française. Sur le papier seulement car dans la réalité des faits la comparaison s’arrête là. Quand nos agents de renseignement intérieur protègent la France de la menace terroriste djihadiste leurs homologues israéliens sont incapables de voir arriver le «déluge d’Al-Aqsa». Rappelons que c’est sous ce nom que le Hamas a désigné la vaste opération ayant pris la forme d’une attaque terroriste contre les population civiles israéliennes. À ce jour au moins 1400 personnes ont été tuées en Israël par les terroristes lors de ce sanglant samedi 7 octobre 2023 alors que 3400 étaient blessées, à des degrés diverses. Entre 150 et 200 ont également été pris en otage dont de nombreux enfants. L’échec du renseignement israélien est criant, et on ignore combien de temps le Shin Bet mettra t-il à redorer son blason.

De ce fait on comprend mieux que pour préparer son opération terrestre et aéroterrestre contre Gaza, où sont stationnés le gros des troupes du Hamas, l’armée israélienne préfère faire appel à son aviation. Ça tombe donc bien pour Tsahal  que Heyl Ha’Avir dispose dans son arsenal du surprenant et très réussi Gulfstream Aerospace G550CAEW Eitam. Tout autant radar volant grâce à son système EL/W-2085 développé en Israël qu’avion de recueil du renseignement d’origine électromagnétique tournant cette fois autour de l’EL/I-3001 il peut écouter et surveiller tous les faits et gestes des combattants ennemis. Opérant hors de portée des missiles sol-air portatifs palestiniens il peut demeurer plus de huit heures sur zone sans jamais violer l’espace aérien gazaoui. Il opère en effet depuis le ciel israélien.

Les pistes radars le prouvent depuis plusieurs jours : les trois G550CAEW Eitam cumulent les heures de vol. Cela démontre à quel point l’état hébreu a besoin de renseignement sur sa cible et sur les mouvements de troupes ennemies. Pendant ce temps là les raids aériens se poursuivent, contre des positions terroristes et aussi parfois contre des objectifs beaucoup moins stratégiques. On pourrait finir par croire que les pilotes de chasse israéliens sont aussi peu précis à Gaza que leurs homologues russes en Ukraine. Mais là n’est pas le sujet.

Comme elle semble loin l’époque où l’Eitam était un avion d’affaire.

Plusieurs experts s’accordent sur le fait que lorsque les vols de G550CAEW Eitam diminueront l’opération terrestre de Tsahal sera imminente. En attendant cet espion volant fait son job : collecter du renseignement.

Photos © Heyl Ha’Avir


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

12 Responses

  1. Bonjour Arnaud,

    La CIA et le FBI n’ont pas vu venir les attaques du 11 septembre aux US.
    La DGSI n’a pas vu venir les attaques de Charlie/HyperChacher, ni celles du 13 novembre en France.
    Et pourtant, on ne peut franchement pas dire que les uns et les autres soient des incapables ou des mauvais.
    Le Shin Bet est et reste l’un des meilleurs services de renseignements intérieur au monde, mais tout comme les autres, il peut avoir des ratés (et quel raté, sur ce coup là !).
    Tout ça pour dire que je trouve votre sentence « Sur le papier seulement » un peu rapide. En attendant, tout comme les services français, américains et autres, le Shin Bet parvient à déjouer des dizaines d’opérations terroristes chaque année. Et je peux vous assurer que la population israélienne n’a absolument pas perdu la confiance en ses services.
    Cette première partie de mon commentaire ne traite pas d’aéronautique, et je vous prie de m’en excuser, car je sais que vous êtes à cheval là-dessus, mais puisque vous faîtes une analyse de ces sujets en introduction de votre article, je me permets donc d’y réagir.

    Par ailleurs, il est évident qu’un immeuble, une maison de ville ou une mosquée ne semble pas sur le papier être un objectif stratégique. Sauf quand ils abritent des centres de commandement terroristes ou des dépôts d’armes, installés à dessein au beau milieu de populations civiles. Doit-on pour autant se permettre des les bombarder ? C’est une autre question. Mais il n’en reste pas moins que l’aspect non-stratégique de ces cibles me semble donc tout à fait discutable.

    Pour ce qui est du G550CAEW EITAM, il est effectivement très largement mis à contribution dans ce conflit. Il sera d’ailleurs intéressant de voir si le retex de ses performances le mènera vers un destin à l’export.
    On pourrait juste regretter qu’il soit aussi laid et disgracieux.

    Je ne commente que rarement, j’en profite donc pour vous remercier de votre travail et pour tous ces articles si intéressants pour les passionnés d’aéronautique militaire que nous sommes.

    Cordialement

  2. En tant que franco-israélienne je suis toujours ravie Arnaud de lire vos articles et oui en effet le G550CAEW fait des merveilles dans mon 2e pays. Je suis juste navrée que son premier ministre confonde encore vengeance avec besoin de justice. Ce n’est pas par la guerre qu’Israël grandira. Je pleures autant nos morts que ceux des Palestiniens.

  3. Un article sur les bavures de l’aviation israélienne c’est possible ou bien ça risque de t’attirer des ennuis avec Darmannin et le consistoire centrale ? Non parce que s’il y a encore quelques doutes sur le fait que ce soit une bombe guidée israélienne qui a détruit l’hôpital de Gaza l’église Saint-Porphyre hier soir plus personne ne se demande qui a tiré. Les images montrent un Apache qui survolent l’église quelques secondes après l’explosion. Donc je me demandais si mon site aéro favori allait en parler.

    1. « Un article sur les bavures de l’aviation israélienne c’est possible ou bien ça risque de t’attirer des ennuis avec Darmannin et le consistoire centrale ? »
      Remarque affligeante qui ne fait que participer activement à l’importation de ce conflit terrible en France. Gloire à votre sens civique !

      Par ailleurs, l’hôpital de Gaza n’a pas été détruit. La plupart des médias occidentaux le confirment désormais, y compris BFM, CNN ou encore la BBC, qui vient même de s’excuser pour avoir relayé cette fausse info (tout en continuant de refuser à utiliser le mot « terroriste » pour qualifier le Hamas).

      Les dégâts sont mineurs (vitres soufflées, principalement). Seul le parking a été touché, par un projectile qui n’a pas fait l’ombre des dégâts qu’aurait fait une JDAM israélienne. Actualisez vos sources, parce que là, vous êtes resté bloqué sur les breaking news de l’ensemble des médias qui ont repris à la volée et sans la moindre vérification les allégations mensongères du Hamas.

      De fait, merci de bien vouloir nous indiquer quels spécialistes reconnus et indépendants prétendent encore à l’heure actuelle que ce drame à été provoqué par une frappe israélienne. Prenez votre temps, hein, parce que les sources ne vont pas simples à trouver.

      « Les bavures de l’aviation israélienne » est un sujet comme un autre, je n’en disconviens pas, mais ne on pourra certainement pas y inclure l’épisode de l’hôpital de Gaza.

      1. Premier et dernier avertissement Nelly Coptère : merci de respecter les avis de tout le monde. Ici il n’y a pas que des pro-Tsahal il faut accepter les avis des pro-palestiniens et des pro-paix. Le commentaire du Centurion n’avait rien d’offensant. Ou tout le moins pas plus que le vôtre !

        1. Lier le sujet de l’aviation israélienne à Mr. Darmanin (ministre français et non israélien) et au « consistoire centrale » (institution représentative de la communauté juive de France, et non représentative d’Israël) est une tentative patente d’importation du conflit. Je voulais souligner l’irresponsabilité de ce type de démarches, propre à déclencher des évènements pour le moins malencontreux sur notre sol.

          Par ailleurs, feindre de ne pas être au courant des derniers développements de l’affaire de l’hôpital de Gaza ne peut qu’aboutir à relayer la propagande d’un groupe terroriste. Démarche pas moins irresponsable.

          Le commentaire de Le Centurion n’était donc pas offensant, mais irresponsable, et c’est à cela seul que je réagissais en argumentant mon propos. J’ai d’ailleurs précisé en fin de ma réponse qu’on peut tout à fait débattre des actions de Heyl Ha’Avir, afin qu’il soit bien clair qu’il ne s’agissait absolument pas d’une réaction relevant du non-respect des avis de chacun.

          Mais si je dois prendre un avertissement pour cela… soit. Je m’en tiendrais à l’aéronautique, et au fait que plus je le regarde, plus je trouve cet G550CAEW EITAM vraiment trop moche !

        2. Désolé Arnaud je laisse tomber Nelly Coptère est purement dans la propagande israélienne. Je suis sûr qu’elle fait partie de ces gens qui pensent qu’être contre le sionisme c’est être contre les juifs. Juste dommage que tu sois obligé de te censurer sur les bavures de l’aviation israélienne afin de ne pas subir la foudre de ces gens là. Au final y a pas grand chose qui sépare Nelly Coptère des talibans ou des lefévristes.

        3. De toutes manières on va arrêter là les débats stériles. En ce qui me concerne on ne m’y reprendra pas à traiter de sujets aéronautiques concernant Israël. Marre de modérer des com’s où je suis traité d’antisémite !

    2. Aux vues de la réaction de Nelly Coptère que non je ne vais pas aborder le cas des bavures ou des suspicions de bavures de la part de Heyl Ha’Avir. J’ai déjà modéré trois trolls qui m’insultaient en me traitant d’antisémite parce que mon article n’était pas à leur goût si je vais dans le sens que vous voulez Centurion je peux dire adieu à la quiétude sur nos pages pour quelques semaines. Donc navré si je vous déçois mais sur ce coup là je m’auto-censurerais.

  4. Bonjour Arnaud, le Centurion, Nelly et tous les autres.

    Pour ma part je resterai neutre dans cette histoire, le « fact-checking » de Libération en particulier semble démontrer que les dégâts – et le nombre de victimes au départ alléguées- ne peuvent correspondre à une « frappe » israélienne, même si l’on peut bien sûr s’indigner du nombre de victimes civiles de part et d’autre.

    Il reste que, comme le rappelle souvent notre webmaster Arnaud, ce site et son espace de commentaires ne sont pas là pour prendre parti.

    Je remercie Arnaud de sa constante persévérance à nous apporter chaque jour une information – et souvent de belles photos- à tous ceux qui s’intéressent à l’aviation, fût-elle militaire (mais pas que) avec donc pour celle-ci la dimension mortelle, sa raison d’être.
    Un Rafale (ou aussi bien un Mirage III ou IV qui me fascinaient sur la BA 115 dans mon enfance) est magnifique – et mortel le cas échéant. Il n’empêche qu’il est magnifique. Puisse-t-il rester dans un rôle défensif…
    Merci Arnaud !

  5. De toutes manières, qu’est-ce que ça change de savoir si telle ou telle action est imputable à l’armée israélienne ou au Hamas? Pas besoin de choisir un camp, les deux sont très largement critiquable (et le mot est faible).
    Laissons ce genre de préoccupations, par exemple, à la cour pénale internationale ou tout autre organisme en mesure d’enquêter et de juger. De notre coté, nous pouvons soutenir les civils, qu’ils soient Palestiniens ou Israéliens et sur ce site, parlons du sujet aérien.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...