Plus fortes que la Visa GTI du Clémenceau, les maquettes catapultées du Charles de Gaulle.

Avoir un porte-avions dans son arsenal naval c’est bien, le maintenir au top c’est encore mieux ! Depuis quelques jours les riverains de Toulon et de la Seyne-sur-mer assistent à un étrange spectacle dans la rade où d’énormes engins à roues sont projetés dans l’eau depuis le pont d’envol du Charles de Gaulle. Il s’agit en fait d’une série de tests grandeur réelle réalisé par la Marine Nationale et Naval Group afin d’améliorer les conditions de catapultage des avions, et ce quelque soit leur masse. Après tout mieux vaut lancer ces maquettes que de véritables aéronefs, ça coûte moins cher.

Oui oui ce gros machin orange simule un avion embarqué.

Si on en croit les témoins c’est un bruit assourdissant à chaque lancement d’une de ces maquettes. Si vous vous attendez à voir des machines ressemblant à des Dassault Aviation Rafale M ou à des Grumman E-2C Hawkeye vous risquez d’être profondément déçu. En effet celle-ci ont beaucoup plus l’allure d’énormes caisses à savon, le dingue aux commandes en moins. Car oui ces maquettes sont propulsées par les catapultes du porte-avions mais elles n’embarquent, fort heureusement, personne !

Le gros machin orange vient de terminer sa course.

Chacune permet de simuler aussi bien le Rafale que le Hawkeye. Et les catapultes fonctionnent bien puisqu’elles réussissent à faire passer ces objets roulant identifiés de la vitesse de 0 à celle de 250 kilomètres heures en moins de deux secondes. Passer les 75 mètres de pont d’envol qui leur sont alloué c’est le grand plongeon dans les fraiches eaux de la rade de Toulon. Ensuite c’est aux équipes de la Marine Nationale de les récupérer, de les nettoyer, et rebelotte de le «recatapulter». La campagne de tests c’est 64 lancements par catapultes afin de permettre de valider que le Charles de Gaulle puisse atteindre les vingt avions dans un laps de temps de douze minutes. Ça fait tout de même un avion toutes les trente secondes.

Photos © Marine Nationale

NDLR : Si vous n’avez pas la référence du titre nous vous conseillons de vous rendre sur YouTube et de taper «Citroën Visa porte-avions» dans la barre de recherches.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

16 Responses

  1. moi qui pensait de mes 36 ans etre un jeune gamin et connaitre cette pub, ca me fait penser que le temps passe.
    On pouvait voir les lancements du Mont Faron pour les plus motivés. D’ailleurs, pour ceux de passage, il y’a parfois des rafales sur la base de Hyeres qui font des touch and go. N’en deplaise au fan de l’amiral KOuznetsov, le notre il est mieux, il fume pas comme un pompier, et même qu’il ne catapulte pas de grues mais de vrais avions, et tout ca sans plaque de rouille a faire saliver un ferrailleur du Bangladesh.

    1. Salut ARNAUD, RAPHAEL et tous les passionnés,
      Je précise bien que les RAFALE font du Tunch and Go…… sur la piste de la BAN de HYERES…..!!!
      Amicalement,

      1. Alors pour en avoir été témoin directement, connaissant très bien la région de Hyères et la presqu’île de Giens, je peux te confirmer Rafaletiger qu’ils y stationnent également parfois. C’est d’ailleurs assez rigolo de les croiser sur le taxiway quand l’A319 d’Air France se pose au Palyvestre.

        1. ARNAUD, c’était pour rassurer les novices que les Tunch and Go ne se font évidemment pas sur un PAN à l’arrêt, qui plus est à quai…!
          Je confirme aussi qu’ils passent régulièrement chez moi à la BAN LANN BIHOUE pour les préqualif des jeunes pilotes et moins jeunes, notamment avant un nouvel embarquement de flottilles, ce qui ne serait tarder vu la sortie prochaine du PAN et les tensions internationales actuelles – d’ailleurs, je crois que ce matin, c »était le cas……..vu le circuit des 2 RAFALE aperçus dans nos cieux – à confirmer
          Amicalement

        2. Pour un fan du RAFALE M, faire un TUNCH and GO….c’est évidemment risquer l’amerrissage ….. !!!!

  2. A plus de 40 balais je n’avais jamais vu cette video. Merci de ce petit moment culture pub.
    Peut etre qu’il aurait fournir cette video au bresil pour qu’ils conservent le sao Paulo vu quil etait le jumeau du clemenceau.

    Donc ils ont une 20aine de ces blocs sur le pont et les recuperent une fois tous a l’eau?

    1. Idem pour moi, j’ai 75 ans et je ne me rappelais pas cette pub superbement réalisée surtout sa sortie de la mer.

  3. Excellent.
    Quand je veux faire délivmrer les jeunes, je lance cette pub.
    Notons qu’elle fut écrite par Jacques Séguéla, amis du président Mitterrand. Ce dernier n’était pas un va-t-en-guerre mais trouvant le projet hautement déconstruit pour la réputation de la « royale », il appuya le projet de tout son poids, en arguant que cela allait promouvoir l’image de la Marine.
    Reste ce spot hilarant, qui garde toute sa classe malgré le temps.

    1. Plus encore que celle de Séguéla c’est surtout une pub qui marque la grande époque de l’agence Euro RSCG dont il était un des fondateurs.

      1. Euro RSCG ? Je les ai connu à Levallois-Perret à l’époque où je bossais au siège de Hachette. Après ils ont déménagé près de la mairie du 10e arrondissement. Merci du coup de vieux !

        1. Ah oui Euro RSCG à Levallois je confirme, ça ne rajeunit pas. Et pour clore le HS dessus c’est la société BETC qui était installée dans le 10e arrondissement, près de la mairie. Qui ensuite a été rachetée par Euro RSCG.

  4. Pub Visa catapultée, anecdote:
    Lors du 1er tir, le train avant de la voiture est parti et la carrosserie est restée!
    Ils ont ensuite diminuer la puissance de la catapulte!

  5. Ha la visa catapulté depuis le Foch ou le Clem et qui refaisait surface sur le pont d’un sous-marin nucléaire oui les pubs à cette époque avait de la gueule

    1. juste pour chipoter, le sous-marin de la pub est la praya, de classe agosta, donc classique et non nucléaire, mais ça change rien au fond du propos.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...