Objectif 2032 pour le Lockheed-Martin F-35 Lightning II en Roumanie.

Ses actuels General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon ne seront pas éternels. La Fortele Aeriene Romane a donc décidé d’anticiper leur vieillissement en se positionnant sur l’acquisition d’un lot de chasseurs de 5e générations. Il y a quelques semaines Bucarest annonçait vouloir posséder ses propres Lockheed-Martin F-35A Lightning II d’ici la fin de la décennie ; elle devra juste patienter un tout petit peu plus ! Le contrat pour trente-deux avions furtifs est légèrement inférieur à six milliards d’euros.

Les États-Unis savent récompenser leurs alliés, et à ce petit jeu là la Roumanie commence à sérieusement faire figure de bon élève de la classe. Les missions de la Fortele Aerien Romane pour le compte de l’OTAN cochent toutes les cases, au même titre que des forces aériennes plus traditionnelles comme l’Aeronautica Militare ou l’Armée de l’Air et de l’Espace. Et ce malgré l’âge désormais avancé de ses F-16 rachetés systématiquement de seconde main, comme l’an dernier avec la Norvège. Pourtant ce sont désormais bien trente-deux avions neufs que l’aviation roumaine compte acquérir.

Le contrat, d’un montant de 5.9 milliards d’euros, prévoit la livraison partir de 2032 de chasseurs de 5e génération Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Armement, équipements, et motorisation de rechange sont évidemment intégrés dans les négociations. Dans le même temps Bucarest et Washington DC dessinent ensemble les contours d’une option d’achat pour seize avions supplémentaires qui pourrait se concrétiser avant même la livraison du premier exemplaire de série. L’idée de la Fortele Aeriene Romane est de passer au cours de la décennie prochaine au tout F-35. Pour autant il existe encore dans la procédure d’achat deux petits obstacles : le parlement roumain qui doit avaliser la commande et l’administration Biden qui elle aussi est obligée de donner son feu vert. Dans les deux cas cela ne ressemblent plus qu’à une formalité.

Pourtant outre-Atlantique certains élus, majoritairement issus du parti républicain, s’inquiètent de voir le fleuron de Lockheed-Martin être acquis par des pays souvent géographiquement très proches de la Russie. Pour ces représentants et sénateurs le F-35A ne doit surtout pas devenir une source d’inquiétude dans les relations bilatérales entre Moscou et Washington DC. Or c’est justement pour ses prémunir d’actions violentes graves, comme celle que l’Ukraine connait depuis février 2022, que les pays d’Europe centrale et orientale choisissent désormais le Lightning II. Car cet avion est garant également la diplomatie des États-Unis, le fameux «parapluie américain». Ces parlementaires républicains n’ont, à priori, aucun moyen de faire capoter le contrat roumain car bon nombre de leurs collègues issus de la même formation politique sont sur une ligne proche de celle des démocrates sur cette question.

Mais alors pourquoi attendre 2032 ? D’abord parce que le contrat ne sera réellement signé que l’année prochaine. Ensuite l’avionneur doit lui aussi respecter ses cadences de production, le F-35 Lightning II étant victime de son succès planétaire. Il ne peut donc pas envisager de livrer la Fortele Aeriene Romane avant 2030. Et que de ce fait il faudra attendre deux ans pour que les pilotes roumains soient opérationnels, au standard IOC sur cet avion furtif. Le gap entre F-16MLU et F-35A risque d’être assez important pour eux.

Quel que soit l’idée que l’on se fasse de cet avion le Lockheed-Martin F-35 Lightning II redessine petit à petit le paysage aéronautique international. Il se hisse ainsi en digne héritier des General Dynamics F-16 Fighting Falcon et des Northrop F-5A/B Freedom Fighter et F-5E/F Tiger II. La succession sera âpre.

Photo © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Je me demande si avec une économie de guerre comme en 1940, 1945 , les usa ne pourraient pas produire plus de F35?

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...