La Russie s’est vue détruire un de ses « précieux » Sukhoi Su-57 Felon.

L’information a été révélée ce dimanche 9 juin 2024. Après vérifications il est désormais avéré que ce samedi 8 juin 2024 les forces aériennes ukrainiennes ont réalisé un raid aérien au-dessus de la base aérienne russe d’Akhtoubinsk dans l’oblast d’Astrakhan. Les cibles de leurs drones étaient des chasseurs de 5e génération Sukhoi Su-57 Felon désormais ponctuellement employés dans cette guerre. Il s’agit du premier avion furtif perdu en opération dans le monde depuis le 27 mars 1999 et la destruction d’un Lockheed F-117A Nighthawk américain au-dessus de l’ex-Yougoslavie.

C’est donc un énorme coup dur pour Moscou. D’abord parce que les forces aériennes russes perdent un de leurs très rares chasseurs multi-rôles furtifs. Aux dernières nouvelles elles ne possédaient que vingt-deux de ces avions de dernière génération, en plus de la petite dizaine d’exemplaires de présérie donc par définition non opérationnels. Elle n’en possède plus que vingt-et-un. C’est également un coup dur parce que la base aérienne d’Akhtoubinsk ne voisine pas directement avec l’espace aérien ukrainien. Elle en est distante de 589 kilomètres. Une distance que le ou les drones envoyés par Kyïv ont pu parcourir en toute quiétude avant d’aller frapper le nid d’un des joyaux militaire de l’ennemi, si ce n’est son fleuron absolu !

Image « avant après » fournie par le ministère ukrainien de la défense de la zone du raid aérien. On voit parfaitement l’avion détruit au sol. Ils auraient peut-être dû y mettre des pneus

Sur la nature du drone employé quelques zones d’ombre existent encore mais on parle de plus en plus du Baykar Bayraktar TB.2 de facture turque largement employé par l’Ukraine depuis le début de l’agression russe. Gageons que la réponse de Moscou dans les prochains jours sera abominable pour les populations civiles ukrainiennes, en représailles contre ce raid aérien qui lui aura finalement coûté si cher. Rappelons que ce n’est pas là le premier aéronef de haute valeur que l’envahisseur russe perd dans ce conflit. Ça devient même pour lui une triste habitude.

Ce raid aérien mené contre la base aérienne russe d’Akhtoubinsk aura au moins eu le mérite de démontrer que même sur ses avions les plus précieux la Russie est incapable en ce printemps 2024 de garantir la sécurité de son propre espace aérien.

Affaire à suivre.

Photo © ministère russe de la défense.
Illustration © ministère ukrainien de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

20 Responses

  1. D’après les chiffres officiels turcs, le Baykar Bayraktar TB.2 n’aurait pas l’endurance suffisante pour une frappe aussi loin.
    Attendons des informations venant d’officiels militaires occidentaux, les déclarations ukrainiennes et russes ont un point commun, elles ne sont pas fiables.

    1. Bonjour, exact dans le cas d’un TB 2 mais en l’occurrence le GUR évoque l’utilisation d’un drone purement Ukrainien. Des images satellites auraient été diffusées montrant les résultats de l’attaque (j’utilise volontairement le conditionnel !). En tout cas si cela se révèle exact, j’en connais qui vont prendre une sacrée remontée de bretelles à Moscou !

  2. Ce qui est intéressant dans ce raid c’est qu’Akhtoubinsk est un centre d’essai. Peut-être que la défense anti-aérienne était moins dense que pour protéger une base aérienne. En tout cas, joli ciblage ukrainien. D’autant plus que les pertes pourraient s’avérer plus importantes que le simple avion. Akhtoubinsk sert à 2 choses : la vérification de la conformité des avions livrés par le constructeur avant d’être admis au service opérationnel et les essais en vol de nouvelles versions de l’aéronef. Dans les deux cas, c’est du personnel de haut niveau qui est en charge des opérations. D’après les ukrainiens, des bâtiments auraient aussi été touchés. On ne connaît pas l’éventuel bilan humain mais ces gens ont plus de valeur que l’avion. Dernier point, les cerceaux anti-drones n’ont pas fonctionné. Ils sont supposés éviter une explosion directe sur l’appareil.

  3. Contrairement à voltaire, je ne mettrais pas sur un même pied d’égalité les informations militaires russes et ukrainiennes…
    Quoiqu’il en soit, c’est toujours un grand plaisir d’accueillir ce genre d’infos sur la destruction d’appareils poutiniens !

  4. Un de moins c’est pas terrible mais ça a du faire faire des cauchemars à Putler. Et puis ça fait toujours plus de Su-57 détruits en temps de guerre que de F-22 et F-35 détruits en opérations. Les avions de Lockheed Martin ont un meilleur rendement !

  5. Bonjour à tous, ravi d’apprendre que Poutler perd un de ces fleurons… Quelle réactivité pour diffuser l’info toute chaude. oon aurait aimé autant de réactivité pour le crash d’un F35 sur la base d’Albuquerque il y a une dizaine de jours, ainsi que l’atterrissage forcé de 2 F35 Japonais il y a quelques jours. C’est toute l’information aéronautique que ce site doit diffusé ou rien. Dommage car on y trouve de bonnes infos par ailleurs. Cordialement

    1. Ça m’aurait étonné que Yann490 ne trouve pas une raison de râler. Vous savez que notre rédaction est bénévole. On a tous une vie professionnelle et sociale à côté d’Avions Légendaires. On ne peut donc pas tout couvrir et on fait des choix.

    2. Si tu aime le morbide et les accidents aérien Yann tu devrais aller sur ce site : https://aviation-safety.net/
      Il recense tous les accidents et vont même te donner le nombre de morts à chaque fois, comme ça tu pourrais te faire plaisir. Je comprends Arnaud sur ce coup là car rédiger des articles sur les crashs ce ne doit pas être le truc le plus intéressant à faire.

  6. Bonjour,
    Si vous me le permettez, je vous fais part de mon rêve : j’ai rêvé qu’un F-16 ukrainien (quand ils seront opérationnels) réussisse à abattre un Su-57 en vol avec un missile AIM-120 AMRAAM ! Ce n’est qu’un rêve, mais ça, ça ferait mal à ce dictateur de Poutine.

    1. Oui les sources en question sont les « médias » à la solde du Kremlin. Vous nous permettrez Rolot ne pas les prendre particulièrement au sérieux.

    2. D’autres sources disent qu’un conscrit russe a enfreint les règles élémentaires de sécurité en fumant trop près du précieux avion pendant un ravitaillement.

  7. Franchement, les images sont tellement peu nettes que l’on arrivent pas à distinguer un Su57 en état d’un Su57 détruit.

  8. Les Russes ne semblent vraiment pas apprendre de leurs erreurs. Les Ukrainiens ont quand même démontré leur capacité à utiliser des drones à long rayon d’action pour frapper des cibles avec une bonne (voire très bonne) précision et pourtant les avions de l’agresseur Poutine continuent à être stockés dehors avec une protection plus symbolique qu’autre chose. Certes les abris durcis ne sont sans doute pas la panacée mais là franchement on nage dans l’amateurisme.

    1. Poutine a largement sous-estimé les Ukrainiens et s’est enlisé dans un bourbier dont il ne sait plus comment s’extraire sans complètement perdre la face. Ce féru d’histoire (révisée) aurait pourtant dû se rappeler de la défaite humiliante des Soviétiques en Afghanistan qui a contribuée à la chute de l’URSS. On ne peut conquérir un peuple déterminé à résister !
      Pour ce qui est du SU-57 Felon, il est loin d’être furtif lorsque stationné au sol ! Même en vol, je doute fortement de sa prétendue furtivité.

  9. Ça sent la grosse arnaque. La Russie possède les meilleurs chasseurs au monde et ils se les feraient descendre par de simples drones? Pur propagande ukronazie.

    1. Par ailleurs, personne de sensé ne prétend que les SU 57 sont les « meilleurs chasseurs au monde » , et selon quels critères d’ailleurs ?
      Ce sont des « lookalike », des imitations de 5G avec du moteur de 4G dedans, visiblement beaucoup de métal exposé, aucune feature révolutionnaire, et pas la techno de pointe nécessaire pour s’aligner avec du F35/F22 ou même probablement face à du Rafale/ Saab grippen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...