FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Airspeed AS.65 Consul
Constructeur : Airspeed Ltd.
Désignation : AS.65
Nom / Surnom : Consul
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1946
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport léger, liaisons, évacuation sanitaire

HISTOIRE

Airspeed AS.65 Consul :
Comment éviter la ferraille à des avions en surplus de guerre ?”

En août 1945 quand la Seconde Guerre mondiale se termina de nombreux aéronefs militaires se retrouvèrent sans emploi, faute de besoin. Et toutes les forces aériennes des Alliées furent concernées, y compris bien entendu la Royal Air Force. En son sein un petit bimoteur servait depuis le début du conflit à l’entraînement multi-moteur : l’Airspeed AS.10 Oxford construit à plus de 8000 exemplaires. Une idée germa alors dans la tête de ses concepteurs, autant que des militaires britanniques : en tirer un avion de transport léger et d’évacuation sanitaire. C’est ainsi que dans l’immédiat après-guerre apparut l’AS.65 Consul.

Dans les faits la transformation de l’Oxford en avion de transport ne posa pas un gros souci aux ingénieurs d’Airspeed, pas plus qu’aux personnels d’essais de la RAF. L’avion avait déjà durant le conflit été utilisé par plusieurs aviations militaires comme les Forces Aériennes Françaises Libres ou encore la Royal Australian Air Force dans un tel rôle. Sauf que le confort était alors minimaliste.
Pour son nouvel avion désigné AS.65 Consul le constructeur Airspeed visait les marchés civils naissant de l’affaire et du taxi aérien ainsi que le marché militaire du transport de hautes personnalités. L’industriel tablait notamment sur une commande de la Royal Air Force.

Si extérieurement l’Airspeed AS.65 Consul était radicalement un AS.10 Oxford de transport quelques menues différences existaient. En premier lieu les moteurs américains à neuf cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior d’une puissance de 450 chevaux des Oxford Mk-V furent déposés et remplacés par des Armstrong-Siddeley Cheetah Mk-10 à sept cylindres en étoile d’une puissance nominale de 395 chevaux entraînant chacun une hélice en métal. L’arrêt de la loi de prêt bail faisait que les moteurs américains devenaient plus onéreux que cet économique modèle de facture britannique.
L’aménagement intérieur de chaque avion permettait désormais d’accueillir six passagers en confort standard ou quatre en version d’affaire avec des fauteuils plus grands.
C’est dans la première configuration que l’avion vola pour la première fois sous livrée militaire britannique en décembre 1945.

Malheureusement pour l’Airspeed l’AS.65 Consul essuya un premier refus en février 1946. La Royal Air Force rejeta la possibilité d’acquérir cette machine, préférant conserver ses Beechcraft Expeditor Mk-I datant du conflit.
En mars de la même année l’avion reçut sa certification de type par les autorités civiles britanniques. Plusieurs exemplaires furent alors commandés par des compagnies britanniques, mais également françaises et italiennes. Le Consul jouissait en fait de la réputation de solidité de l’Oxford.

Afin de s’assurer un stock d’avions confortable Airspeed racheta à bon prix, environ cent livres sterling par exemplaire, une soixantaine d’Oxford Mk-IV et Mk-V appartenant à la RAF.
Alors que l’avion connaissait un joli succès d’estime sur le marché civil, ses ventes ne décollaient pas sur le marché militaire. Il faut dire que celui-ci était saturé d’aéronefs en surplus.

Le premier client militaire de l’Airspeed AS.65 Consul fut la Turquie qui acheta à l’été 1946 deux exemplaires pour des missions de transport d’état-major. L’un était configuré en six place et le second en quatre places. Ces avions demeurèrent en service jusqu’en 1961.
Par la suite des exemplaires furent vendus à l’Argentine, à la Birmanie, ou encore à la Nouvelle-Zélande. Pour autant les principaux utilisateurs militaires furent sans aucun doute la Belgique et Israël, employant chacun leurs avions lors de missions opérationnelles.

À l’automne 1948 la force publique du Congo belge acheta six Consul qu’elle employa pour des missions de police coloniale. Deux d’entre eux avaient été aménagés en Belgique par la SABCA pour des missions d’évacuation sanitaire, pouvant ainsi accueillir deux blessés et deux soignants. Les quatre autres demeurèrent des avions de transport léger.
Robustes, légers, et bien pensés les AS.65 Consul furent des avions appréciés des unités coloniales belges qui les utilisèrent jusqu’en 1954. Ils portaient les matricules militaires C31, C32, C33, C34, C35, et C36. Les avions sanitaires étant les C33 et C35. Ils y furent tous les six remplacés par quatre Douglas C-47B Skytrain plus imposants.

L’autre grand utilisateur fut Heyl Ha’Avir qui acheta en avril 1949 un lot de dix-huit avions auprès d’Airspeed. Onze étaient des Consul et les sept autres des Oxford Mk-V. Si dans leurs premières années de service ces avions furent surtout utilisés pour des liaisons rapides et du transport postal à l’automne 1956 tout changea pour les Consul. Cinq furent transformés en avions d’évacuation sanitaire et engagés dans les opérations aériennes de la crise du Canal de Suez aux côtés des avions britanniques et français.
Israël retira du service ses AS.65 Consul fin 1959, au profit d’hélicoptères Sikorsky S-58B.
Dans la nomenclature israélienne ce bimoteur de transport léger fut appelé Shadmit, du nom hébreu d’un petit oiseau du Proche-Orient proche du glaréole.

Au total ce sont 162 Airspeed AS.65 Consul qui furent produits entre 1946 et 1950. Tous étaient donc d’anciens Oxford. Le plus gros utilisateur français fut la compagnie Airnautic qui entre 1958 et 1962 utilisa cinq avions au profit d’Air Inter, vous des vols régionaux.
Aujourd’hui un exemplaire militaire est préservé au musée aéronautique de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Airspeed AS.65 Consul, au standard Shadmit.
Envergure : 16.26 m
Longueur : 10.77 m
Hauteur : 3.09 m
Motorisation : 2 moteurs en étoile Armstrong-Siddeley Cheetah Mk-10
Puissance totale : 2 x 395 ch.
Armement :
Charge utile : Six passagers ou deux blessés et deux soignants.
Poids en charge : 3742 kg
Vitesse max. : 305 km/h à 2250 m
Plafond pratique : 5750 m
Distance max. : 1450 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Airspeed AS.65 Consul

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Airspeed AS.65 Consul

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données