FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Embraer EMB 500 Phenom 100
Constructeur : Empresa Brasileira de Aeronautica
Désignation : EMB 500
Nom / Surnom : Phenom 100
Code allié / OTAN :
Variante : Phenom T.1, U-100.
Mise en service :
Pays d'origine : Brésil
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions :

HISTOIRE

Embraer EMB 500 Phenom 100 :
Un des rares VLJ réellement réussi”

Avionneur majeur depuis maintenant cinquante ans le constructeur brésilien Embraer est connu autant pour ses réalisations civiles que militaires. Que ce soit avec ses avions d’entraînement intermédiaire et avancé comme l’EMB 314 Super Tucano ou avec ses jets courts-courriers tel l’ERJ170 il a su conquérir des marchés bien au-delà de l’Amérique du sud. Cela n’a donc rien d’étonnant que dès lors qu’il a voulu se lancer sur celui des avions d’affaire il a réussi son pari. S’il ne concurrence pas réellement encore les poids lourds que sont Cessna, Dassault Aviation, ou encore Gulfstream Aerospace il réussit notamment a être présent sur plusieurs segments. Et l’une de ces plus belles réussites dans ce domaine est un petit biréacteur assez polyvalent : l’EMB 500 Phenom 100.

Quand au Salon du Bourget 2005 le monde découvre véritablement le Cessna Citation Mustang c’est pour beaucoup de spécialistes une véritable claque. Bien sûr beaucoup savaient que l’avionneur américain, comme d’autres d’ailleurs, travaillait sur le concept d’un avion d’affaire de petite taille prévu pour emporter entre quatre et six passagers. Sauf qu’en face d’eux ils avaient là un avion abouti, pouvant potentiellement mettre en danger y compris l’omniprésent Beechcraft Super King Air 350. Pour la première fois depuis très longtemps le réacteur pouvait concurrencer le turbopropulseur en matière de prix et de consommation. Une petite révolution était en marche, celle des VLJ ou Very Light Jet.

Et c’est au sud du continent américain, au Brésil chez Embraer plus particulièrement, que se préparait la contre-offensive à Cessna. Souhaitant s’engouffrer dans la brèche de ce marché émergent le constructeur décida de se lancer dans la conception de son propre avion alors connu comme EMB 500.
Pourtant c’était loin d’être gagné pour ce constructeur. Son expérience dans le domaine à la mi-2005 se résumait à la livraison d’une quarantaine de Legacy 600, un jet haut de gamme dérivé de l’avion de ligne régional ERJ135. Il n’avait donc aucune réelle expérience dans le développement de zéro d’un avion d’affaire. Et pourtant le programme fut officialisé quelques semaines plus tard lors d’une convention aux États-Unis.

Les ingénieurs brésiliens durent dans un premier temps trouver le réacteur adéquat. Et assez logiquement il se tournèrent vers une sous-version du Pratt & Whitney Canada PW600. C’était déjà ainsi qu’étaient motorisés les Citation Mustang et le tout nouveau Eclipse 500 développé aux États-Unis. Pour le reste ils s’inspirèrent clairement de ce que leurs collègues américains avaient créé et purent ainsi présenter un avion totalement nouveau.
L’Embraer EMB 500 était désormais baptisé Phenom 100.

Extérieurement cet avion se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever. Sa propulsion était assurée par deux réacteurs Pratt & Whitney Canada PW600 de 785kg de poussée unitaire placés à l’arrière du fuselage, comme sur la majorité des jets d’affaire. De construction mixte en alliages métallique et matières composites il dispose d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et d’un empennage en T. Le poste de pilotage biplace côte à côte est dernier cri avec écrans LCD et avionique Garmin G1000 tandis que la cabine permet l’accueil de six passagers et d’un membre d’équipage. L’EMB 500 Phenom 100 a également été pensé ab-initio pour l’évacuation sanitaire, pouvant dans ce cas accueillir un patient lourdement médicalisé et deux soignants.
Le prototype a réalisé son premier vol le 26 juillet 2007 tandis que les certifications de type ont été délivrées entre décembre 2008 au Brésil et mars 2009 dans l’Union Européenne.

Dès 2009 l’Embraer EMB 500 Phenom 100 réussit à faire jeu égal avec le Cessna Citation Mustang sur la majorité des compétitions où les deux avions s’opposent. Détail qui en dit long sur ce marché l’avion brésilien était alors le seul doté d’un véritable WC, permettant ainsi d’envisager des vols de plus de deux heures.

Pourtant un segment de marché semble alors encore inaccessible : les forces aériennes et aéronavales. Elles boudent alors les VLJ, leur préférant les avions à turbopropulseurs. Et cette fois c’est l’EMB 500 Phenom 100 qui va ouvrir la marque avec la commande en 2012 de quatre exemplaire par le Pakistan qui veut en faire son avion de transport standard pour ses états-majors. Aménagés pour sept passagers ils entrent en service la même année, officiellement comme avions de liaisons. Ils sont considérés comme les premiers vrais VLJ militaires.

Mais c’est d’Europe que va venir la consécration pour Embraer. En effet en février 2016 le ministère britannique de la défense annonce la signature d’un contrat de fourniture pour cinq Phenom 100 destinés à la Royal Air Force. Désignés Phenom T.1 dans la nomenclature britannique ils sont destinés à l’entraînement avancé sur avion multi-moteurs. Ils débutent leur carrière opérationnel au sein du N°45 Squadron de la RAF début 2018 en remplacement des Beechcraft Avenger T.1 utilisés jusque là. Depuis le retrait du service des légendaires Hawker-Siddeley Dominie T.1 l’aviation britannique n’avait plus eu de jets d’affaire dévolus aux missions d’entraînement avancé. Les prévisions officielles prévoient leur service jusqu’en 2033 minimum.

L’année suivante en 2019 enfin le Brésil consent à s’intéresser militairement à l’avion. Deux exemplaires sont acquis pour des missions de liaisons d’état-major sous la désignation Embraer U-100. Dans le même temps l’avion est testé comme plateforme de calibration radar en vue du remplacement des BAe IU-93 mais finalement c’est l’EMB 550 Legacy 500 qui est sélectionné. Pour autant en octobre 2019 l’état-major brésilien s’est dit intéressé par la version d’évacuation sanitaire de l’EMB 500 Phenom 100 sans pour autant en dire plus sur une éventuelle commande future.

Avion globalement très réussi l’Embraer EMB 500 Phenom 100 est aujourd’hui un des rares VLJ qui se vende bien. Surtout c’est le premier à avoir attiré des clients militaires. Avec l’expérience du contrat britannique l’avionneur brésilien propose désormais ouvertement son biréacteur comme avion d’entraînement avancé.
Cet avion a donné naissance à une version agrandie désignée EMB 505 Phenom 300.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : 2012
Envergure : 12.30 m
Longueur : 12.82 m
Hauteur : 4.34 m
Motorisation : 2 réacteurs Pratt & Whitney Canada PW617F1
Puissance totale : 2 x 785 kgp. sans post-combustion
Armement :
Charge utile : Entre quatre et six passagers.
Poids en charge : 4800 kg
Vitesse max. : 775 km/h en croisière maximale.
Plafond pratique : 12500 m
Distance max. : 2150 Km à masse maximale.
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Embraer EMB 500 Phenom 100

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Embraer EMB 500 Phenom 100

VIDÉO

Mise en route et décollage d'un EMB 500 civil émirati.