Preuve en est, s’il fallait encore le démontrer, qu’en matière d’acquisition d’aéronefs les militaires espagnols ne font appels aux avionneurs américains que lorsqu’il n’existe aucune alternative européenne. Ce vendredi 30 décembre 2022 l’Ejercito del Aire y del Espacio a confirmé qu’une commande allait être passée à Airbus DS pour quatre exemplaires de son avion de patrouille maritime C295 MPA Persuader. Le contrat doit être signé au premier trimestre de cette année avec la livraison des deux premiers exemplaires à la fin 2023. Le montant de la commande n’a cependant pas été dévoilé.

En fait c’est en catimini que l’Ejercito del Aire y del Espacio s’est défaussé de ses trois derniers Lockheed P-3AM Orion. Ils ont été retiré du service peu avant Noël dernier. Durant quelques mois donc elle devra se débrouiller avec un véritable trou dans la raquette, le temps que les deux premiers Airbus DS C295 MPA Persuader ne lui soient livrés. Sa dizaine de Casa C-212 MPA Aviocar et CN-235MP assurera l’intérim, à l’exclusion de la mission dite de lutte anti-sous-marine pour laquelle ils ne possède aucun armement.
Les trois increvables petits C-212 MPA peuvent cependant assurer le repérage de submersibles jugés hostiles, à condition qu’ils ne naviguent pas en grande profondeur, avant d’aiguiller les hélicoptères de l’Armada Española sur place. Ça s’appelle un pis-aller.

Habituellement pour remplacer le Lockheed P-3 Orion les pays alliés des États-Unis s’orientent directement vers Boeing et son remarquable P-8 Poseidon dérivé du célèbre avion de ligne 737. L’Allemagne, la Corée du Sud, et la Norvège en sont l’exemple type. L’Espagne a donc choisi une autre voie, celle de l’Europe. Et d’une certaine manière de sa propre industrie puisque les avions Airbus DS dérivés de machines estampillées Casa sont toujours produites localement. Dans le même temps l’Ejercito del Aire y del Espacio confirme son attachement au C-295 dont elle possède treize exemplaires de transport tactique.

L’Espagne ne ferme pas la porte à une future seconde commande de C295 MPA Persuader pour les années à venir. Concernant les trois P-3AM Orion retirés du service il semble désormais acquis que l’un d’eux va rapidement rejoindre les collections du fameux Museo de Aeronáutica y Astronáutica Cuatro Vientos de Madrid.
Affaire à suivre.

Photo © Ejercito del Aire y del Espacio.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Bonne année Arnaud, mais également à l’équipe du site, Marcel et Gaëtan. Régalez-nous encore de vos articles et hâte de voir la nouvelle mouture du site (l’actuelle est toujours au top en terme de navigation et d’ergonomie 😉 )

    Y aurait-il une opportunité pour Paris de se rapprocher de Madrid pour rebondir sur le programme MAWS, l’Allemagne ayant grandement botté en touche avec des P-8, sachant que l’Espagne est aussi partenaire dans le programme SCAF ?

  2. Bonne année Arnaud à vous et à votre équipe.

    Merci pour tous vos bons articles que je lis avec beaucoup d’intérêt.

    Ces P 3 Orion, avaient quel âge ? Sans doute pas tous jeunes.
    Mais au moins les Espagnols jouent la carte de l’Europe. C’est bien, même si le P 8 Poseidon est certainement un avion remarquable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom