Finalement l’US Department of Defense va peut-être bien réussir à revendre tout ses anciens PZL M28 Skytruck d’origine polonaise. Ce vendredi 1er mars 2019 l’armée népalaise a pris livraison de deux avions en version C-145 Skytruck commandés l’an dernier afin de renforcer sa flotte d’avions de transport léger. Initialement configurés pour le soutien aux opérations spéciales ces bimoteurs ont été modifiés afin de réaliser des missions tactiques plus habituelles. Pour mémoire jusqu’en 2017 l’armée népalaise utilisait un M28 Skytruck, mais celui-ci s’est écrasé à l’atterrissage.

Ne disposant pas de force aérienne le Népal fait reposer toutes ses missions de transport aérien sur la flotte d’avions légers et d’hélicoptères de son armée. Celle-ci, d’ailleurs composé à 75% de réservistes, s’appuie sur des machines aussi bien de conception occidentale que russe. Mais avec toujours comme point commun une très grande rusticité qui leur permet de voler dans les difficiles conditions atmosphériques et climatiques népalaises.

Et ces deux premiers C-145 Skytruck, sur un total attendu de quatre, devront non seulement permettre de remplacer le vieux Britten-Norman BN-2A Islander de facture britannique datant de la fin des années 1970 mais aussi renforcer la capacité tactique. Car actuellement les avions de transport militaire népalais sont principalement utilisé, au grand dam de l’armée, pour des missions de service publique. Désormais les généraux népalais espèrent pouvoir engager leurs avions dans des vols au profit des troupes aéroportées du pays.
Elles doivent actuellement avoir recours à un Short SC.7 Skyvan privé, et loué auprès d’une petite compagnie aérienne locale.

Pour le Pentagone c’est bien la preuve qu’il arrive à revendre, toujours moyennant des modifications réalisées aux États-Unis, ses seize avions achetés pour le soutien aux opérations spéciales. Après l’Équateur et l’Estonie c’est donc le Népal qui prend livraison de C-145 Skytruck. Ces avions sont estimés avoir encore un potentiel de plusieurs milliers d’heures de vol, un argument de choc pour ces reventes. Il est à signaler que généralement ces avions conservent la livrée à dominante bleue et blanche des avions de l’US Air Force.
Rappelons que depuis 2007 l’avionneur PZL est passé sous contrôle de l’hélicoptériste Sikorsky, lui-même branche du géant Lockheed-Martin depuis 2015.

Photo © US Department of Defense.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Les gens pensent souvent que les américains n’utilisent que du materiel produit au USA, ce genre d’article rappel que ce n’est pas tout le temps le cas!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom