Le ciel se dégage, les nuages s’éloignent pour le nouvel avion de ravitaillement en vol de l’US Air Force. Après avoir connu plusieurs défaillances dans ses livraisons et des retards notables dans son entrée en service le Boeing KC-46 Pegasus reprend littéralement des couleurs. En quelques jours il a finalisé ses qualifications auprès des avions de combat et le sixième exemplaire de série vient d’être livré en unité. Pour autant le chemin va encore être particulièrement long pour lui.

Alors certes depuis quelques années ce Boeing KC-46 Pegasus a fait couler pas mal d’encre, et souvent de manière assez négative. Il faut dire que les ingénieurs et techniciens de l’avionneur l’avaient bien cherché. Mais cette fois ci il semble que l’avion soit sur la bonne voie, c’est pas trop tôt remarquez. Le 22d Air Refueling Wing stationné à McConnell AFB vient de recevoir le sixième avion de série, permettant ainsi de se défausser un peu plus de ses vieux Boeing KC-135R Stratotanker usés jusqu’à la corde. Pour autant le vieux serviteur de l’aviation américaine vole encore quotidiennement.

Passant devant l’empennage d’un quadriréacteur KC-135R, son successeur le biréacteur KC-46A.

D’ailleurs il a été souligné aux États-Unis que les prochains KC-46A Pegasus livrés le seraient cette fois-ci au 931st Air Refueling Wing. Sis sur la même base cette unité a la particularité d’appartenir à l’Air Force Reserve Command et non à l’Air Mobility Command comme le 22d Air Refueling Wing. Ses mécanos et pilotes seront donc les premiers réservistes américains à opérer sur le nouveau biréacteur.
Pour autant l’US Department of Defense a décidé de ne pas relâcher la pression sur les équipes de Boeing. Chaque avion est minutieusement inspecté à la livraison par les personnels de McConnell AFB. Bien évidemment ils recherchent d’éventuels outils ou pièces détachées «oubliés» sur la chaîne d’assemblage. Une affaire qui risque bien de poursuivre l’avion durant encore longtemps.

Quelques jours avant la livraison de ce sixième avion de série ce sont deux autres Boeing KC-46A Pegasus qui avaient fait parler d’eux. Ce samedi 10 mai 2019 les appareils de présérie immatriculés N464KC et N842BA, opérés respectivement par l’US Air Force et par Boeing, ont qualifié l’avion pour le ravitaillement en vol des chasseurs multirôles furtifs Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Restera ensuite à valider l’emploi également sur les F-35B de l’US Marines Corps et les F-35C de l’US Navy. Cela devrait intervenir dans le courant du second semestre 2019.

Le Boeing KC-46A immatriculé N464KC ravitaillant ici un McDonnell-Douglas F-15E Strike Eagle.

Dorénavant donc le Boeing KC-46A Pegasus est à même de ravitailler en vols tous les chasseurs et avions d’attaque de l’US Air Force. Pour autant rien ne dit actuellement que le Pentagone soit prêt à en déployer sur un théâtre d’opérations extérieures.

Photos © US Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom