C’est une page de l’histoire aéronavale allemande qui est en train de se tourner. En ce mois de juin 2020 le Marineflieger vient de commencer à recevoir ses premiers Airbus Helicopters NH-90NFH Sea Lion de recherches et sauvetages en mer. Ils commencent ainsi à remplacer les plus vieux des Westland Sea King Mk-41 en service depuis les années 1970. Une version de combat naval de l’hélicoptère européen est également attendu pour 2025.

Sea Lion et Sea King : le nouveau et l’ancien côte à côte.

Ce NH-90NFH Sea Lion n’a finalement pas grand-chose à voir avec les Caïman embarqués sur les frégates françaises ou italiennes. Et ce bien que la base soit le même hélicoptère.
Il a été pensé et réalisé spécialement pour les besoins allemands par Airbus Helicopters.
Dans sa définition actuelle il doit permettre de réaliser des missions de recherches et de sauvetages en mer, aussi bien depuis des bases à terre que depuis des navires de la Bundesmarine.
Les deux premiers exemplaires de série ont été livré au MFG-5 ce mercredi 10 juin 2020.

Son rôle premier est surtout de remplacer les actuels Westland Sea King Mk-41. Ces hélicoptères de facture britannique ont été acquis en 1969 et sont entrés en service quatre ans plus tard. Ils volent depuis près d’un demi-siècle sous les marquages allemands. Et depuis 1973 les Sea King allemands se sont taillés une belle réputation dans le sauvetage au mer, au point même d’avoir même fait un petit tour par le pont d’envol du porte-avions français Charles de Gaulle voilà une dizaine d’années. Outre-Rhin ces gros hélicos navals sont véritablement mythiques, au point même que leur succession se fera sans doute dans la douleur. D’anciens pilotes et mécanos craignent en effet que le NH-90NFH Sea Lion soit moins polyvalent et robuste que les vieux Sea King Mk-41.

Le Sea King, sans doute un des hélicoptères les plus reconnaissables au premier coup d’œil.

Il est rigolo de se souvenir que le même débat exista en France lors du retrait du SA.321 Super Frelon et l’arrivée programmée du NH-90NFH Caïman. Heureusement chez nous l’Eurocopter EC225 Super Puma joua le tampon entre les deux.

Sea Lion : l’avenir de l’aéronavale allemande.

Si les premiers Sea King Mk-41 doivent être retirés du service cet automne le dernier ne quittera pas le MFG-5 avant au plus tôt fin 2021. Cette unité possèdera alors sa pleine capacité en Sea Lion. Le vénérable hélicoptère britannique accusera alors 48 ans de service sous les couleurs allemandes.

Photos © Marineflieger.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom