Après Airbus et son A380 c’est désormais Boeing qui va mettre fin à la production de son très-gros-porteur. La production du légendaire 747 Jumbo Jet sera stoppée nette d’ici deux ans, à l’issue de la livraison des quinze avions en attente. Cela fait cinquante cette année que le quadriréacteur sert dans l’aviation civile tandis que quelques exemplaires volent également auprès d’une poignée de forces aériennes. Bien qu’annoncée par plusieurs agences de presse cette nouvelle n’a toujours pas été confirmée par Boeing.

Quinze avions sont donc encore en attente de livraison et ils ont un point commun flagrant : ce sont tous des avions-cargos. Il s’agit de 747-8F, la sous-version fret de l’ultime version du Jumbo Jet. Sans avoir été un bide le 747-8 n’aura jamais réussi à avoir l’aura auprès des compagnies aériennes des 747-200 et 747-400. Seule la version courte 747SP se sera mois vendue que ce 747-8.
Ces quinze derniers avions doivent être livrés à deux transporteurs différents : United Parcel Service aux États-Unis à hauteur de douze exemplaire et les trois derniers pour Volga Dnepr Airlines en Russie. Dans cette dernier les Jumbo Jet doivent remplacer les très usés Ilyushin Il-76TD datés de l’ère soviétique.

L’actuel Boeing 747-8 doit également donné naissance d’ici trois ans au futur VC-25B devant remplacés les deux actuels Boeing VC-25A construits autour du 747-200B. Les adaptations aux standards militaires sont actuellement en cours sous l’égide de l’US Air Force et de la Maison Blanche dans un atelier sécurisé au Texas.

Pour Boeing la 747 Jumbo Jet est logique. Le marché n’est plus du tout adapté à ces très gros porteurs, l’expérience de l’A380 européen le démontre. Pour les commerciaux américains il s’agit déjà depuis plusieurs années de préparer les compagnies aériennes à un avion moins imposant mais beaucoup plus flexible et moderne : le 777-9. Ce biréacteur est annoncé pour 425 passagers sur un rayon d’action de 13 500 kilomètres. Il s’agit de la dernière évolution du révolutionnaire Triple 7 apparu sur le marché voici 25 ans et qui l’a totalement redessiné.

Même si Boeing n’a pas encore officiellement annoncé la mort de son avion fétiche les signaux sont au vert pour cette fin de production. La plus part des sous-traitants annoncent eux la fin de production des éléments propres au 747-8, y compris le motoriste General Electric. C’est sans doute donc une question de jours avant que Boeing ne confirme l’information.
Nous aurons sans doute l’occasion de revenir sur le sujet d’ici à 2022.

Photo © Keypublishing.

Publicité

16 COMMENTAIRES

  1. Bon comparer l’immense succès commercial du 747 au crash commercial sans précédent de l’ A380 c’est un peu raccourci,c’est pire que le crash commercial du concorde qui lui avait beaucoup d’excuses

  2. On peut dire que ça signe la fin d’une époque…
    Une fin que la crise sanitaire aura aussi précipitée.
    Sale temps pour les constructeurs et surtout les compagnies aériennes.

      • Pour info vous ne trouverez aucun journalisme sur notre site pour la simple et bonne raison que nous ne sommes pas journalistes, et que nous n’avons pas la prétention de faire croire le contraire. Après si vraiment nous faisons toutes et tous ici trop de fautes d’orthographe et de conjugaison pour vous Ollivier Martin vous êtes parfaitement en droit d’aller voir ailleurs si on y est. En gros de ne plus venir sur notre site car franchement les ayatollahs de l’orthographe comme vous commencent à sérieusement me courir sur le haricot.
        Au plaisir cher monsieur de ne plus avoir à vous lire.

  3. Décision logique, en dehors des deux exemplaires pour la présidence américaine ou quelques versions VIP, ça fait des années que le B747 ne se vendait plus qu’en version fret. L’A380 avait été conçu pour « tuer » le B747, paradoxalement ce dernier survivra quelques mois de plus à l’A380, tout en ayant eu une carrière bien plus longue.

    Avec l’arrêt de l’A340, la fin annoncée de l’A380 et du B747, on s’achemine inéluctablement vers du tout biréacteur dans l’aviation civil …

  4. Ha… la confusion entre les infinitifs et les participes passés (entre autres fautes très fréquentes sur ce site…)
    Exemple:
    « L’actuel Boeing 747-8 doit également donné DONNER naissance d’ici trois ans au futur VC-25B devant remplacés REMPLACER les deux actuels Boeing VC-25A construits autour du 747-200B. Les adaptations aux standards militaires sont actuellement en cours sous l’égide de l’US Air Force et de la Maison Blanche dans un atelier sécurisé au Texas. »
    Merci pour vos infos au quotidiens.

    • Ah les ayatollahs de l’orthographe, toujours aussi prompts à montrer votre supériorité. Si c’est à ça que sert votre commentaire, franchement il ne sert à rien Claude !

    • Tout à fait d’accord avec Claude : cela me choque toujours de voir des articles avec des fautes de français/d’orthographe…bien trop souvent, quand ce ne sont pas des erreurs dans les infos données (  » journaliste » qui ne maîtrise pas son sujet!!!)

      • Désormais tous les commentaires des ayatollahs de l’orthographe seront strictement modérés. Ces gens là n’ayant aucune forme d’ouverture d’esprit, ne sachant que critiquer négativement, je ne vois pas personnellement pourquoi nous leur laisserions une tribune. Ils iront déverser leur intolérance sur d’autres sites.

        • je comprends votre énervement face aux critiques acerbes et gratuites sur l’orthographe, surtout de la part de ceux qui manifestement ne connaissent pas le sujet… C’est aussi un sujet auquel je suis sensible mais je comprends volontiers que ça ne soit pas le fort de tout le monde. Aussi, je me ferais un plaisir de vous aider à corriger l’orthographe de vos articles si vous pensez que je puisse être utile dans ce sens.
          Bien à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom