C’est le seul avionneur européen encore en lice au Canada face à la concurrence américaine. Le constructeur suédois Saab vient d’annoncer son alliance industrielle avec le CRIAQ. Ce consortium québécois doit permettre au JAS 39E/F Gripen de l’emporter face à ses adversaires dans le cadre du remplacement des chasseurs-bombardiers McDonnell-Douglas CF-188 Hornet. Pour mémoire le contrat pourrait permettre à Saab de vendre quatre-vingt-huit avions de combat à l’Aviation Royale Canadienne.

Il est pleinement d’usage dans ce genre de contrat de signer des accords locaux avec des industriels des pays dans lesquels on est en compétition. Or jusque là Saab ne brillait pas dans cet exercice de style. C’est depuis ce mercredi 14 octobre 2020 du passé. En effet l’avionneur suédois a passé un accord officiel avec le CRIAQ, le Consortium de Recherche et d’Innovation en Aérospatiale au Québec. C’est donc le Canada francophone qui pourrait tirer son épingle du jeu en cas de victoire du JAS 39E/F Gripen dans ce contrat militaire.

Né en 2000 le CRIAQ est assez confidentiel en dehors du Canada, et quasi inconnu du grand public de ce côté ci de l’Atlantique nord. Ce consortium pourtant travaille sur différents programmes de recherches aérospatiaux, notamment avec l’université de Sherbrooke ou encore le motoriste Pratt & Whitney Canada. Le CRIAQ œuvre également avec l’Institut de Recherche Technologique Saint-Éxupery rattaché à l’université française de Bordeaux.
Le Consortium de Recherche et d’Innovation en Aérospatiale au Québec est engagé actuellement sur plusieurs programmes différents tels des interfaces homme-machine améliorées, la cybersécurité aéronautique, l’intelligence artificielle rattachée à l’aéronautique, ou encore des systèmes de navigation autonome pour avions sans pilote.

Saab et le CRIAQ font donc le pari de s’allier pour imposer le JAS 39E/F Gripen face aux Boeing F/A-18E/F Super Hornet et Lockheed-Martin F-35A Lightning II comme successeur des actuels McDonnell-Douglas CF-188 Hornet. C’est donc un ambitieux projet entre Suédois et Canadiens francophones qui se dessine actuellement. Le Gripen est tout de même, reconnaissons-le, le super challenger face à ses deux concurrents venant des États-Unis. Le résultat sera connu dans quelques semaines.

Photo © Saab.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. J’aimerai bien qu’il gagne…..J’ai toujours aimé les avions Suédois et je trouve celui ci magnifique. Il n’a pas a rougir face a ses concurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom