L’information est tombée ce mardi 17 novembre 2020 en fin de matinée. C’est l’avionneur brésilien Embraer et son biréacteur C-390 Millennium qui ont été choisi par Budapest. Il s’agissait de sélectionner un nouvel avion-cargo en remplacement des vieux Antonov An-26 hérités de l’ère soviétique. C’est forcément une grosse déception pour les deux constructeurs européens pourtant leaders du marché.

En fait la Magyar Légierő n’alignait plus d’avion de transport tactique depuis l’été 2020. En juin dernier en effet le ministère hongrois de la défense avait unilatéralement décidé de retirer du service ses deux Antonov An-26 Curl. Une décision qui avait soulevé un chahut important dans les allées du parlement de Budapest. Sans résultat puisque la décision fut quasi immédiatement validée par le pouvoir centralisé du pays.

Dès lors la question du remplacement de ces avions était omniprésente dans les médias spécialisés. Airbus DS C-295W ou Leonardo C-27J Spartan II ? Personne ne voyait d’autre réel compétiteur et tous avaient tort, nous aussi. Car finalement c’est donc Embraer, l’avionneur brésilien qui a emporté le contrat avec son biréacteur tactique C-390 Millennium, ex KC-390.
La Hongrie devient donc, après le Portugal, le deuxième pays européen à sélectionner cet aéronef de nouvelle génération.

Le contrat porte donc sur deux avions. Ils devront pouvoir être utilisés pour le transport tactique, le parachutage de troupes aéroportées, l’évacuation sanitaire médicalisée, ou encore le soutien aux populations civiles sinistrées. Un équipement de recherches et sauvetages sera également disponible pour ces avions. On ignore cependant encore s’ils seront adapté aux missions secondaires de ravitaillement en vol, comme cela était demandé par la Hongrie. Le premier avion est attendu pour le second semestre 2023 et le second pour le premier semestre 2024.
Le montant du contrat n’a été révélé ni par Embraer ni par le gouvernement hongrois.

Photo © Força Aérea Brasileira.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Le C-390 c’est quand même un gabarit bien au dessus des C-27J ou C-295. C’est l’hercule C-130J-30 qui est son concurrent direct que ce soit niveau volume de soute, autonomie, masse transportable. Les avion européens sont rikiki à côté. Le C-390 a un côté européen. Pas mal d’éléments sont fournis par les pays européens. Je trouve, à titre personnel, qu’il se placerait très bien entre les C-235 et l’A400m a la place d’un hypothétique A200m.

    • Vous voudriez placer l’Europe sous la coupe d’Embraer et du gouvernement brésilien ? À titre personnel ce ne sera pas mon cas, je préfère le lancement d’un hypothétique Airbus DS A200M.

      • Vous n’avez pas tort mais après tout le Brésil n’est pas un adversaire/ennemi de l’Europe ou de l’OTAN. Ce que j’ai peur pour un hypothétique A200m c’est un coup unitaire exorbitant pour des performances identiques a des appareils existants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom