On l’oublie parfois un peu en France mais l’Armée de l’Air et de l’Espace est toujours engagée dans les opérations contre Daech, et pas uniquement avec ses avions de combat. Ce dimanche 25 octobre 2020 marquait la fin de déploiement pour l’Airbus DS A330 MRTT Phénix de l’Escadron de Ravitaillement en Vol et de Transport Stratégique 1/31 Bretagne. Depuis lors l’avion a quitté sa base qatarie au profit de son nid des Bouches-du-Rhône. Un modèle d’avion européen qui s’inscrit de plus en plus comme un outil de premier plan en France.

Jusque là on connaissait surtout l’Airbus DS A330 MRTT Phénix comme un avion de ravitaillement en vol destiné à soutenir l’action de police du ciel. Pour le grand public c’était aussi (et sans doute surtout) cette formidable machine découverte lors du premier confinement quand il s’agissait de transférer par les airs des patients Covid19 d’une région vers une autre. Bien entendu c’est aussi un moyen de transport de personnels pour l’Armée de l’Air et de l’Espace, un avion qui va permettre de mettre à la retraite ses avions de ligne Airbus A310-300 et A340-200.

Depuis ce mois d’octobre 2020 c’est aussi un avion en passe de devenir quasiment combat proven au sein des forces françaises. Enfin si le combat proven existait pour un avion de soutien. Car désormais l’A330 MRTT Phénix a fait ses preuves en opérations, et sur l’une des plus exigeantes : Chammal. En un peu moins d’un mois l’avion de l’ERVTS 1/31 Bretagne a enchaîné onze sorties aériennes en mission, représentant une centaine d’heure de vol au total. Un total de quarante-sept avions de la coalition internationale ont pu bénéficier de son carburant embarqué. Les Dassault Aviation Rafale F3-R français et les Eurofighter Typhoon FGR.4 britanniques ont à eux-seuls reçu près de 260 tonnes de carburéacteur durant tout le déploiement.

Autant le dire tout de suite l’équipage de l’A330 MRTT Phénix a rendu de fiers services aux aéronefs de la coalition. Même si le ministère des Armées ne communique pas dessus il semble évident que l’avion français ait participé à plusieurs frappes aériennes contre des positions de l’organisation État Islamique en Irak ou en Syrie. Bien sûr l’avion n’a pas tiré de munition mais en délivrant le carburéacteur il a participé lui aussi aux actions de guerre contre les forces terroriste islamistes de Daech. En cela il est totalement dans la lignée du Boeing C-135FR d’origine américaine qu’il remplace, un avion qui avait lui aussi sillonné les cieux de la région.
Durant tout son déploiement au sein de l’opération Chammal l’A330 MRTT Phénix français était stationné à Al Udeid, une des plus importantes bases de la coalition. Elle se situe au Qatar. Aujourd’hui il est revenu sur sa Base Aérienne 125 d’Istres dans le sud de la France.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Un papier indien nous apprend que la livraison de 3 Rafale à l’Inde (2ème livraison) s’effectuera d’une seule traite avec un seul ravitailleur français, un petit voyage d’environ 6000km, devinez de quel ravitailleur il s’agit?
    Belle pub non?

    • J’ai aussi vu passer l’info et la raison est sécuritaire. Les Indiens craignent que l’espace aérien autour de la zone arabo-persique ne soit pas sûre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom