Un membre de l’OTAN qui achèterait des avions russes ce serait une grande première. Ce vendredi 12 mars 2021 les autorités russes ont officialisé ce que beaucoup savaient déjà : Moscou essaye de vendre des chasseurs Su-35 Flanker-E et Su-57 Felon à Ankara. Dans le même temps une proposition d’assistance technique de la part de Sukhoi sur le programme TF-X a été notifiée. La Turquie n’y a pas répondu, elle qui cherche à réintégrer le programme F-35 Lightning II.

On sait que depuis que Donald Trump l’a évincé de celui-ci la Turquie essaye par tous les moyens de revenir dans le programme de l’avion de combat furtif de Lockheed-Martin. Quitte à faire souffler le chaud et le froid avec Moscou et Washington. Pour l’instant avec cette dernière ça ne marche pas franchement Joe Biden campant sur les positions de son prédécesseurs. Alors il reste Vladimir Poutine.
Et lui n’hésite pas à dégainer la carte Sukhoi. Alors que les Turcs rêvent toujours d’un unique chasseur furtif les Russes leur proposent deux avions de combat dont l’un n’a rien du tout d’un chasseur furtif. Le Sukhoi Su-35 Flanker-E est beaucoup de choses très positives, mais furtif sûrement pas. Pour le second on est dans le flou le plus total. Oui le Sukhoi Su-57 Felon est classé comme chasseur furtif mais on ignore la portée justement de la réduction de sa signature radar. La propagande russe le classe comme très supérieur à tout ce qui existe dans le monde, sans pour autant apporter le moindre argument. Et les gogos y croient.

Visiblement les Turcs ne sont pas des gogos car ils n’ont toujours pas succombé au chant des sirènes de Sukhoi. Ils campent sur leurs positions : en attendant leur futur TF-X ils veulent des F-35A Lightning II. Il faut dire que Reccep Erdogan sait pertinemment qu’un achat de Su-35 Flanker-E et/ou de Su-57 Felon le placerait de facto dans la position de voir son pays exclu de l’alliance Atlantique. Et donc de perdre le parapluie américain en cas de conflit majeur avec un de ses voisins, autre que la Grèce.

Car oui dans l’équation de Moscou il y a un double effet (Kiss-Cool ???) à savoir une participation hypothétique de Sukhoi au programme de chasseur furtif indigène TF-X mené par Turkish Aerospace Industries et l’acquisition d’un nouvel allié diplomatique et militaire au détriment de Washington. Le jeu en vaut t-il la chandelle pour la Turquie ? Rien n’est moins sûr.
Et les pilotes turcs dans tout ça ? Personne ne semble se soucier de leur volonté. Après tout leur rôle se limite juste à mettre en œuvre les dits-avions.
Affaire à suivre.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

20 COMMENTAIRES

  1. Pas très objectifs cette article, traité de bobos ceux qui pensent que le su 57 c’est une daube, c’est loin d’être digne d un pseudo rédacteur, sur opex ou air et comos, il ne sont pas s’y critiques et rabaissant, mais bon tout le monde n’est pas aussi talantueux que leurs rédacteur

    • D’abord Lhuillier merci pour le « pseudo rédacteur », on n’en attend pas moins d’un pro-russe de votre acabit. Après je vous inviterais à mieux lire avant de commenter, il n’est nul part fait mention de bobos mais de gogos. Quand on se permet de critiquer il faut le faire avec intelligence, visiblement sur ce coup là vous êtes passé à côté.
      Après si vous préférez la ligne éditoriale d’Air & Cosmos et d’Opex 360 c’est votre droit, pour autant nous ne changerons pas la nôtre. 🙂

      • N’empêche votre usage de gogos est gratuit car personne s’intéressant un minimum à l’aéronautique ne peut croire que la furtivité du SU-57 dépasse celle des avions de génération 5 américains.

        • Bah allez donc faire un tour sur les forums aéronautiques et lisez ce que les gogos pro-russes en disent. Vous risquez d’être surpris. Bien sûr VoltaireFR que des passionnés éclairés comme vous ou d’autres, tels Bravo-Charlie, Cabréra, ou encore James ne seront pas dupes par le Su-57. Mais vous êtes globalement minoritaires.

  2. Pour l’instant le SU 57 n’est pas furtif au vue de ses réacteurs. Mais quand il aura sa nouvelle motorisation il le sera surement. Maintenant les russe savent faire de très bon avions donc pour ma part je ne doute pas des ses capacités futures.
    Donc je pense que l’on doit prendre très au sérieux ce nouvel aéronef.
    On peut être sur d’une chose c’est qu’il en jette !
    Pour ma part ce qui m’inquiète c’est le retard que prend la France dans la conception d’un avion de 6em génération (je ne crois pas du tout a la coop avec l’Europe), Ce que Dassault pressent aussi vu leur dernière déclaration.

    • Perso je comprends parfaitement votre point de vue Eric mais on va éviter les digressions sur le SCAF tant qu’il n’y a rien de tangible sur le sujet. 😉

  3. Je comprend mais j’ai un gros doute sur le SCAF au vu des précédents surtout avec l’Allemagne……A voir….

    Mais perso je préférerai un avion Dassault. Surtout qu’il faut faire vite maintenant et préserver notre industrie aéronautique.

  4. Habituellement je ne poste pas de commentaires mais la je suis obligé….
    Quelqu’un croit savoir quelque chose à propos de la furtivité du F35 ou du Su57 ici? Ou même de la furtivité en général ?
    Au vue de ce que j’écris j’imagine déjà qu’on va me sauter à la gorge vue le ton qui peut paraître condescendant de mes propos et je m’en excuse d’avance.
    Donc quelqu’un sait il ce qu’est la furtivité ?

  5. Il n’y a pas de honte à avouer qu’on ne sait pas. Seuls les imbéciles clament ( souvent à tort) tout savoir). la furtivité est la capacité d’un aéronef à avoir la lus faible signature radar possible pour l’adversaire. en sachant que plus un avion offre de surface « réfléchissante » plus il est détectable. Les moyens de le rendre furtif sont multiples: lignes les plus fluides possibles, entrées des réacteurs modifiées de façon à ce que les pales des turbines ne viennent pas faire écho, armement en soute comme sue le F35, parebrise couvert d’une feuille d’or, sorties de réacteurs dissimulées pour éviter de capter la source de chaleur, peinture absorbante d’ondes etc etc…Plus la signature radar est faible , plus les adversaires potentiels ont des difficultés à différencier l’écho de l’appareil ennemi avec celui d’un oiseau par exemple ou à basse attitude avec celui de l’environnement. De ce fait l’avion peu visible est celui qui peut le premier avoir le poiuvoir de décision sur son adversaire et lancer ses missiles avant qu’il ne puisse réagir. .Voilà Bigot974, j’espère avoir pu éclairer ta lanterne.

    • Je vous conseille d’ailleurs l’excellent documentaire proposé il y a quelques mois par RMC Découverte sur les avions furtifs et dans lequel notre webmaster et rédacteur en chef Gaëtan intervient en tant qu’expert. Il est facile à retrouver sur les plateformes et replay.

    • Ça c’est la furtivité radar passive. Le Rafale par exemple se sert beaucoup de la furtivité active par son système d’autoprotection SPECTRA.

      • Il n’y a pas de furtivité au sens propre, mais plutôt une Surface Équivalente Radar réduite. SPECTRA ne fait pas papa maman non plus, Je serai curieux que vous me décriviez cette fameuse furtivité active.
        Mais bon, un avion « furtif » tirant un missile fox3 en mode 1 va devoir lamer….cela n’est plus très furtif car le SPECTRA pourra détecter une émission de LAM et alerter le pilote (si la bibliothèque de menace est à jour). Le cas échéant, alerter le pilote de rafale de la menace et lui donner des informations sur la menace.
        Quant à la furtivité passive …. mis à part du brouillage je ne vois pas de quoi vous voulez parler.

  6. Ahhhhhh le sempiternelle débat pro-Russes vs Pro-Américains… Et vas-y que je te traite de vendu à l’OTAN et voilà que je te traite de sale bolchévique.
    Bon, alors il est vrai que les communications des deux bords n’aident pas beaucoup à l’apaisement. Voyons un peu ce qu’on a :
    – D’un côté le F-35, dont je suis, au passage, moi-même un des détracteurs, et pourtant, point d’insultes ni d’agressivité d’Arnaud envers moi (peut-être parce que j’essaie de rester factuel sans passionner le débat).
    Bref, F-35 donc, l’enfant mal-né de chez Lock-Mart, mal-né oui, mais qui se vend, et même plutôt bien. Alors, bien que je pense que cet appareil soit le plus vaste gâchis financier militaire américain, force est de constaté que la plus grande force du JSF est d’avoir réussi à s’imposer dans tant de pays.
    Bien que, je pense qu’il est clair que son succès ne vient pas de ses qualités, aux vues de tous ses soucis et les retours des responsables du DoD qui suivent le programme. Son succès vient du fait qu’avec lui on achète pas juste un avion, mais tout un système, l’appareil étant une plateforme de tir connectée en permanence aux différentes forces de frappe du pentagone. Il y a aussi l’aspect politique, acheter un tel avion c’est aussi s’acheter les bonnes grâces du pays vendeur.

    – Et de l’autre côté, le Su/57, et le Su-35. Alors, la propagande le Lock-Mart n’a rien a envier à celle de Soukhoi, relayé par RT et consorts. Le Su-57, qui serait l’avion de chasse le plus futuriste, le plus furtif, le plus etc… Tellement fort qui pourrait abattre un F-35 sans problème, ce qui n’est pas pour moi le meilleur argument. Ils auraient dû lancer la comparaison avec le F-22, ça aurait été plus vendeur.
    Bon, alors oui, les dernières vidéos de démonstrations de vol du Felon sont à peu près aussi impressionnantes que celle du Su-35, merci la poussée vectorielle. Mais l’avion a encore l’étiquette du prix accrochée à lui, et personne ne sait vraiment ce qu’il vaut.
    La furtivité, avec ses tuyères proéminentes à l’air libre, je doute d’un quelconque effet de réduction de trace radar. Donc, à priori pour qu’un avion furtif soit furtif, il faut qu’il soit entièrement recouvert de matériaux RAM (Radar Absorbent Materials), tel que le sont les F-117, F-22 et F-35. Là, on en est pas là, on attend peut-être une modif des moteurs, mais là, niveau Surface Equivalente Radar, c’est tristoune.

    (En aparté, je dirais que je trouve que la furtivité ne devrait vraiment pas être la panacée en des temps où les radars sont de plus en plus efficace. A mon ses ca revient à vider une baignoire qui se rempli.)

    On a donc, deux avions qui ne sont pas « Combat proven », pour lesquels ils nous manquent pas mal d’infos (surtout sur le Su-57, qui est plus récent). Et on nous promet, dans les deux cas, monts et merveilles avec ces deux machines qui peuvent abattre n’importe qui et n’importe quoi et qui font probablement du très bon café !!!

    Je pense que le principal problèmes des avions de dernières générations, c’est que, quel que soit le bloc dans lequel on se trouve, Est ou Ouest, on nous vend du rêve, à prix d’or, ou au rabais. Des technologie tellement innovante qu’on ne sait pas les faire fonctionner, ou qu’on prêtant posséder pour mieux vendre le bouzin.
    Et au final, tant de temps, d’argent et d’énergie dépensés, pour des avions qui ne font qu’exacerber nos petits clivages (oui, la Russie ne s’arête pas à Poutine, le FSB, la vodka frelatée et les sous-marins poubelles, tout comme les Etats-Unis ne se limite pas à Trump, la CIA, les Red necks, l’impérialisme et la mal bouffe) , et clairement pas ressortir ce qu’il y a de meilleur en nous.

    Alors pour rappel, ce site n’est pas l’AFP, ni l’Armée de l’air. Il a été fondé par un particulier, et est géré par un particulier. Si la modération peut paraitre un peu salée, il faut plutôt se réjouir qu’il y en ai au moins une, et que quelqu’un soit attentif à ce qui se dit ici. Et rare sont les sites aéros avec du contenu publié avec autant de régularité.

    Du coup, si je ne devais retenir qu’un seul avion a exporter ? Le Rafale bien sûr !!!
    Et si vous me forcez à choisir un avion étranger, j’en serais bien mauvaise posture…. et obliger de jouer le consensus en laissant le choix entre F-15EX ou Su-35. Oui, la vieille garde reste pour moi la meilleure.

    Sur ce, bonne journée à tous 😉

  7. Pour le F35 ou le su57, quand même ne pas vendre la peau de la dinde avant de l’avoir tué! Je me rappelle des commentaires incendiaires sur le rafale il y a qques années alors que ce dernier n’a atteint la maturité qu’a partir du standard f3R (il a commencé avec des magic2 en autodéfense et une centrale inertielle (pas de gps)). Les faits techniques (ou bug) cela se résout.

  8. Bonjour,
    Chacun peut penser que tel avion est plus furtif que tel autre, mais la vérité est qu’on n’en sait rien car tout ce qui touche à la furtivite doit être secret défense. Même celui qui saurait les détecter ne communiquerait probablement pas car c’est l’avantage opérationnel serait indéniable.
    Et n’oublions pas que l’avion n’est qu’un élément dans un système plus global avec ravitailleurs, brouilleurs, awacs, satellites, missiles, etc… qui, à mon sens, ont plus plus d’impact sur l’efficacité du vecteur que sa furtivité intrinsèque.

  9. Comme mentionné plus haut, la furtivité opérationnelle est du domaine du secret défense, au même titre que les performances d’un avion et de son système d’arme, on protège de ce que l’on sait faire et ce que l’on sait des autres.
    Donc ce ne sera pas demain la veille que nous connaîtrons le niveau de furtivité d’un F-22, F-35, Su-57 ou même d’un Rafale.
    Toutes les preuves que l’on a sont des preuves indirectes, si un pays avec une Armée conséquente (USA, Russie, Chine, Israël, France, etc) a fabriqué ou acheté un avion et qu’il s’en sert c’est forcément que cet avion vaut quelque chose.
    On se focalise beaucoup sur la furtivité comme si c’était l’arme qu’il faudrait avoir pour vaincre
    Mais d’une part, la furtivité est une notion relative et à caractéristiques multiples: un avion est plus furtif qu’un autre et ce dans des secteurs (espace autour de l’avion) bien définis, un avion peut être plus furtif qu’un autre dans le secteur avant mais l’est moins en secteur arrière, et je vous épargne la notion de fréquences de radar et d’autre part, le but pour un avion d’armes est de bien effectuer sa mission et de revenir à la maison et non d’être furtif en soi, les exemples dans le passé nous le rappellent: raid de F-111 en Libye, F-117 en Irak, Rafale en Libye, F-35I en Syrie, etc.
    Donc à moins d’une guerre qui impliquerait les protagonistes, il est difficile de connaître le niveau de furtivité d’un avion de nouvelle génération

Comments are closed.