Voilà une information qui risque malheureusement de relancer le serpent de mer des hélicoptères gros porteurs dans les rangs des forces françaises. Ce mardi 1er juin 2021 le ministère britannique de la défense a révélé que les trois Boeing-Vertol Chinook HC.6A du N°1310 Flight de la Royal Air Force ont atteint les 3000 heures de vol au service de l’opération Barkhane. Ces hélicoptères britanniques assurent des missions logistiques au profit des forces françaises engagées dans les actions anti-terroristes au Sahel. Ils volent quasi quotidiennement aux côtés des appareils de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre.

Pour le Royaume-Uni pourtant pas question de parler directement d’une opération Barkhane. Son pendant britannique se nomme opération Newcombe. Les trois hélicoptères Boeing-Vertol Chinook HC.6A ne sont pourtant pas les seuls aéronefs à en faire partie, même s’ils sont les plus régulièrement déployés dans la région. Newcombe compte également des avions de transport tactique et stratégique mis à disposition de la MINUSMA. Pour mémoire cette dernière relève de l’ONU.

Pour contenter son opinion publique le 10 Downing Street a en effet été obligé de monter une mission double :  soutenir d’un côté la force française Barkhane et apporter de l’autre une aide directe au maintien de la paix dans la région. Dans les faits la centaine de militaires britanniques mettant en œuvre les trois hélicoptères gros-porteurs birotors est pleinement intégrée dans le dispositif français.

Et ça tombe plutôt bien. En effet depuis leur apparition sur ce très dangereux théâtre d’opérations extérieures fin juin 2018 les Chinook de Sa Majesté ont rendu de fiers services aux forces françaises. En 3000 heures de vols au-dessus du Sahel ils ont transporté plus de 18000 soldats français et chargé aussi bien en soute que sous élingue un total de 1500 tonnes de fret. Appuyés par leurs gundoors équipées de mitrailleuses Minigun à canon-multiples les Chinook de la RAF représentent également une puissance de feu non négligeable face aux combattants djihadistes d’Al-Qaïda et de Daech.

Le Chinook en Afrique de l’Ouest, une image désormais totalement normale.

Pour nos alliés britanniques c’est aussi l’occasion unique de confirmer que leurs hélicoptères d’assaut et de transport lourd peuvent opérer dans les difficiles conditions climatiques sahélo-sahariennes. Les Chinook de l’opération Newcombe volent ainsi régulièrement aux côtés des hélicoptères de l’ALAT comme les Tigre HAD/HAP, les Caïman, et les Cougar Rénovés.
Bien que mis en œuvre par le temporaire N°1310 Flight ces hélicoptères appartiennent tous au N°27 Squadron de la Royal Air Force dont dépendent également les personnels qui les font voler.

Photos © Royal Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom